Intrigue en cours

Bienvenue au carnaval

Le carton d'invitation était noir avec des écrits de couleur or et il disait ceci :

« Parfois, il faut pouvoir décompresser, ce soir une fête, pour vous est organisée. Il vous est obligatoire d’être déguisé(e).
R. »

Qui pouvait bien être ce R ? L’une des personnes qui nous avaient enfermés ici ? Un autre prisonnier ?

Lire plus

Nos membres à l'honneur

Jasper et Adélaïde nos rpgistes en délire ! Félicitation
Lire plus

PV à adopter de toute urgence !

Musique

©️linus pour Epicode
En bref


 

Partagez
 
 La discrétion est un art [St Petersbourg, 1910][LIBRE]
The Deadly Hunters :: Flashback :: Le reste du monde :: Continent Asiatique
Aller en bas 
() Ven 30 Nov - 19:38
Dmitri Romanov
Dmitri Romanov

l'emmerdeur
Je suis en ville depuis le : 29/09/2018 J'ai aujourd'hui : 428ans mais j'en paraît seulement : 32ans Je vis à : BlackStorm avec : Mina Je suis actuellement : marié Je suis un(e) : vampire Mon passé en 1942 ? :
  • Bien sûr que je me souviens !
Mon passé en 2026 ? :
  • Bien sûr que je me souviens !
On me confond souvent avec : James Marsters Les gens savent que je suis : PDG Je dois mon avatar à : Shiya et mon pseudo sur internet est : NathanAbraxas
Mes messages sont aux nombres de : 216
Mes points sont aux nombres de : 1150
DC/TC : Laurent, Carlisle, Silas

My story : La discrétion est un art [St Petersbourg, 1910][LIBRE] 1549142648-dedipix-dimLa discrétion est un art [St Petersbourg, 1910][LIBRE] B6vg
My relationships : • Mina : mon amour, mon infant, mon épouse, trop d'années se sont passées loin de toi
• Silas : même Mina peut faire des conneries. Mais à nous deux, on saura peut-être t'apprendre à être un vrai vampire
• Gwen : mon arrière petit infant? De quoi me donner un coup de vieux! Ma secrétaire, bien mieux.
• Laurent : Nous nous sommes brièvement rencontrés chez les roumains. Ce que j'en ai retenu? Les français sont bizarres.
• Carlisle : toi et moi, va falloir qu'on ai une sacrée bonne conversation!
Le sanguinaire loufouque

Voir le profil de l'utilisateur

La discrétion est un art [St Petersbourg, 1910][LIBRE] Empty

La discrétion est un art

Il y a quelques mois seulement que j'ai rejoint ma terre natale, après avoir laissé Mina tranquille, avoir passé quelques temps chez les roumains, et avoir tenté de la chercher par la suite, pour la trouver pas trop mal lotie chez les italiens. Mon histoire de cousin éloigné de la famille est passé comme une lettre à la poste auprès de Nikolaï et des siens, et j'ai donc pu m'installer dans les ombres du palais impérial.
Nikolaï semblant plus proche du surnaturel que je ne l'aurai pensé, il n'a cependant pas mis longtemps à m'avouer avoir découvert ma nature. Il aurait pu me chasser, envoyer ses troupes contre moi, ou me livrer à la populace locale. Mais ses seules demandes ont été que je me nourrisse à l'extérieur de la ville, et que je veille sur les siens au besoin. S'il avait su combien cette demande serait prémonitoire...
Bref, je profite de la nuit noire et sans lune pour sortir à l'air libre, abusant de la sensation du vent sur ma peau. Jadis glacé, aujourd'hui presque plus chaud que moi. Appuyé contre un mur du palais, je m'allume une cigarette après avoir renvoyé la jeune Anastasia dans sa chambre. Cette gamine sera ma perte. Là où ses sœurs tiennent à peu près leur rôle de princesses, elle n'hésite absolument pas à sortir par la fenêtre alors que la nuit est tombée depuis plusieurs heures. Tout ça pour quoi? Profiter des jardins hors de la surveillance constante de ses parents ou de ses gardes? J'en ai fait autant à mon époque, entrainant mon frère, héritier du trône, hors de ce palais. Mais à cette époque, le peuple n'ourdissait pas de projets de révolution. Mettre la main sur l'une des princesses serait un avantage considérable pour quelque ennemi que ce soit, surtout étant donné que notre Tsar donnerait sa couronne sans hésiter afin qu'on ne touche pas à un cheveu de ses enfants. Quelque chose que j'admire, et que je n'aurai jamais pu trouver chez feu mon père, mais qui fragilise d'autant plus le pays.
M'offrant un soupir inutile, je laisse échapper un filet de fumée d'une respiration totalement factice, avant de jeter un œil aux alentours. A défaut d'animation, et si son Altesse accepte de rester dans son lit sans qu'on ai à l'y ramener de force, je serai bien allé manger un truc moi. Et pourquoi pas m'en jeter un sur le chemin du retour. Les vampires ont les papilles peu développées dès lors qu'il ne s'agit pas de sang, mais la vodka, ça, ça n'aura jamais un gout de cendre.


Afterglow


_________________
La discrétion est un art [St Petersbourg, 1910][LIBRE] 181205072320407794
La discrétion est un art [St Petersbourg, 1910][LIBRE] 181224082829467646
La discrétion est un art [St Petersbourg, 1910][LIBRE] 181224082308661024

merci Linea
Revenir en haut Aller en bas
 
La discrétion est un art [St Petersbourg, 1910][LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une discussion en toute discrétion ( pour de bon cette fois ) [PV Kylian] TERMINE
» Evie Frye, une jeune femme maître de la discrétion
» Tant pis pour la discrétion !
» Parallèle entre Christophe et Pétion
» PPPP: pitit pitit prezidan Pétion. Scary!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Deadly Hunters :: Flashback :: Le reste du monde :: Continent Asiatique-
Sauter vers: