Les membres à l'honneur

Dmitri ROMANOV


Bella SWAN CULLEN
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si j'étais roi, je me méfierais des as ! • Penelope Andersen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Si j'étais roi, je me méfierais des as ! • Penelope Andersen   Dim 19 Juin - 2:26

   Penelope Andersen
   Un jour qu'il [Diogène] se masturbait sur la place publique, il dit : "Si seulement en se frottant aussi le ventre, il était possible de calmer sa faim !"

   
   
Prénom(s) : Penelope
Nom : Andersen
Âge : 123 ans
Métier / Études : Archiviste, comptable, bibliothécaire
Statut social : Célibataire
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Groupe : Vampire sanguinaire
Avatar : Rachel Weisz
 Caractère et Physique
Penelope est la douceur née. Elle possède une âme entre l'enfant et le sage. Elle est d'une curiosité sans limite, c'est d'ailleurs ça qui lui a valut de devenir une vampire mais ça, c'est un autre histoire. Elle est du genre à suivre son instinct le plus primaire, elle aime découvrir les choses et ne s'en prive pas. A travers les années elle a développer plusieurs hobbies et les a tous exploités jusqu'à en être plus ou moins lassée. Savoir faire quelque chose ne l'intéresse pas plus que ça, pour elle c'est le voyage qui compte et non la destination. Des puzzles elle en a fait des centaines voir bien plus. Les rubik's cube, peu importe la taille et la composition elle les connait par coeur. Durant un temps elle s'est même adonnée au théâtre shakespearien. Mais contrairement à ce que toutes ses lubies pourraient laisser penser, elle est loin d'être le genre de personne exubérante qui se donne en spectacle. C'est au contraire une jeune vampire plutôt discrète, le genre de personne qu'on ne remarque pas directement dans une soirée, la personne dans le coin de la pièce posant un regard bienveillant sur ses amis sans oublier de s'amuser elle-même, mais ne monopolisant pas le centre de l'attention.
Elle aime également bien l'art mais le voit avec des yeux d'enfants. Dans les tableaux elle apprécie la qualité du dessin, la finesse des traits mais également les formes plus abstraites qui lui laisse voir ce qu'elle veut y voi, comme ici un chat alors que le peintre semble juste s'être acharné sur la toile pour faire ressortir toute la colère et la frustration que le monde lui offrait, une interprétation pure de l'art actuelle. Non, juste un chat jouant avec un nuage en forme de chèvre.

Bien qu'étant une vampire dite sanguinaire elle ne se considère pas comme tel. Pourquoi un vampire qui se nourrit de sang humain serait-il forcément sanguinaire ? A même titre, un vampire qui se nourrit de sang animal n'est pas végétarien. Les animaux ne sont pas des fruits ou des légumes.... C'est une logique qui lui échappe ou plutôt non, elle ne contionne juste pas cette idée reçue que tuer un chat ou un rat pour boire son sang vaut mieux que de prélever du sang chez un humain. Il n'est pas nécessaire de tuer selon elle, il suffit de prélever, rien de plus. Elle utilise les humains comme un jus de fruit, se nourrissant de poches de sang ou directement à la perfusion, ce qui évite également de gaspiller le matériau qui sert aux poches. Le tuyau de perfusion fait une excellente paille ou une simple entaille dans un bras, déversant le liquide rouge directement dans un verre ou tout autre récipient est tout aussi efficace. Tuer des animaux... Quelle idée saugrenue !

Derrière ses allures d'enfant sage les diverses lectures et la curiosité pour un peu tout ont conférés à Penelope un vocabulaire plus que varié. Si elle n'est pas la pipelette du coin elle n'hésite cela dit pas à dire ce qu'elle pense, sans pour autant se mettre en danger. Sans doute un peu garçon manqué, elle use parfois d'un vocabulaire assez cru et ne craint aucun sujet de conversation, pouvant tout autant parler chiffon que masturbation de Diogène. Si c'est mots existent, pourquoi en avoir honte ? Elle est d'ailleurs capable de débattre sur les mots en tout genre, vous donner l'origine de "FUCK" lorsque vous l'utilisez pour l'insulter ou tout simplement pour vous apprendre quelque chose de nouveau. La langue est son arme la plus redoutable et elle sait s'en servir, surprendre ses adversaires pour les attaquer de front.

Penelope possède de grands yeux de biches de couleur noisette, du moins jusqu'à ce qu'elle ne soit transformée en vampire. Depuis ils sont devenus rouges et elle use régulièrement de lentilles pour leur redonner le noisette qu'ils méritent. Elle aime garder ses longs cheveux bruns foncés relachés qui peuvent être tout autant bouclés que presque lisse et ce sans l'intervention de quelque matériel que ce soit. Penelope c'est aussi des formes la où il faut. Elle n'est pas le genre de personne à se priver lorsque quelque chose lui fait envie ou à suivre un régime juste avant l'été. Elle s'aime comme elle est et l'assume, après tout il y a de quoi ! Elle semble toujours portée d'une certaine assurance qui lui donne une allure fière et digne. Gracieuse et élégante dans sa démarche elle s'est déjà fait retourner nombres de personnes sans rien avoir demandé.
Elle n'aime pas les vêtements trop vulgaires et préfère le confort d'un jeans et d'un t-shirt à la pression sur la poitrine d'une robe de soirée trop serrée.
En journée elle se contente d'un maquillage assez léger, naturel voir inexistant en fonction de son humeur du matin. Lorsqu'il s'agit de soirées un peu plus officielles elle souligne simplement ses yeux de traits noirs.
   
   

   
Surnom : Bangerang
   • Âge : 1300 ans l'an prochain.... A 1290 ans près.
   • Comment avez vous connu le forum ? : On dit merci Jack^^
   • Comment trouves tu le forum ? : Assez bien, j'ai hâte d'y jouer.
   • Un petit mot : mot.



   

   © Dakota & A-Lice
   


Dernière édition par Penelope Andersen le Ven 24 Juin - 1:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Si j'étais roi, je me méfierais des as ! • Penelope Andersen   Dim 19 Juin - 2:30


   Penelope Andersen

   - Quand les gens sont d'accord avec moi, j'ai toujours le sentiment que je dois me tromper. -

« Ma vie est loin d'être une tragédie Shakespearienne, ce n'est qu'une suite d'idioties et de mauvaises décisions.» - Penelope Andersen.


Penelope est loin d'être un personnage de conte de fée, elle n'a jamais cherché à devenir une princesse, un chevalier ou même une petite fille sans défense face au grand méchant loup. Ce n'était qu'une enfant normale, travaillant d'arrache pied pour rendre ses parents fiers d'elle. Elle s'était toujours imaginée travaillant entourée de livres ou pour une troupe de théâtre dont le style se rapprochait de celui de William Shakespeare. A aucun moment elle n'avait put prévoir la tournure que sa vie allait prendre.

Acte Ⅰ

La tête tournée vers l'unique miroir de la pièce, Penelope se fixait sans se voir, du moins elle essayait de ne pas se voir. Ce que le reflet lui renvoyait était une personne morte, un être paralysé par la peur, aux choix terribles qui l'avaient amené jusque la. Elle ne revoyait en rien la jeune fille qu'elle avait été, celle qui avait grandit dans une famille modeste, avait fait des études de lettre et avait trouvé un jour, dans la journal une annonce pour un boulot d'archiviste et de comptable. Elle ne voyait plus dans ce miroir la femme intrépide et culoté qui s'était présentée à ce jeune homme si charmant et lui avait dicté avec aplomb une phrase de Shakespeare lorsqu'il avait tenté de lui claquer la porte au nez. “Je tiens ce monde pour ce qu’il est : un théâtre où chacun doit jouer son rôle.” C'était cette fille-la qui avait bloqué la porte avec son pied et en avait profité pour lui réciter des calculs compliqués et l'avait ainsi convaincu à la prendre à l'essai pour le poste qu'il proposait. La fille dans le miroir ce n'était pas elle, ce n'était plus elle....

Au dessus d'elle était penché un corps informe, troublé par sa vision trempée de larmes de désespoir. Morte elle ne l'était peut-être pas, pas encore. Elle ressentait tout son corps. Elle sentait le sang la vie lui échapper, le sang couler dans ses veines, lui brûler la poitrine au niveau du coeur, coeur qui lui même après avoir battu de plein fouet diminuait son rythme, s'essoufflait tandis que la pompe qui servait à l'homme ou quoique ce soit d'autre lui retirait avidement son liquide vital.
Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle même à présent. Elle avait enviée la vie éternelle sans se soucier qu'il s'agissait surtout de la mort. Lorsqu'elle avait découvert que son employeur était un vampire elle l'avait supplié de la transformée. Elle comprenait à présent pourquoi il avait refusé. La douleur était impressionnante et elle commençait à douter que son sort en vaille la peine, elle n'était même pas sur de s'en sortir ce soir. Elle aurait dut écouter Jack lorsqu'il l'avait mise en garde contre les autres vampires, lui avait dit de ne pas trainer avec eux et surtout de ne jamais leur dire qu'elle connaissait leur existence. L'avait-elle écouté ? Non, elle n'en avait fait qu'à sa tête, comme une stupide adolescente en crise existentielle.

Le venin du vampire qui se répendait dans ses veines lui fit l'effet d'un feu ardent, une brûlure à l'acide, une pression constante. Elle avait l'impression de se noyer, de voir au dessus d'elle le ciel mais elle avait beau nager elle n'atteignait jamais la surface de l'eau. La vie lui semblait si proche mais hors de portée à présent. Elle ne pourrait plus faire marche arrière, elle était condamnée à une vie éternelle. N'était-ce pas ce qu'elle avait toujours voulut ? Vivre assz longtemps pour voir les génies naître et mourrir, assister à des miracles sans nom et peut-être avoir suffisamment de temps pour lire toute littérature existante. Elle voulait vivre bien après la mort de l'être humain, avoir le temps de se replier sur elle même entourée de tous les textes possibles et les dévorer tel des mets délicats. Elle ne voulait pas être une mouche entre les mains d'enfants espiègles, elle ne voulait pas que les dieux la tuent pour s'amuser. Elle valait mieux que ça, elle en était persuadée. La vie éternelle avait été pour elle la seule solution efficace, du moins elle le croyait.

Après un long moment à rester immobile, allongée sur le sol à se fixer soit même, elle sentit son souffle revenir. Elle écarquilla grand les yeux et se dit que ce devait être ce que ressent un noyer lorsqu'il est sauvé de justesse. Dans le miroir elle vit ses yeux changer de couleur. Cela ne dura qu'une fraction de seconde. Son iris devint d'un rouge cramoisie. Elle se redressa d'un bond, sans doute comme avait du le faire Juliette. Elle fixa l'homme, ou peu importe ce qu'il était, face à elle. Soudain ses yeux se remplirent et elle fondit en larmes, la tête plongée entre les mains. Qu'avait-elle fait ? Quelle folie l'avait piqué ? Elle doutait à présent de son choix. Ce moment passé elle sentit grandir en elle une faim immense.
"Le sang appelle le sang".
Accompagné de son hôte elle était donc partie en chasse. Pour la toute première fois les humains n'étaient plus pour elle des artistes de la vie mais simplement un tas de viande et de sang, une alternative plus qu'efficace à la faim qui la tiraillait sans oser s'apaiser. C'est ainsi qu'elle commis son premier crime, tuant par nécessité pour survivre à sa propre mort. Pouvait-on la blâmer plus qu'un fermier qui tue sa bête pour se nourrir ?

Acte Ⅱ

Après quelques jours sans donner de nouvelles elle était retournée voir Jack, espérant lui apporter la bonne nouvelle de sa transformation. Elle voulait lui dire qu'elle pourrait à présent consacrer encore plus de temps et plus efficacement au travail qu'il lui avait donné. Elle pourrait trier et traiter ses papiers plus rapidement. Elle s'était prise d'affection pour l'artiste et espérait vivre éternellement auprès de lui. Oh ce n'était pas de l'amour mais juste de l'affection démesurée. Elle était persuadé qu'il était l'être qui la comprenait le mieux dans ce bas monde, qu'il lui pardonnerait et accepterait avec le sourire de partager son éternité avec elle. Ils pourraient participer à de nombreux vernissages ensemble, parcourir le monde, allez un jour à Paris et le lendemain aux Etats-Unis ou retourner en Angleterre. Une fois encore elle s'était trompée. Il l'avait méprisé, lui avait craché au visage qu'elle était un être d'une grande stupidité et qu'elle n'avait qu'à retourner auprès de celui qui l'avait transformé. Il était de toute évidence en colère contre elle. La détestait-il ? Elle en était persuadée. Il la repoussait, la rayait de son monde et elle le dégoutait, son nouveau régime alimentaire le dégoutait. Elle ne se nourrissait pas de sang animal mais allait puiser directement chez les humains. Elle ne comprenait pas pourquoi il lui en voulait autant. La trahison ultime ? Elle était loin d'avoir croqué dans une pomme au milieu d'un jardin ensoleillé, du moins pas de son point de vue.

Elle était à présent seule, abandonnée par l'être qui comptait le plus à ses yeux, celui pour qui elle avait eut le plus d'estime. Mais c'était terminé, elle se le jura. Il n'avait plus voulu d'elle à ses côtés ? Qu'il en soit ainsi ! Elle finira bien par l'oublier, d'ailleurs elle commençait déjà à le faire. Elle lui avait rendu dans une caisse qu'elle avait déposé devant sa porte les documents qu'elle avait encore de lui. Elle avait rayé tous les lieux où elle risquait de le croiser de sa liste de sorties et avait jeter les quelques tableaux qu'elle possédait, qu'il soient de lui ou non. Des croutes, voila ce que c'était, de simples tâches de peintures disposées de façon à laisser croire que c'était de l'art.

Penelope coupa tout pont avec son passé lorsqu'elle s'exila à l'étranger. Elle opta pour l'Italie et Venise. Elle y passa quelques années avec son créateur puis, lorsque la guerre pointa le bout de son né ils partirent pour des contrées plus lointaines, au nord. L'Alaska fut leur refuge durant plusieurs années.

Acte Ⅲ


Après de nombreuses années passées avec son créateur, il s'est avéré que c'était un gros con.

Tandis qu'ils coulaient des jours paisibles dans un coin paumé du grand nord, avec pour compagnie la plus fidèle un troupeau de husky, elle les retrouva tous morts un beau jour. Elle était sortie, le coeur léger pour aller les nourrir mais aucun ne répondait à l'appel. Elle avait beau les appeler rien... Elle n'entendait plus non plus leur coeur battre. Sur le coin de la chaumière elle remarqua une tâche de sang. Elle se rua alors vers un tas de neige, plus haut qu'il n'aurait dut l'être et en sortit un tas de viande sèche et de fourrure. Un peu plus loin un autre, et puis encore un autre. Toute une meute décimée. Tandis qu'elle essayait en vain de retrouver un petit battement de coeur chez l'un d'eux son créateur sortit. "Ils faisaient trop de bruit" disait-il. Un monstre, voila ce qu'il était.... Et c'était aussi ce qu'il avait fait d'elle. Elle n'avait jamais tué depuis sa première chasse, elle veillait à ne pas contaminer les humains lorsqu'elle en buvait le sang et n'avait jamais touché à un animal, estimant que s'y abreuver risquerait de leur retirer trop de sang et de les affaiblir suffisamment pour les tuer le cas échéant. Ce qu'avait fait le créateur était impardonnable. Il n'avait pas tué pour se nourrir même s'il s'était repus de leur sang. Il les avait tué pour avoir la paix, parce qu'il n'était pas foutu de résister au bruit que pouvait faire le battement de coeur des chiens. Connard.

Penelope se tourna vers lui, un regard profondément sombre, des yeux plus rouges que jamais. La rage l'envahissait. Comment avait-il put ? Elle se rua sur lui et le frappa si fort qu'elle lui fendit la peau. Elle ne le tua pas, elle n'en avait pas la force physique mais il était sur qu'il se souviendra de son visage rempli de haine.

Elle le laissa la, seul dans la neige et jamais plus il ne la revit. Elle brûla la chaumière et les cadavres des bêtes avant de partir pour les Etats-Unis, à la recherche de quoique ce soit qui puisse l'amener à Jack.
Elle erra pendant plusieurs années, cherchant toute trace d'artiste au visage méconnu ici ou ailleurs.

Acte Ⅳ

- Il faut que l’auteur ait de l’esprit pour que l’oeuvre en ait !
Elle venait de s'adresser à l'homme qui venait de lui adresser la parole tandis qu'elle détaillait du regard l'une des oeuvres exposées dans cette galerie. Elle se tourna alors vers Jack et lui adressa un sourire, dans l'espoir qu'il ai oublié sa colère passée et qu'il l'ai depuis pardonné.
Deux semaines plus tard elle travaillait à nouveau pour lui, reprenant ses papiers et ses comptes qui n'avaient visiblement plus été traité depuis son départ, ou très mal. Quand à leur régime alimentaire, ils évitent d'en parler entre eux mais ils semblent avoir acceptés que l'autre agisse ainsi.

Il y a peu Penelope a suivit Jack dans son voyage pour Forks. Elle n'a pour ainsi dire plus touché le moindre humain depuis qu'elle a retrouvé son ami, se contentant de poches de sang humain, une condition qu'elle s'est elle même imposée pour ne pas déclencher de troisième guerre mondiale avec Jack et lui prouver ainsi que vampire qui se nourrit de sang humain ne veut pas forcément dire tueur d'humain.
   

   © Dakota & A-Lice
   


Dernière édition par Penelope Andersen le Ven 24 Juin - 3:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hybride
Hybride
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Mélanie Iglésias

MessageSujet: Re: Si j'étais roi, je me méfierais des as ! • Penelope Andersen   Dim 19 Juin - 13:43

Hello toi Smile

Je suis ravie de t'accueillir sur le forum. :30:
En tant que grande fan de la saga la momie je ne peux qu'apprécier ton vava

J'ai vraiment hâte de lire ta petite histoire et de voir ce que ton personnage sera avec une telle bouille

Si tu as la moindre question, surtout n'hésite pas à faire appel au staff. Nous sommes là pour ça et toujours heureux de pouvoir vous aider.

Sur ceux un gros bisou !

_________________
I'm a vampire and a werewolf.
Je suis unique, je suis maléfique mais je suis aussi généreuse, admirative, charmante... Comme quoi la nature ne fait pas tout. (CASSOU)
Revenir en haut Aller en bas

Vampire sanguinaire
Vampire sanguinaire
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Angélina Jolie

MessageSujet: Re: Si j'étais roi, je me méfierais des as ! • Penelope Andersen   Dim 19 Juin - 14:12

Bonjour et bienvenue parmi nous ! :068:
Si tu as besoins de quoique ce soit n'hésite pas et surtout j'espère que tu te plaira parmi nous !


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Si j'étais roi, je me méfierais des as ! • Penelope Andersen   Lun 20 Juin - 23:39

Merci à tous pour vos messages^^ J'ai déjà posté le caractère et le physique de mon perso pour ceux que ça intéresse (et pour que les admin aient moins de truc à lire d'un coup lorsque la fiche sera terminée)
Revenir en haut Aller en bas

Vampire sanguinaire
Vampire sanguinaire
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Angélina Jolie

MessageSujet: Re: Si j'étais roi, je me méfierais des as ! • Penelope Andersen   Mar 21 Juin - 0:30

C'est normal et oui j'ai déjà lu le début de ta fiche >.>
D'ailleurs j'adore et j'attend la suite avec impatience Razz
Revenir en haut Aller en bas

Hybride
Hybride
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Mélanie Iglésias

MessageSujet: Re: Si j'étais roi, je me méfierais des as ! • Penelope Andersen   Mar 21 Juin - 8:59

OMG

Juste cette simple partie caractère et physique est à tomber par terre.

J'ai vraiment hâte de lire ton histoire qui va sans aucun doute être génial.

De plus, tu as une très jolie plume.

_________________
I'm a vampire and a werewolf.
Je suis unique, je suis maléfique mais je suis aussi généreuse, admirative, charmante... Comme quoi la nature ne fait pas tout. (CASSOU)
Revenir en haut Aller en bas

Hybride
Hybride
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Mélanie Iglésias

MessageSujet: Re: Si j'étais roi, je me méfierais des as ! • Penelope Andersen   Ven 24 Juin - 9:02


Congrats


J'ai l'honneur de t'annoncer que ta fiche est VALIDE !!!

Le reste du forum s'ouvre désormais à toi!
Tu peux donc le découvrir tranquillement, mais avant tout n'oublies pas ces quelques points:
- Il te faut recenser ton avatar pour qu'il ne te soit pas piqué: WWW
- Tu peux dés à présent aller créer tes fiches de liens et de sujets et aller voir celles des autres membres ! Il te faudra les recenser ICI. Tu dispose d'un délais d'UNE semaine pour les faire !
- Comme on a tous besoin d'un endroit pour vivre, viens faire ta demande :
- Si tu es vampire tu peux avoir un don ! Pour prévenir les membres de ce dont tu es capable, n'oublie pas d'aller le recenser : ICI
- N'hésite pas d'ajouter les admins sur Skype pour avoir en contact en cas de problèmes: ICI!

N'hésites surtout pas à aller jeter un coup d'oeil aux fiches des autres membres pour avoir rapidement des liens et peut-être même des RP's!
Si tu rencontres le moindre soucis les admins sont et seront toujours à ta disposition!

A très bientôt sur le forum! Profites bien!

∞ Un petit mot de l'admin:
C'est avec un plaisir immense que je valide ta fiche. J'ai totalement dévoré ton histoire. Ton personnage est tout simplement génial et je le trouve très raccord avec l'actrice que tu as choisi. J'ai hâte de découvrir ton évolution ainsi que de savoir comment ta relation avec Jack va évoluer.
En tout cas, bienvenue officiellement parmi nous.
Bisous.


© Dakota & A-Lice


_________________
I'm a vampire and a werewolf.
Je suis unique, je suis maléfique mais je suis aussi généreuse, admirative, charmante... Comme quoi la nature ne fait pas tout. (CASSOU)
Revenir en haut Aller en bas
 
Si j'étais roi, je me méfierais des as ! • Penelope Andersen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'étais pourtant persuadée de déjà l'avoir fait...
» Ce que j'étais hier, je le serai demain. 05/10 - 9h17
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» « Il m'a dit que j'étais comme l'horizon, une chimère vers laquelle on marche sans jamais pouvoir l'atteindre » Illu.
» • Raphaël - Avant j'étais gentil, mais ça c'était avant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Deadly Hunters :: Les fiches de présentation-
Sauter vers: