Les membres à l'honneur

Dmitri ROMANOV


Bella SWAN CULLEN
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 “Le cadavre d’un ennemi sent toujours bon.” - Vitellius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: “Le cadavre d’un ennemi sent toujours bon.” - Vitellius    Jeu 14 Avr - 16:43


Addoth Isial Mausar

- “La mort n’a pas de débarcadère” Proverbe avikam -





Prénom(s) : Addoth Isial

Nom : Mausar

Âge : 28 ans

Métier / Études : Diplômé en master 2 de communication

Statut social : Célibataire

Orientation sexuelle : Hétérosexuelle

Groupe : Chasseur

Avatar : Rick Genest
 Caractère et Physique
Si vous tentez d'apercevoir le beau-gosse de l'université, capitaine de l'équipe de foot américain, ou si vous tentez de sentir l'odeur de la jolie bimbo à la silhouette de rêve, aux extensions capillaires et aux faux-ongles roses, alors il est fort probable que vous vous soyez perdus en chemin. Ici, il n'y a rien de beau, de refait ou d'enviable. Il se peut que vous preniez peur à mesure que vous lirez les lignes qui s'ensuivent, il se peut que vous fermiez votre ordinateur en retenant votre souffle ou que vous lâchiez un "stop, ça suffit, je n'en lirais pas plus !". Toutes ses probabilités énoncées vont sans doute vous donner le courage de continuer à lire pendant quelques secondes, mais rares seront ceux qui ne s'y reprendront pas à deux ou trois fois pour terminer la lecture de cette fiche. Sans doute parce qu'elle embrouille le cerveau, qu'elle vous perd dans une logique que seul celui qui la rédige est en mesure de cerner. Il est fort probable que vous terminiez votre lecture avec une tasse de thé à la main en vous disant "jamais je n'ai pris tant plaisir à lire quelques lignes." mais tout de même, mon fort optimisme me laisse à penser que peut-être, la rédaction ci-jointe ne vous laissera pas de glace. Car après tout, elle fut rédigée par un diplômé en seconde année d'information et de communication et ça, ce n'est pas rien.

Le but du pavé que vous venez de lire n'avait aucun intérêt, sur aucun plan. Il ne sert même pas à introduire le sujet de mes pensées, à la manière d'une préface ou d'une dites-introduction. Ce n'est pas l'annonce d'une thèse non plus. En fait, il était simplement là pour que vous puissiez juger, à cet instant très précis, que vous venez de perdre deux minutes à lire du vide. Vraiment du vide ? Car beaucoup seront tentés de penser qu'il n'y a dans ce premier paragraphe aucun apport sur quoique ce soit. Et vous qui vouliez en apprendre davantage sur mon physique et mon caractère !.. A moins que vous ne vous trompiez. Là déjà, je sens quelques sourcils se froncer, car il est parfaitement évident que l'Homme de façon générale déteste se tromper. Il préfère accuser les autres que d'avouer ses petites erreurs qui font de lui un être humain à part entière. Pourtant, je l'affirme à nouveau et, ce avec courage, vous vous êtes trompés. Le premier paragraphe, qui, bien qu'il n'ait aucun but réel de prime abord vous aurez permis, si vous aviez mieux observé les mots, les phrases et la syntaxe dont il est constitué, de comprendre à quel point je manie bien les usages de la langue. Aucun rapport avec l'idée d'embrasser une quelconque jeune demoiselle, je parle en outre ici de la façon dont je formule mon propos, dont je m'exprime, manipulant ainsi votre esprit ! Qu'annonçais-je d'ailleurs au début de ce dit premier paragraphe ?

Ah ! Piégé et pris sur le fait ! Vous venez à coup sûr de remonter le curseur pour regarder de quoi il était effectivement question. Mais je ne vous en veux pas. Ne vous avais-je pas prévenu qu'il vous faudrait plusieurs essais pour lire cette fiche et que vous ne pourriez à coup sûr, pas la lire d'une seule traite ?

Je parlais donc d'image corporelle idyllique. Je suis très loin de représenter un idéal pour qui que ce soit, si ce n'est moi-même. Mesurant un mètre quatre-vingt-quatre centimètres, je peux affirmer que je suis plutôt grand pour la moyenne humaine. une taille tout à fait raisonnable qui s'accorde parfaitement avec mon poids de soixante-dix kilos. Mais rassurez-vous, je ne possède que du muscle !.. Je suis chauve, par conviction et ce qui frappe sans doute le plus chez moi, ce sont les nombreux tatouages qui recouvrent mon corps. Plus de cent soixante-dix-huit représentant des insectes et plus de cent trente-huit représentant quant à eux un squelette humain. Cela fait peur parfois, souvent même. Sinon, j'ai les yeux verts, toutes mes dents, le teint pâle, mais je vous rassure, je me porte bien.

Il n'est pas compliqué de discuter avec moi. Je suis quelqu'un de relativement accessible, charismatique et bien sûr, galant en toutes circonstances. Que voulez-vous, j'ai été bien élevé et dans les bonnes traditions familiales américaines, je sais me comporter de façon tout à fait exemplaire. Je me pense aussi relativement cultivé et capable de discuter de la météo comme de mécanique cantique. Du moment que mon alter-égo est un brin intéressant, je ne repousserais pas une bonne conversation à plus tard. Calme, patient et rigoureux, je suis méthodique, voir même un tantinet manique. J'aime que tout soit propre, rangé, ordonné et bien organisé, que ce soit sur le plan matériel ou dans ma vie active. Mais, il serait malvenue pour moi de me présenter davantage à vous en vous taisant quelques petits défauts qui ont tendance à agacer le grand monde. Je suis possessif et relativement jaloux. Quand quelque chose est à moi, j'aime qu'il le reste. Un brin égocentrique, j'aime me vanter, sous le couvert de quelques jolis mots et j'aime rappeler à quel point de suis loin d'être ordinaire. Tout de suite vous prenez peur hein ? Eh bien moi aussi, je dois l'avouer, j'ai peur de quelques débordements dans mon comportement. Mais l'homme parfait n'existe pas, pas vrai ?



Surnom : Juny ou JunyTheKid
Âge : 19 ans, bientôt 20
Comment avez vous connu le forum ? : Une pub sur un groupe Facebook
Comment trouves tu le forum ? : J'aime bien le design et je viens mettre le feu alors tous dans la piscine ! Wooohooooo !
Un petit mot : " mot " <- Mais vraiment petit hein !




© Dakota & A-Lice
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: “Le cadavre d’un ennemi sent toujours bon.” - Vitellius    Jeu 14 Avr - 16:45


Addoth Isial Mausar

- “Si les regards pouvaient enfanter ou tuer, les rues seraient remplies de femmes enceintes et jonchées de cadavres.” - Paul Valéry  -


Je suis né au Kansas il y a de ça 28 ans. Avant que vous ne vous exclamiez que le Kansas est terrible, qu'il est remplit de consanguins et d'ivrognes, je me permets de vous répondre ; vous avez parfaitement raison. Du moins le petit village près duquel était installée la ferme de mes parents étaient le rassemblement américain de tous les stéréotypes du monde. Bourré d'homophobes, de vieillard bedonnant et machistes, de ploucs et j'en passe, il me permit de côtoyer leurs enfants, des petites brutes qui vous martyrise avant de monter dans le bus scolaire et qui n'hésitent pas à vous rabaisser devant Brenda et Cindy, les deux filles avec un visage à peu près normal de l'école. Je ressens, aujourd'hui encore, une profonde haine à l'égard de ce village qui, bien loin de me permettre de m'élever et de devenir un homme digne de ce nom ne me donna envie que de suicide et autre horreur de ce genre.
Pas fort de caractère et incapable de parler à ma mère qui devait gérer deux petites soeurs un peu trop en formes, je me tournais presque naturellement vers les livres qui me permirent d'expier mes idées noires et de m'empêcher de devenir l'ombre de moi-même. Fort heureusement. Mon père quant à lui, fermier comme l'était son père et son grand-père avant lui n'était que peu accessible ; il passait la plupart de son temps à marcher dans ses champs en compagnie de nos chiens. Bien que peu présent, il fut l'incarnation d'une virilité, une image forte dont je m'inspirais très vite et dont, pour être honnête, je prends toujours exemple. Pour le reste, mon histoire personnelle ne concernant que moi, je resterais discret sur ma famille.
A l'école, j'étais plutôt bon. J'étais même le meilleur de ma classe, chaque année, mais dans ce bled paumé, le niveau étant relativement bas, je ne pourrais me juger égal à ceux qui auraient pu faire de grandes études. J'avais du mal à me faire des amis, sans doute parce que j'étais le saint defouloir des autres, mais je ne m'en souciais pas réellement, persuadé qu'il aurait été stupide de tenter d'être ami avec des gens aussi débiles et décérébrés que ceux-là. Le terme débile, désignant ici, une profonde dégénérescence mentale. Je ne rejoignis aucune équipe sportive, aucun club et me contentais d'être le plus discret possible.

J'eus quinze ans lorsque je dus me rendre à l'évidence que je n'étais pas totalement comme les autres et bien loin de vivre mes aptitudes physiques comme un fardeau, j'en touchais mot à mon père qui tout de suite, m'avoua la vérité. Issue d'une ancienne famille d'enfants de la lune, nous étions, depuis cinq générations, incapable de muter et pourtant, nous avions conservé tous les dons de notre espèce. Plutôt fier, je gardais le secret, par respect pour ma famille qui se sentait perpétuellement menacée, que ce soit par les hommes ou par les vampires. Je découvris alors un monde de possibilités que je décidais d'exploiter à mon avantage. Je commençais un entraînement physique intensif et bientôt je quittais la maison pour rejoindre l'université la plus proche dans laquelle j'appris l'art de l'information et de la communication.
J'aurais, sommes toutes, pu faire un excellent journaliste, ou bien même un très bon présentateur pour le journal télévisé du soir, mais je m'orientais vers la documentation et obtint finalement un poste dans les archives. La poussière, les vieux parchemins, bref, le pied total. Après l'obtention de ma seconde année de master et les concours passés, je rentrais chez moi, dans mon trou paumé du Kansas pour enseigner à mes soeurs, devenues adolescentes, tout ce que j'avais pu apprendre sur notre famille, nos origines et bien sûr, l'art de se battre convenablement.
A peu près à la même période, je commençais mes premiers tatouages, fasciné par cet art pour le moins original et qui resterait même lorsque l'heure serait venue pour moi de périr. Je cultivais donc cet art, décidant de devenir peu à peu un zombie. Une âme en putréfaction. La chose que j'avais été, plus jeune et qui restait, bien malgré moi, au fond de mon être.


Je quittais le domicile familial pour de bon à l'âge de vingt-cinq ans et commençais à arpenter les Etats-Unis sans plan réellement précis. Mes années d'études et mes diplômes me permirent de rester deux ans dans le Wyoming, à Cheyennes, avant d'être muté à Atlanta où je restais là un peu moins d'un an. Je dus alors quitter mon poste, presque dans la précipitation le jour ou l'une de mes soeurs m'appela pour me parler d'enfants de la lune qui s'étaient établis à Forks, non loin d'Atlanta. Comme mes deux soeurs comptaient s'y rendre, je demandais à être muté à nouveau dans la petite ville et louais un petit appartement pour nous trois en centre-ville. J'ai à peine rejoins la ville et mes soeurs ne tarderont pas à arriver, pourtant, je sens, au sein de Forks, une tension qui semble presque palpable à mesure que des clans se forment. Pourtant, à mes yeux, il n'y a que mes soeurs et moi. Rien d'autre n'est possible, rien d'autre n'est envisageable.

© Dakota & A-Lice
Revenir en haut Aller en bas

Hybride
Hybride
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Mélanie Iglésias

MessageSujet: Re: “Le cadavre d’un ennemi sent toujours bon.” - Vitellius    Jeu 14 Avr - 17:04


Congrats


J'ai l'honneur de t'annoncer que ta fiche est VALIDE !!!

Le reste du forum s'ouvre désormais à toi!
Tu peux donc le découvrir tranquillement, mais avant tout n'oublies pas ces quelques points:
- Il te faut recenser ton avatar pour qu'il ne te soit pas piqué: WWW
- Tu peux dés à présent aller créer tes fiches de liens et de sujets et aller voir celles des autres survivants ! Il te faudra les recenser ICI. Tu dispose d'un délais d'UNE semaine pour les faire !
- Comme on a tous besoin d'un endroit pour vivre, viens faire ta demande :
- Si tu es vampire alors tu as un don ! Pour prévenir les membres de ce dont tu es capable, n'oublie pas d'aller le recenser : ICI
- N'hésite pas d'ajouter les admins sur Skype pour avoir en contact en cas de problèmes: ICI!

N'hésites surtout pas à aller jeter un coup d'oeil aux fiches des autres membres pour avoir rapidement des liens et peut-être même des RP's!
Si tu rencontres le moindre soucis les admins sont et seront toujours à ta disposition!

A très bientôt sur le forum! Profites bien!

∞ Un petit mot de l'admin:
Coucou toi Smile
Comment te dire que j'ai dévoré ta fiche Smile Ton style d'écriture, ton histoire, j'ai totalement craqué.
C'est donc avec beaucoup de joie que je te souhaite officiellement la bienvenue parmi nous.


©️ Dakota & A-Lice

_________________
I'm a vampire and a werewolf.
Je suis unique, je suis maléfique mais je suis aussi généreuse, admirative, charmante... Comme quoi la nature ne fait pas tout. (CASSOU)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: “Le cadavre d’un ennemi sent toujours bon.” - Vitellius    Jeu 14 Avr - 18:42

Haaa ! Je ne dirais pas mieux qu'Ambre ! Bienvenue parmi nous, c'est un immense plaisir ! *^^* :30:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: “Le cadavre d’un ennemi sent toujours bon.” - Vitellius    Jeu 14 Avr - 22:06

Bienvenue ! Ta petite histoire est superbe, j'ai hâte de rp avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
 
“Le cadavre d’un ennemi sent toujours bon.” - Vitellius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cadavre d’un ennemi sent toujours bon. || PV McGonagall
» Un ennemi peut toujours devenir un ami || ❌Nuage d'Aubépine
» L'ennemi de mon ennemi.. N'est pas toujours mon ami.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Deadly Hunters :: Les fiches de présentation-
Sauter vers: