Les membres à l'honneur

Dmitri ROMANOV


Bella SWAN CULLEN
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Siècles perdus - Pv. Sulpicia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Dim 19 Juin - 4:41

L'artiste anonyme.

C'était ainsi qu'aimaient qualifier Jack. Personne ne rencontrait jamais le peintre. Personne n'avait jamais parlé à l'auteur. Jack McMillan devenait une griffe sur des tableaux d'une qualité exceptionnelle que quelques amateurs admiraient du coin de l'oeil. Cela faisait sa publicité. Jack n'avait jamais vraiment pensé que le mystère autour de lui attirerait les curiosités les plus vives. C'était une amie qui organisait pour lui les rendez-vous et la paperasse qui accueillait le public friand en son nom. Elle revenait alors parler de ce qu'elle avait vu. Jack n'aimait pas ces foules-là. Des peignes-cul qui reniflaient leur pet à quatre milliards de dollars. Ce n'avait jamais été son élément. Aussi, lorsque ses mécènes commencèrent à s'impatienter, Jack accepta d'enfin se présenter à ses admirateurs. Ca avait servi d'argument de vente pour rabattre beaucoup plus d'amateurs à la vieille galerie.

Jack s'offrait joyeusement aux questions et aux interpellations. Mais, s'il n'ignorait rien des courbettes protocolaires, il ne feignait absolument pas tout son ennui. On lui demandait le symbolisme de ses œuvres, leur signification et le pourquoi du comment. Tant de choses qui échappaient à la logique de l'artiste. Il peignait ce qui l'inspirait. Ce qui attirait son émotion. Sa technique avait été polie par des siècles de travail. Jack répondait sans regarder ses interlocuteur. Une voix lointaine et nonchalante. Très vite, ses mécène lui lancèrent des regards menaçant. Il n'en avait cure. Jack s'éloigna des foules et sortit une flasque en argent de sa poche. Si remarqua très bien les regards inquisiteurs, il passa outre les remarques sur son supposé alcoolisme. Le sang coula lentement dans sa gorge. C'était froid, amer. Il grimaça. Ses oreilles de vampire entendirent les mot "gnôle" et "whisky". Pour les Américains, les Celtes possédaient cette tenace réputation de picoleurs.

Jack se promenait paresseusement entre les tableaux. On lui demanda de faire le commentaire de l'un d'entre eux. L'une de ses pièces de collection. Il avait accepté de l'afficher car, lui avait-on dit qu'elle reflétait une telle poésie dramatique qu'il serait impossible de monter que exposition sans elle. Une dame aux longs cheveux blonds observait la lumière du jour, au bord de sa fenêtre. Une longue robe de chambre, blanche comme un linceul, descendait en de somptueux drapé sur ses épaules. On lui avait parlé de l'érotisme qui s'en dégageait. La scène était banale mais, son contexte ne semblait échapper à personne. En passant devant, il ne put s'empêcher de la regarder. De vieux souvenirs, passé de longs siècles, resurgirent. Si des images de tonnerre et de nuits sanglantes traversaient son esprit, il ne pouvait s'empêcher de sourire à en la regardant. Elle. Sa mère.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Dim 19 Juin - 16:31


Siècles perdus feat Jack

La guerre avec le clan des Cullen avait été éviter, Aro avait un goût amer en bouche, tandis que moi j'étais véritablement intrigué par ce clan qui avait rassemblé tant de monde en si peu de temps. J'avais fait mon devoir en accompagnant mon époux mais maintenant qu'il n'y avait plus de menace ou d'effraction au lois je voulait profiter de la proximité avec Port Angeles avant de rentrer. Je dus user de mon charme pour faire céder Aro qui me laissa avec les jumeaux et repartis avec le reste du clan. Jane et Alec faisaient des rondes tour à tour jetant un œil à Forks puis me rejoignant à Seattle.

Ils ne comprenaient pas vraiment pourquoi je voulais rester ici, dans une petite ville sans intérêt. Cependant, ce n'était pas la ville en soit qui m'intéressait. Je voulais enfin voir l'artiste dont une partie des toiles se trouvais à Volterra. D'autant plus que pour moi un humain ne pouvais atteindre un tel degré d'émotion et de passion dans ces peintures. Peut être même qu'il accepterais de faire un portrait de moi ? J'étais enjouer de pouvoir enfin me mêlée de nouveau au commun des mortels malgré les réflexions et remarque de Jane en particulier. J'avais l'impression de revivre et profiter pendant une semaine environ en attendant cette soirée avec impatience.

Passant une tenue de soirée, coiffant ses cheveux et se maquillant simplement elle fut prête en une vingtaine de minute. Elle força les jumeaux à faire bonne figure puis se rendit à l'exposition une fois de pus subjuguer par les œuvres d'art. Elle laissa très vite les deux autres qui préféraient quadriller la zone que de la poursuivre.  D'ailleurs elle arriva pile au moment où un jeune homme faisait l'analyse d'un tableau qui semblait particulier à ses yeux. Charmant. Elle se glissa à travers la foule et pris place à ses côtés. Peut être pourrions discuter en privé ? Elle savait désormais qu'elle avait eu raison, de plus il devait lui aussi avoir compris ce qu'elle était.


© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Lun 20 Juin - 9:46

Il n'était pas sûr de l'avoir senti. Ni même de l'avoir vu. Mais, pendant son bref monologue, Jack s'était arrêté et avoir regardé parmi la foule. Un couple se regarda, incrédule, et un homme chauve passa son chemin. Il ne voyait rien. Jack avait bien été incapable de savoir d'où li venait ce sentiment. Un sentiment oppressant. Quelque chose de viscéral, une énergie crépitante qui lui était familière. Quelqu'un de son espèce et bien plus âgé que lui était dans la pièce. Ce n'était ni à l'odeur, ni à l'instinct, qu'il l'avait senti. Mais, grâce à ce frisson d'horreur qui e parcourait, comme lorsque l'on respire le même air qu'un dieu.

Jack avait décidé de se laisser absorber par ses propres souvenirs, après son discours. Il songea que les problèmes viendraient bien assez vite à lui. Et que s'ils ne venaient pas, il n'avait pas besoin d'aller les chercher. Jack avait l'habitude d'être sollicité pour les pires sujets. Toujours des histoires de dettes, politiques ou parce qu'il avait flirté d'un peu trop près avec la petite protégée d'il ne savait quel sir. Lorsqu'il entendit la voix, il ferma une seconde les yeux. Bim. Il avait eut raison. Cette voix le traversait comme un torrent de violence. C'était presque enivrant. Il voulu l'ignorer. Faire semblant. C'était ce que les vampires font : Être mystérieux. Classieux et impérieux. L'air noble et les manières princières. Mais, Jack ne savait pas faire. Il tourna machinalement la tête, d'un regard d'absolue innocence, la bouche entrouverte, comme l'idiot du village, accusé à tort.

Mh...?

La dame était belle. "Dame"... Démon, plutôt. C'était un peu cynique. Elle n'était pas belle. Elle était envoûtante. Il songea aux sorcières de son temps. On décrivait ces créatures comme des nymphes sanguinaires. Des succubes affamées. C'était ça. Une succube. Il la toisa de haut en bas. Sans mépris mais, plein d'une sincère curiosité. Il se laisserait sans doute dévorer bien volontiers, s'il n'était pas certain que cette femme n'allait pas lui apporter d'avantage de soucis.

Il regarda autour de lui. Son corps réagissait comme s'il était vivant. Le coeur qui bat. Les sueurs froides. Il ne savait pas trop où elle voulait qu'ils discutent. Et de quoi ? Il ne voulait pas discuter. Il sentait, quelque part, qu'il serait fatal pour lui de se retrouver avec une telle créature, dans le privé. La sorcière qui dévore les enfants après les avoirs attirés avec des bonbons. Cependant, Jack se sentait incapable de désobéir. Jack se sentait incapable de plus de rébellion. Il était hagard face à ce qui lui semblait la divine messagère de la colère infernale. Comme il ne voulait ni la suivre, ni lui désobéir, il trancha pour l'option "Gagner du temps".

Pourquoi...? Osa-t-il doucement. Si vous voulez parler du tableau, on peux le faire ici ! Devant le regard d'un public, pensa-t-il. Il rit nerveusement. Le rire crispé d'un enfant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Lun 20 Juin - 12:40


Siècles perdus feat Jack

Sulpicia regarda sa réaction au détail près et ne pus s'empêcher de sourire. Il l'avait sentis venir et pourtant il paraissait subjuguer et hébété. Il n'y avait pas un mot qui sortait de sa bouche et l’expression sur son visage...Il semblais me détailler me regardant entièrement comme si il voulais en réalité me déshabiller du regard et découvrir les mystère que je semblais dégager. Toutefois, peut être étais ce mes yeux...D'une couleur plus qu'étrange pour une vampire, ce soir ils étaient vert tirant un peu sur le doré. Oui j'avais encore triché, mais cela me plaisait de retrouver cet éclat dans mes yeux lorsqu'ils avaient cette couleur.

Les réaction que j'avais observer s'amplifiait, ils semblait perturber,tétaniser, mais fasciner. Lui faisais-je peur ? L'intonation de sa voix lorsqu'il parla me confirma mon intuition et j’éclatais d'un rire cristallin. Nos rire se mêlais avec un drôle d’écho et je me stoppais en me rapprochant de lui. Vous savez, le grand méchant loup n'existe pas. Ou du moins ce n'est pas moi. Je le regardais dans les yeux avec douceur et calme pour lui faire comprendre qu'il ne lui arriverais rien, tout du moins tant qu'il ne lèverais pas la main sur moi. Je finis même par lui prendre la main, que je regardais avec émoi.

Une si petite chose inspirant tant d'émotion.
Il n'arrivait décidément pas à se calmer, pas totalement en tout cas. Je relâchais sa main et le détaillais finalement à mon tour. La foule semblait elle aussi troublé par mon apparition et en cette instant précis enviait notre artiste. Je sais que vous peignez selon votre inspiration et j’apprécie, toutefois, j'aimerais que vous fassiez une exception ou plus à votre convenance. Elle bougeais avec grâce autour de lui et finis par reculer un peu tout en lui faisant face. En général ceux qui réagissait ainsi avec elle savait qui elle était et ne discutaient même pas. Lui semblait l'ignorer ce qui d'une certaine façon le rendait attrayant.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Lun 20 Juin - 15:18

Pourtant... Ce que vous avez de grandes dents, dit-il sans un rire mais, avec humour.

Il ne la quittait pas des yeux. Un sentiment étrange brassait en lui une sensation qu'il connaissait. Tout du moins, qu'il avait connu. Celle de la servitude et de la soumission. La société moderne la diabolisait. Ah ! La servitude, quelle idéologie de tyran ! Pourtant, y avait-il sans doute rien de plus reposant que la servitude. Il était dommage qu'elle fusse si loin principes que nourrissait Jack. En regardant la créature face à lui, il ignorait vraiment quel comportement aborder. Etait-il loin, le temps où il n'était que le laquais qui suivait ses maîtres avec docilité. Mais, il songea qu'elle n'était pas là pour ça. Et les courtoisies princières de ce démon-là effleurait son ego avec une douce volupté.

Lorsqu'elle prit sa main, il eut un mouvement de recul. La laissa parler et ne comprenait pas. Drôle de manège. Sa respiration était saturée d'anxiogènes. Il récupéra sa main avec réconfort. La touchant, palpant comme si elle venait avoir été entre les mains d'un ange. N'aurait-elle pas laissé sous ses ongles quelques paillettes séraphines ? Comme sa main lui paraissait engourdie, il la frotta. Ce n'était pas physique. Les morts-vivants n'ont pas les membres engourdis. Seul l'esprit pouvait vraiment compter. Et le sien était ému et interdit. Pour ne pas la lâcher du regard, il tourna sur lui-même, la suivant dans ses cercles vautours. Il touchait toujours sa main avec l'incrédulité d'un miraculé. Pourtant, même avec cette sensualité terrifiante, cette mièvrerie suante et ces ondulations félines, Jack s'était senti rassuré. Une seule seconde, certes. Mais, tout de même assez pour se permettre une insolence qui le surpris.

Si vous n'êtes pas le grand méchant loup, je ne vois pas pourquoi ma convenance voudrait faire une exception, madame !

Jack réfléchit bien trop tard. Il avait le verbe acerbe et le ton caustique. Il ne riait pas. La situation ne le faisait pas rire, non. Il avait la mort dans l'âme et l'esprit envoûté. Elle possédait le vocabulaire d'une reine et la démarche du déesse égyptienne. Sa réaction la plus naturelle - tout son corps de vampire le lui hurlait - était de s'incliner humblement. Il n'en fit rien. Jack ignorait bien ce qu'elle désirait de lui mais, il espérait, quelque part, qu'elle n'aille pas plus loin dans son service. Cette insinuation, Jack l'avait déjà entendu. Et pour cela, en avait-il payé le prix de son humanité. Peut-être par jeu ou par provocation, il ajouta tout de même, plus confiant :

Avec tout le respect que je vous dois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Lun 20 Juin - 23:17


Siècles perdus feat Jack

Oh...oui depuis bien longtemps à vrai dire. Mais cela fait-il de moi un être imparfait ? Je le testais ou en tout cas son arrogance. Jouerait-il longtemps avec ma patience ? Je dois avouer que j'en avait beaucoup,mais Jane se ferait un plaisir d'accélérer les choses sans que j'en fasse la demande si il continuais sur cette voie. Je fis la moue et me mordillai la lèvre de manière sensuelle et taquine. Ne lui inspirais je pas un sentiment autre que la peur ? Sa réaction lorsque j'avais relâcher sa main défilais au ralentis dans mon esprit. Visiblement, me quitter du regard non plus n'étais pas au programme. Prenant une grande inspiration je m'approchais de lui comme pour humer son odeur.

Il n'y avait que quelques centimètres entre nos visages, nos yeux l'un en face de l'autre, nos lèvres si proche...Ferais-je fondre ma proie tout de suite ou attendrais-je d'être dans son atelier ? Cela faisait longtemps qu'un vampire n'avait pas éveiller mes instincts de chasseuse. Mes yeux brillait d'une lueur sauvage et tendre à la fois. Je vis son geste et le devançais me rapprochant davantage et lui chuchotais à l'oreille. Votre convenance ne serait-elle heureuse de savoir que l'agneau innocent se jette dans les bras du loup solitaire ? Je reculais de nouveau pour voir sa réaction. Je savourais le tourment d'émotion que je faisais naître en lui.

Par moment Jane ou Alec apparaissait au milieu de la foule,me faisant comprendre qu'ils s'impatientaient. Je leur fis signe qu'il dérangeais et retournais à notre artiste du jour. En attendant vous pourriez peut être signé les œuvres que j'ai acheter ce soir. J'étais redevenue plus ou moins neutre devant les autres, mais lui faisant comprendre que d'une manière ou d’une autre nous nous verrions en privé ce soir. Allait-il vraiment me forcer à employer la manière forte ? Ce serait dommage d'abîmer ses mains, quand à Jane...plutôt à éviter. Finalement,c'était peut être une bonne chose qu' Aro ne soit pas rester. Au moins comme ça j'aurais peut être ce que je voulais et lui resterais intact physiquement parlant au moins...

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Mer 22 Juin - 9:43

Il ne répondit pas immédiatement. A vrai dire, Jack ignorait où elle voulait en venir. Il fronça des sourcils, perplexe. Insinuait-elle qu'elle était parfaite ? Niveau mégalomanie, ça se posait là. L'artiste avait rencontré assez de vieux vampire qui faisait eux-même les louanges de leur beauté et de leur puissance. Si Jack ne pouvait pas bien la contredire, autant de vanité lui étira un sourire moqueur. Evidemment, qu'être vampire faisait d'eux des créatures imparfaite. Y avait-il d'ailleurs créature plus imparfaite qu'un vampire ? La seule perfection que Jack connaissait agissait sur des plans divins. Lucifer était parfait. Les anges, amour et lumière soient-ils, étaient parfaits. Etait-elle un ange. Une fraction de seconde, Jack en avait pourtant douté.

Lorsqu'elle approcha son visage, il eut un réflexe naturel de recul. Elle parlait en charade et en énigme. Elle parlait en métaphore et en image. Il ne comprenait pas. Ou plutôt, n'appréciait pas. Qui était le loup solitaire ? Qui était l'agneau innocent. Il ne s'était jeté nulle part ! Et elle n'avait guère le profil du loup. Encore moins solitaire, pensa-t-il lorsqu'il eut un regard méfiant vers ses deux acolytes. Elle n'était pas venu seule. Croiser le regard des deux vampires lui avait procuré un frisson d'angoisse. Il n'eut pas le choix. C'était dit et fait, elle le piégeait là. Pendant quelques secondes, il resta muet en fixant les deux vampires s'éloigner. L'image de la meute s'imposa dans son esprit comme une vision d'horreur.

C'est pas très flatteur, vous savez... Les agneaux, c'est pas connu pour être des animaux bien intelligents... Il souriait à demi.

Il songea que son petit trait d'humour pouvait bien passer pour un sarcasme et une vilaine moquerie. Si elle était aussi orgueilleuse qu'il le pensait, il était fort à parier qu'elle n'apprécie pas son audace. Il n'en avait cure. Tant qu'il serait ici, au milieu de la foule, Jack songea qu'il ne risquait pas grand chose. S'il y avait bien une chose que les vieux vampires respectait, c'était les traditions poussiéreuse. Celle de la Mascarade en était l'une des plus fondamentales. Il la regarda, d'un air perplexe et faussement innocent.

Je pourrais... Il fit mine de réfléchir. En vérité, c'était déjà tout vu. Mais, en fait, je vais rester ici. Avec les gens. Et puis... Si vous voulez que je vous signe vos œuvres, vous pouvez me les ramener ici ! Ca ne me dérange pas.

Il lui souriait et narguait à moitié. Le fait qu'elle voulait absolument le voir en privé ne lu disait rien qui vaille. Elle était belle, sensuelle, majestueuse, divine. Mais, le temps lui avait appris à se méfier de ces démons aux allures de dieux grecs. Ils étaient également jaloux, sanguinaires, impétueux. Ils punissaient durement l'insoumission et Jack avait été trop longtemps l'esclave de ces vampires-là pour faire preuve de docilité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Jeu 23 Juin - 10:42


Siècles perdus feat Jack

Audace, orgueil ou peut importe ce que c'était il m'amusait. Voulait-il réellement me mettre hors de moi ? Il s'y prenait mal si c’était le cas, je n'avais qu'une envie sur le moment: l'embrasser. Il  était rafraîchissant, taquin et plein de joie de vivre. Son insolence me rappelais l'époque des rues, celle où je désobéissais à ses parents. La seule chose qui m’empêchait de me jetait sur lui était la présence des jumeaux qui n'hésiterais pas à le rapporter à Aro qui lui trouverais une sanction adapté...Pourquoi m'éloigner de vous ? Je ne saurais subir une tel agonie. Elle se remis à lui tourner autour pour s'approcher d'un coup avant de lui chuchoter: je perds patience.

Elle se lécha les lèvres et lui fit voir ses crocs. Tu crois qu'ils ont bon goût ? Elle voulais éviter un carnage quoique non nécessaire vu la présence d'Alec, mais au fond d'elle, il y avait comme l'intuition qu'ils s'inquiéterais davantage de leur sort que du sien. Je n'ai aucun intérêt à ce qu'il t'arrive quelques chose, j'espère que tu continueras encore pendant des décennies. Cependant, mes ''amies'' eux sont moins patient et pourrais faire un véritables massacre sans laisser de trace. De vrai garnement ! Si la gentillesse ne suffisait pas, eh bien elle userais de chantage, de menace et que sais je encore. Il avait beau l'attirer même en dehors du domaine artistique elle ne pourrais pas rester indéfiniment à discuter avec lui.

Sulpicia prenait sur elle dans tout les domaines. Elle ne voulais pas être trop démonstrative et en même temps était presser de se retrouver seul avec lui. Il la poussait dans ses retranchements, comment pouvait-il dire non à une reine !? Une reine de sang pur, après tout elle avait été princesse de son vivant. Pour qui se prenait-il ? Un artiste à la grosse tête qui pensait échapper à mes désirs sous prétexte qu'il y avait du monde ? J'était prête à les transformer tous où bien à ce qu'Alec leur prive tous de leur sens le temps de son extraction. J'affichais finalement un délicieux sourire avant de reprendre de plus belle. Y aurai-il une chance que nous partions ensemble sans faire de grabuge ? Ce serait mauvais pour votre réputation, qui plus est je n'aime pas faire de mal aux gens et les deux autres nous laisserons tant qu'il savent où me trouver.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Lun 27 Juin - 4:36

La menace sonna dans son esprit comme un glas et un long frisson d'horreur le parcoura des pieds jusqu'aux cheveux. Son thorax semblait imploser. Il eut un regard autour de lui. Elle et ses molosses en seraient vraiment capable ? Tuer des innocents par simple caprice ? Jack était tombé sur des démons. De vrais démons. Pas ces vampires qui organisaient des orgies dans leur petit salon pour avoir l'air subverifs et infernaux. Non, les vrais démons, ceux que l'on décrit d'une beauté bestiale et d'une nature instinctivement destructrice. Jack aurait sans doute trouvé cela poétique s'il n'avait pas l'angoissante sensation que la vie d'une cinquantaine de mortels reposaient sur ses épaules. Il la regarda, un peu hagard. Un peu répugné.

Vous n'oseriez pas... Souffla-t-il avec la gorge nouée.

Evidemment, qu'ils oseraient. Evidemment... Et quid des traditions ? Et quid des lois ancestrales ? Rien du tout. Tandis qu'elle lui tournait autour comme un vautour, il ferma les yeux. Et soupira. Il ne savait pas ce qui allait lui arriver. Tout du moins, n'osait-il pas y penser. Il rouvrir lentement les yeux. Eut un rapide regard vers les deux vampires. Puis vers la Reine (puisque lui semblait-il qu'elle le soit vraiment, avec sa démarche féline et ses épaules lascives). Il faudrait qu'il fasse le bouffon ? Qu'il divertisse sa Majestée ? Il avait le regard haineux. Comme un adolescent contrarié. Face à cette statue de grâce, l'était-il sans doute un peu.

Ce n'est pas comme si j'avais vraiment le choix.

Il sentait ses jambes se ramollir et son corps entier fondre. Pour se donner consistance, il renversa la tête en arrière et poussa un long soupire. Pour pouvoir bouger. Pour pouvoir garder un peu de dignité. Il avait l'impression que ses pieds étaient collés au sol. Que ses jambes étaient attiré lourdement vers le centre de la Terre. Il tenta un premier pas. Miracle ! Il bougeait. Lentement mais, il bougeait.

Suivez-moi. Finit-il par intimer en se dirigea vers une salle qu'il savait vide.

Marcher lui faisait du bien et il reprenait petit à petit de son assurance à chaque pas. Devant la porte, il enfouie la main dans sa poche et en sortie des clefs. Il se rendait compte juste maintenant qu'il tremblait. Merde. Il déverrouilla la porte et la laissa entrer en première. Avec un faux sourire, il inclina la tête.

Après vous, madame...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Jeu 30 Juin - 11:27


Siècles perdus feat Jack

Sa réaction me fit très vite comprendre que j'avais eu raison le concernant. La vie de ces humains importait bien plus que son propre sort, cependant je ne devais pas crier victoire trop vite. Vous n'oseriez pas... Non en effet, je n'aurais pas oser. Je l'aurais attendu à la sortie et réitérer ma demande jusqu'a le faire céder où tout du moins jusqu'a ce que Jane perde patience...Ce n'est pas comme si j'avais vraiment le choix. Je ne l'obligeais à rien, je ne faisais que parler de scénario divers. C'était bien moi qui parlais, pourtant une impression de vide me gagnais. J'avais comme une boule au fond de l'estomac, avais je vu tant de choses horrible que je perdais les derniers bribes de mon humanité ?

Je vis notre artiste qui réagis enfin, se dirigeant vers une pièce à l'écart après m'avoir demander de le suivre. Il avait la pression, une pression immense sur ses épaules, tant de vies dépendant de son bon vouloir. Je soupirais en le voyant trembler, jamais il ne pourrait peindre dans cette état. Passant mes doigts dans ma chevelure brune pour me calmer et me recentrer sur l'instant présent, je les retirer à l'instant où la porte s'ouvrit. Il restait polis dans ses propos, beaucoup plus qu'au début. Je fis signe au deux autre de partir et entrai dans la pièce avec une moue boudeuse. Je fis une petite révérence  à notre artiste avant de me glisser entre les objets posés ça et là.

Je touchais uniquement avec les yeux, ne voulant pas contrarier davantage notre ami. A peine eut-il fermé la porte que je me retrouvai derrière lui et je changeais tout de suite de visage et de comportement. Sans qu'il est le tant de réagir je l'envoyais contre le mur le plus proche et l'embrassais passionnément, laissant s'échapper l'attirance et la frustration qu'il avait éveiller en moi un peu plus tôt. Toutefois, je le relâchais, m'arrangeai un peu et pris place dans une sorte de canapé un peu à l'écart. Ne te montes pas trop la tête, je veux juste un portrait ou en tout cas un tableau réaliste de moi. Je suis désolée...je...Je

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Ven 1 Juil - 19:49

Sa réaction n'avait pas été assez rapide. Pourtant, cette soudaine violence, Jack s'en était douté. Il s'y était préparé, quelque part. Mais, en réalité, la vélocité de ce vampire dépassait de loin ce qu'il pouvait accomplir. Comme s'il n'était qu'une pauvre poupée de chiffon, il senti son dos cogner brutalement contre un mur. Son sens de l'orientation s'évanouit en même temps que sa tête heurté le le mur. Pendant une demi-seconde, il fut incapable de dire où il était dans la pièce. Où il était tout court. Et c'est cette soudaine sensation de chaleur - paradoxale pour un démon à sang-froid - qui sembla le réveiller. Il avait senti son souffle sur son visage et tout son corps s'alourdit mollement. Il ignorait qui avait cherché ce baiser en premier. Il se demanda s'il ne la connaissait pas de jadis. S'il n'avait pas cherché, quelque part, ce qui était en train d'arriver. Y prendre plaisir le mêla dans un sentiment contraire très perturbant. Son esprit se débattait mais, ses doigts vinrent s'enrouler presque instinctivement dans ses cheveux. Une matière de violence et de douceur. Il se laissait envoûter. Le monde n'existait plus durant quelques éternelle secondes. Quand enfin, le sort se brisa sur une rupture qui laissa Jack insatisfait et honteux. Faible d'avoir eu ce geste de consentement. Faible de ne pas avoir réussi à esquisser le moindre mouvement de contestation.

Il tomba en avant et se rattrapa sur le mur pour ne pas s'effondrer. Tout reprenait une dure réalité. Froide et cynique. Il avait l'impression d'être le jouet des caprices d'un enfant-roi. Il s'essuya furieusement la bouche en entendant la requêtes de la dame. Si Jack n'était pas un modèle d'humilité, il savait combien certains vampires s'imaginant encore en droit de s'auto-assigner une noblesse qui n'existait plus pouvait faire preuve d'une vanité incroyable. Toujours penché en avant, il appuya les mains contre ses genoux et redressa la tête, un sourcil arqué de sarcasme.

C'est moi qui me monte la tête...? Vous menacez de tuer une cinquantaine d'innocents pour me forcer à vous dessiner, vous m'agressez dans mon propre atelier et c'est moi qui me monte la tête ? Il se redressa et eut un nouveau geste répugné en s'essuyant la bouche. Un peu, ouais, que vous pouvez être désolée.

Se doutant qu'il ne pouvait pas vraiment raisonner ce genre de créature, Jack fit le tour de la pièce, prenant bien soin d'éviter à bonne distance le démon et rejoignit un bureau avec un gros sac, plusieurs affaires lui appartenant. Le souvenir de ce baiser restait marqué au fer rouge dans son esprit. Il pouvait bien faire semblait de l'ignorer, il était troublé.

Vous voulez quoi exactement ? Demande-t-il, faisant surtout références aux détails du tableau qu'elle désirait lui commander. Pénélope allait hurler, lorsqu'elle saurait qu'il avait accepté encore une commande sans réclamer de paiement. Il ne comptait sans doute pas lui dire qu'il avait été menacé. Elle s'en inquiéterait. Et il ne voulait pas l'inquiéter.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Lun 4 Juil - 14:34


Siècles perdus feat Jack

J'étais aller un peu fort, plus que ce que j’aurais souhaité, mais j'interagissait si peu avec ceux de notre espèce que j'en oubliais parfois ma force et mes capacités. Je...Je n'ai pas souvent l’occasion de rencontrer ceux de notre espèce, j'espère que je ne t'ai pas fait trop mal ? Je pris mon visage entre mes mains et m'adossais en renversant ma tête en arrière. Je soupirais à la fois coupable et amusé par ses réactions. Je le sentais partagé, mais surtout lent. Cependant, il avait tout de même répondu à mon baiser, je l'avais sentis fondre entre mes mains et maintenant il me parlais si froidement. Stop ! Je ne supportais pas de l'entendre dire tout ça, je ne voulais plus...Je pris de grandes inspirations histoire de me calmer, l'entendant se déplacer avec des objets. Je me redressais et le regardai de nouveau lorsqu'il repris la parole mais de manière plus douce, bien que distante.

Je le regardais de manière brûlante et lascive. Bougeant de manière suave et sensuelle tout en prenant des poses toujours plus désirable que la précédente. Fais ce qui te vient, portrait, pose, ce que tu veux. Ne t'en fait pas pour le coup de ta peinture d'ailleurs je te paierais au même prix que je les achètes d'habitude. Je finis par me poser, de manière plus ou moins allongé,le regardant toujours de la même façon. L'une des bretelles de ma robe glissant négligemment sur mon épaule tandis que la fente dévoilait une partie de mes jambes. Sa manière de me regarder changeais tour à tour, je ne savais pas si il en était conscient, mais il semblait comme absorber. Était-il toujours ainsi avant de commencer une oeuvre ou étais-ce moi qui lui faisait cet effet ?  Mon cœur s'accélérerais de nouveau face à son regard,mais qu’est ce qu'il...

A nouveau nos visages si proches en l'espace de quelques secondes, malgré tout je ne savais pas qui avait bouger. A moins peut être que le rapprochement fut instinctif des deux côtés. Ses lèvres semblait m'appeler, son corps tremblais. Je ne savais pas si il était fâcher ou si je l'attirais également, mais cette séance de peinture risquais d'être plus compliqué que prévue. J'aimerais t’avouer quelques chose, mais j'aimerais que tu me promette quelques chose avant, promet moi que tu feras quand même un tableau. Je le regardais droit dans les yeux, mes mains enrouler autour de sa nuque. Malgré ma longue existence je n'ai tuer que peu d'être vivant peut importe leur race. Je ne les aurais pas tuer, je voulais juste qu'on puisse être seuls et que l'un de mes artistes préférer m’immortalise au cas où je disparaîtrais un jour. Un éclair de tristesse traversa mon regard, mais fut vite remplacer par le tourment d'émotion qu'il éveillais en moi.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas

PNJ
PNJ
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : un corbeau

MessageSujet: Re: Siècles perdus - Pv. Sulpicia   Jeu 22 Sep - 15:45

Je suis désolé mais je me vois obliger d'archiver ce rp suite à la suppression de Jack Mc Millan.
Revenir en haut Aller en bas
http://twi-thedeadlyhunters.forumactif.org
 
Siècles perdus - Pv. Sulpicia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règle du RP: Les symboles perdus
» les esprits perdus
» trois petits jack russel perdus , volés en seine et marne ?
» Jarod, job : nouveau chef des garçons perdus !
» Dix de perdus, une de trouvée. ✷ feat. Jezabel & Milaan.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Deadly Hunters :: Les RPs-
Sauter vers: