Intrigue en cours

Le réveil

Vous vous réveillez dans un monde inconnu, vous regardez autour de vous ne reconnaissant rien, ni personne. Qui êtes-vous ? Vous ne vous en rappelez même plus. Il fait sombre, il fait froid et vous vous sentez affamé et assoifé. Découvrez ce monde prison créait pour vous, Blackstone city.
Lire plus (2026) Lire plus (1942)

Nos membres à l'honneur

à adopter de toute urgence !

Petites annonces

19/09/2018 — Atelier écriture 3 venez ici pour y participer ...
19/09/2018 — Atelier écriture 2 venez ici pour y participer ...
10/09/2018 — Atelier écriture 1 venez ici pour y participer ...

Musique

©️linus pour Epicode
En bref
The Deadly HuntersConnexion

Partagez

descriptionLa renaissance d'une femme perdue

more_horiz
Esmée CullenKara Watson
La renaissance d'une femme perdue
K ara ouvrit les yeux brusquement quand une douleur la réveilla en sursaut. Elle se redressa aussitôt, la respiration haletante. Elle ne savait pas où elle était. Elle ne se souvenait pas du nom de son ange gardien. Pourtant, elle se rappelait parfaitement le visage de celui-ci. Elle tenta de sortir un mot de sa bouche, mais rien ne se produisit. Elle était seule dans cette pièce plongée dans l’obscurité. Elle avait mal et horriblement froid. Se frottant le corps avec ses mains, elle descendit du lit dans lequel elle avait été transporté et alla se coller contre un radiateur. Cependant, il ne fonctionnait pas. Elle se plia alors en deux suite à une autre douleur intense qui la fit souffrir. Elle ne pouvait rester plus longtemps ici. L’homme dont le visage était rayonnant, l’avait lâchement abandonnée dans cette chambre miteuse qui lui rappelait la sienne. Claudiquant, elle se dirigea vers la petite table qui se trouvait non loin du radiateur et récupéra son sac. Puis, elle prit la direction de la porte d’entrée. Elle se fraya un chemin jusqu’au hall d’entrée.

Quand elle parvint à atteindre la porte du hall, la lumière éclatante du jour la fit plisser des yeux. Elle tomba sur le sol et tenta de se relever pour saisir la poignée. Avec la souffrance que ses côtes lui procuraient, il allait probablement être difficile pour la jeune femme de se rendre à l’hôpital du coin. Heureusement pour elle, elle avait déjà repéré l’endroit exact où était implanté l’hôpital général de Forks. Il se trouvait non loin de ce motel poussiéreux.

Pendant environs plus une heure, Kara claudiqua jusqu’à l’hôpital. A bout de force, elle trouva le courage de faire signe à deux personnes qui se trouvaient à l’extérieur du bâtiment. L’une des deux avaient les cheveux d’un blond resplendissant et la femme qui se trouvait à ses côtés, semblait toute aussi rayonnante.

- S’il vous plaît, disait-elle en se recroquevillant sur elle-même. J’ai besoin d’aide.

Elle tomba sur le sol, éprouvée par ses efforts. Sa visibilité baissa et des larmes lui coulèrent le long de son visage.

Plus tard, Kara se réveilla dans un espace beaucoup plus chaleureux et moins lugubre. Les murs d’un blanc éclatant lui donnèrent mal à la tête. Elle pouvait sentir que ses douleurs s’étaient peu à peu atténuées. Elle se redressa et vit à ses côtés, une femme dont elle n’avait jamais vu. Kara lui sourit machinalement et se souleva son drap pour venir toucher son ventre.

descriptionRe: La renaissance d'une femme perdue

more_horiz
La renaissance d'une femme perdue
feat. une personne trop cool.
J'avais passé un moment avec Carlisle à l’hôpital. Il avait eu une pause et comme souvent j'étais allé lui rendre visite. Nous avions passé du temps à discuter de tout et de rien. Secret médicale oblige, ile me parlait rarement de ses patients, seulement lorsque un problème l'embêtait vraiment et il n'évoquait jamais de nom. Nous avions passé du temps à parler de Bella/Edward et des Volturis. Cette jeune femme avait rejoins notre famille il y a quelques mois maintenant et elle était devenus maman pour ne plus grand plaisir à tous les deux, mais avec elle était aussi arrivée la fureur des Volturi. ils avaient pri notre petite fille pour un enfant immortel et il avaient voulu la tuer et nous exterminer par la même occasion si nous ne nous soumettions pas; ce que nous aurions refusé de faire évidemment. Nous avions échappé à tout cela grâce à Alice. Mais depuis ce jour là, il était difficile à Carlisle ne pas repenser que sans son intervention son ami Aro serait devenu son pire ennemi en une fraction de seconde et que bon nombre d'entre nous et de nos proches seraient morts. Il cherchait donc un moyen de renouer le contact avec son ami, mais il ignorait comment s'y prendre et nous avions donc passé toute sa pause à y réfléchir.
J'étais sur le départ, à la porte, entrain de l'embrasser et de lui souhaiter une bonne après-midi, lorsque son regard se tourna vers une jeune femme l'air mal en point à quelques pas de nous. Elle nous appela au secours. Carlisle arrive rapidement jusqu'à elle et je le rejoins bien vite. Juste à temps pour la voir s'effondrer dans ses bras. Il l'accompagna jusqu'à l'intérieur et trouva un brancard où la déposer. Je ne pouvais plus partir ainsi. Pas que je sois véritablement curieuse, mais je ne supportais pas les gens qui souffraient et je pourrais peut-être l'aider si ce n'est pas qu'une question médicale bien sur. Elle fut prise en charge et Carlisle est venu me rassurer sur son état. Elle était enceinte, ça je l'avais remarqué, mais le bébé allait bien, elle par contre avait quelques blessures, mais rien d'irréparable. Il n'avait trouvé sur elle aucun papier, aucun numéro de téléphone à joindre en cas de pépin et je me proposais de rester avec elle jusqu'à son réveil pour qu'elle ne soit pas seule. Il faudrait quelqu'un à ses côté pour un réveil après un tel traumatisme. Elle ouvrir les yeux, plusieurs heures plus tard. Je lui fis mon plus chaleureux sourire, avant de lui expliquer où elle était et qui j'étais.

- Bonjour. Je m'appelle Esmée. Vous êtes à l'hôpital. Si vous vous sentez un peu dans le cirage c'est normal, ne vous inquiétez pas, ce sont les anti-douleur qui font effet.

Elle posa la main sur son ventre.

- Votre bébé va bien!

_________________
† “L’amour est emportement L’amour est enthousiasme L’amour est risque.”



descriptionRe: La renaissance d'une femme perdue

more_horiz
Esmée CullenKara Watson
La renaissance d'une femme perdue
S Je… Je ne sais pas comment je suis arrivée ici, commença t-elle, mais j’ai comme le sentiment que je vous dois la vie.

Elle sourit légèrement, puis demanda :

- Vous êtes venue pour me psychanalyser ou un truc du genre ?

Elle se sentit plus que gênée par cette situation. Jamais auparavant elle n’avait eu le besoin de consulter une psychologue, ou bien même de se rendre à une thérapie pour parler de sa vie.

- Je vous assure que je vais bien et que je ne suis pas une folle alliée ou peu importe ce que vous trouverez chez moi. Je suis tout à fait normal…

descriptionRe: La renaissance d'une femme perdue

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum