Les membres à l'honneur

Dmitri ROMANOV


Bella SWAN CULLEN
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Carlisle Cullen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Carlisle Cullen    Mer 9 Nov - 21:14


Carlisle Cullen

 
 
Nom : Cullen • Prénom(s) : Carlisle • Surnom(s) : écrire ici • Date de naissance : 1640 • Âge physique : 23ans • Race : Vampire végétarien • Études : Médecine • Métier : Médecin • Classe sociale : Aisé • Statut matrimonial : Marié • Orientation sexuelle : Hétéro • Plus grande peur : Perdre l'un des membres de sa famille • Plus grand rêve : écrire ici • Avatar : Peter Facinelli
Caractère
D'un naturel pacifique et tolérant, et contrairement à de nombreux autres vampires, Carlisle sait considérer comme des amis aussi bien des vampires, végétariens ou non, que des humains ou des modificateurs. Il est celui qui a soudé la famille au tout départ et continue à la souder aujourd'hui. S'il est totalement végétarien, il n'impose pas ce style de vie aux autres, considérant que chacun est libre de ses choix.
Sa compassion naturelle est le moteur de son alimentation. Il respecte la vie et ne saurait prendre la vie d'un être humain et vivre sereinement après ça. Ceux de sa famille qu'il a transformé ne lui ont d'ailleurs pas laissé le choix, et c'est pour les sauver d'une mort certaine qu'il l'a fait. Règle qu'il a d'ailleurs imposé à chacun des siens. C'est d'ailleurs cela qui l'a conduit à exercer dans la médecine et pouvoir sauver ceux qui peuvent l'être.
Il y est aidé par une totale maitrise de lui-même qui le rend imperméable à l'attrait du sang humain. Il peut le sentir, le traquer (pour retrouver une personne blessée par exemple) et se trouver à quelques centimètres seulement d'une plaie ouverte sans que cela ne lui soit de la moindre tentation.
S'il est pacifiste et préfère utiliser la persuasion que la force, il est également parfaitement capable de se battre pour sauver les siens, et n'a rien à envier à ceux qui se nourrissent d'humains.
Signes particuliers

  Il possède une totale maitrise de soi qui lui permet d'exercer à l'hôpital au milieu de blessés plus ou moins graves sans que la moindre soif de sang ne lui vienne.
 
we're on the right side of rock bottom
Behind the screen
Pseudo web : Dori • Surnom(s) : écrire ici • Âge : 22ans • Ce que tu fais dans la vie : écrire ici • Comment avez vous connu le forum ? : en cherchant sur le web • Comment trouves tu le forum ? : nul, c'est pour ça que je reviens avec un second perso  • Un petit mot :    
 
Afterglow



Dernière édition par Carlisle Cullen le Sam 12 Nov - 23:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Carlisle Cullen    Mer 9 Nov - 21:36


This is my story

 
Londres, 1640. La nuit est tombée depuis quelques heures déjà. Une nuit noire et sans lune. Dans la demeure d'un pasteur en apparence comme un autre, une vie s'éteint tandis qu'une autre vient en ce monde. A peine né, ce fils que le pasteur attendait tant doit composé avec l'absence de ce que peut offrir une mère, et le ressentiment que son père éprouvera sans doute toujours envers lui d'avoir contre son gré causé la mort de sa mère.
Tout jeune, il fut entrainé à suivre les traces de son père, dans le véritable métier qu'il exerçait derrière sa couverture anglicane. La chasse aux "monstres". Vampires, Loups-garous, sorcières, et un bon nombre d'innocents ayant eu le malheur de croiser sa route.

Carlisle avait 23ans quand il dut succéder à son père. Ce dernier, affaibli par l'age, n'était en effet plus aussi efficace que dans ses jeunes années, s'il fut vraiment efficace un jour. Car s'il a condamné à mort de nombreux innocents, le nombre de véritables monstres qu'il a permis d'abattre était moins glorieux. Même s'il est évident que cette information ne courrait pas les rues. Quand un innocent venait à être tué? On inventait quelque chose justifiant son appartenance au Malin, prouvée par ceci ou cela s'étant produit durant son exécution (Si une femme flotte après sa noyade, c'est une sorcière, si elle coule, soyez heureux, elle a rejoint le saint père? ), on offrait quelques prières à un dieu trop silencieux et cela repartait de plus belle. Et donc, était venue l'heure que le fils ne reprenne le mortel flambeau de son père. Seulement, contrairement à son ainé, il sut débusquer un véritable nid de vampires.

Et pourtant il ne l'avait pas cherché. Parce que s'il n'a rien connu d'autre dans sa courte existence que le rôle que son père tenait à lui transmettre, la chasse n'a jamais été un plaisir pour lui. Principalement à cause du fait que tant d'innocents meurent pour "en sauver davantage encore". Qui étaient les monstres en fin de compte? Ceux qui hantaient les histoires que l'on raconte le soir pour tenir les enfants sages, ou ceux qui chassaient ces créatures? Enfin bref, d'une banale ronde dans les égouts de Londres en est ressorti la localisation d'un nid de vampires. Devant le nombre, les renforts s'imposaient, et quelques dizaines de minutes plus tard, l'armée des fourches et des torches s'ébranlait, la populace réunie pour affronter l'ennemi commun. Dans la cohue, un vampire s'échappe, rapidement pourchassé par Carlisle et trois de ses compagnons. Seulement, à quatre contre un, les chasseurs ne firent guère le poids face à l'ennemi, qui en tua rapidement deux et en enleva un troisième.

Et le quatrième? Mordu à la carotide et perdant le sang abondamment, le fils prodige ne put que se trainer dans une ruelle obscure et prier pour ne pas être découvert par ses désormais anciens alliés. Car il savait qu'aucun d'entre eux ne pourrait plus rien pour lui. Au contraire, s'il se trouvait repéré par qui que ce soit, chasseur professionnel ou homme de la cité prêtant aide pour un soir, son existence s'arrêterait là. Car insidieusement, minute après minute, le venin du vampire se propage dans son organisme. Et minute après minute, le jeune chasseur devenu proie se traine plus profondément dans cette ruelle qui devient son refuge temporaire, jusqu'à rejoindre une cave remplie de pommes de terre dans laquelle il espère que personne ne viendra chercher. Ou ne l'entendra, malgré les cris qu'il offre à la souffrance qui s'empare de lui comme la vie quitte son corps petit à petit. Il se sent mourir, un peu plus à chaque instant, et si son éducation de chasseur lui ordonne d'y mettre un terme, ou de se rendre à d'autres qui sauraient en finir, un instinct de survie venu d'ailleurs le fait rester dans cette cave qui protège sa transformation.

Après trois jours de ce traitement infernal, la seule douleur qui resta en lui fut celle de son désespoir face à ce qu'il était devenu. Tuer des innocents pour survivre, tel que l'exigeait sa nouvelle nature, non envisageable pour lui. Quand à se rendre à son père et ses alliés et les laisser le mettre en pièces, non envisageable pour le vampire à présent en lui. Il profite donc de l'obscurité de la nuit pour quitter la ville, se réfugiant dans la campagne alentours et les forêts proches. Son objectif principal? Se tuer avant d'avoir à tuer un innocent, avec pour compte à rebours la faim qui monte en lui, jours après jours. Mais les nouveaux-nés sont des plus puissants, et ni se jeter du haut d'une falaise, ni se noyer, ou les dix autres façons de se suicider qu'il a pu essayer n'ont eu raison de lui. Et cette faim qui montait, de plus en plus, jusqu'à rendre son jugement aléatoire. Se laisser tenter à succomber à cette faim, revenir en ville et abattre quelques personnes serait si facile. Et pourtant, il conserve assez de conscience en lui pour ne pas céder. Même si la faim grignote cette conscience, centimètre par centimètre, jusqu'au point de non retour. Qu'il refuse cependant de franchir, préférant s'en prendre à un troupeau de cerfs qui croise son chemin. Et peu importe s'il en meurt, s'il ne peut supporter ce sang si différent de celui que son instinct appelle à grands cris.

Seulement, il y survit. Enfin, autant que peut "survivre" un vampire. Et il comprend alors qu'au delà de tout ce qu'il a déjà entendu sur les vampires, ces derniers ne sont pas forcés de s'abreuver de sang humain pour survivre. Le sang animal y convient très bien, même si l'attrait que représente le sang humain reste quelque chose qu'il devra contrôler. Le cheval peut se contenter de foin pour vivre, mais ne refusera jamais l'herbe verte qui pousse dans le pré du voisin. Et il en est de même pour lui. Si sa conscience l'a toujours empêché avec succès de s'en prendre à des êtres humains, il a du combattre son instinct de prédateur durant des décennies. Deux siècles pour être exact.

Après cette découverte, il décide de quitter l'Angleterre, où il aurait été trop dangereux pour lui de rester comme, ne retrouvant pas sa dépouille, les alliés de son père n'auraient guère mis de temps à comprendre ce qu'il était advenu de lui. Sans un regard en arrière, il est parti, et c'est à la nage qu'il traverse la Manche pour rejoindre la France. Depuis la France, il écume l'Europe, étudiant dans toutes ses universités, se spécialisant dans la médecine tout en apprenant à contrôler sa soif de sang. Deux siècles y furent nécessaires, mais il y parvint. A une perfection lui permettant de prendre soin de personnes blessées sans avoir la moindre envie de leur sang. Lui permettant d'exercer la médecine, ce métier qu'il s'est choisi, sans risquer la vie de ses patients.

Ses études le mènent à Volterra, où il croise rapidement la route des Volturis. Lui qui n'avait jamais croisé d'autre vampire que lui-même depuis sa transformation ( exception faite d'une rencontre trop rapide avec un nomade nommé Alistair dans les premières années de son existence de vampire ) accepta leur offre de rester parmi eux. Durant un temps. Quelques décennies. Le temps pour lui d'être dégouté du mode de vie des princes italiens et de quitter l'Italie pour le Nouveau Monde, l'Amérique, où il exercera son métier de médecin.

1911. Columbus, dans l'Ohio. Remplaçant le médecin local absent, Carlisle est appelé au chevet d'une jeune femme qui s'est cassé la jambe en tombant d'un arbre. L'attraction mutuelle qu'ils ressentent pendant un court instant fait réfléchir le vampire sur la solitude qui l'entoure depuis sa transformation. Certes, il a des contacts avec nombre d'humains, dans sa profession, mais on peut être entouré de monde et se sentir incroyablement seul. Un compagnon avec qui partager son existence et ses convictions, voilà ce qui lui manquait cruellement, et ce que même les Volturis, malgré leur nature semblable à la sienne, n'ont su lui apporter, tant leurs idées divergeaient des siennes. Seulement, les souvenirs de sa propre transformation et de la douleur qui l'a accompagnée suffisent à l'empêcher de faire souffrir quelqu'un d'autre de la sorte. Sauf peut-être si c'est là le seul moyen de sauver la vie de la dite-personne.

Edward. 1918. Chicago, dans l'Illinois. La grippe espagnole se propage depuis plusieurs semaines et les médecins du pays sont sur le pied de guerre. Carlisle travaille de nuit à l’hôpital  lorsqu'il se retrouve au chevet d'une femme mourante qui le supplie de sauver son fils, également touché par la maladie. S'il se demande si elle a deviné sa nature, il n'aura pas l'occasion de lui poser la question comme elle décède quelques heures plus tard, au coucher du soleil. D'abord hésitant, tiraillé entre sa solitude grandissante et la peur de ne pas être capable d'assez de retenue pour ne pas tuer le jeune homme, il se décide finalement à exaucer le dernier souhait de la mère et transforme son fils, Edward, en vampire. Se considérant rapidement comme père et fils adoptif, les deux vampires reprennent la route ensemble, Carlisle aidant Edward à contrôler sa soif de sang tandis que ce dernier se découvrait le pouvoir de télépathie. Carlisle ne voulait plus être seul? Et bien, il ne le serait même plus dans sa propre tête.

Esmée. 1921. Ashland, dans l'Oregon. Après un nouveau déménagement et toujours médecin, Carlisle est appelé au chevet d'une mourante, une jeune femme ayant tenté de se suicider après la perte de son fils. S'étant jetée d'une falaise, elle était dans un état tel qu'elle en fut presque laissée pour morte avant de l'être véritablement. Pour tout dire, Carlisle fut le seul à voir qu'elle n'était pas morte, entendant son cœur battre encore, quoique faiblement. Cependant, au premier regard, le vampire reconnut sans l'ombre d'un doute la jeune fille qu'il avait soigné dix ans plus tôt, et par laquelle il s'était senti irrémédiablement attiré. Ne comptant pas la laisser mourir, il la transforme à son tour, avant de lui expliquer son geste à son réveil. Lorsque Carlisle et Edward quittent la ville, Esmée vient avec eux. Elle épouse finalement Carlisle et devient la mère adoptive de Edward.

1927. L'harmonie qui régnait jusqu'alors dans le trio se brise quand Edward, ne supportant plus le régime alimentaire de Carlisle, s'éloigne. Il est connu que quand les parents disent blanc, les enfants répondent noir. Et donc le jeune vampire se laisse aller à sa soif de sang humain, utilisant son donc de télépathie pour cibler les personnes "ayant mérité un tel sort". L'ex-mari abusif d'Esmée, pour commencer, et d'autres encore. Carlisle aurait pu l'arrêter, le forcer à revenir dans le groupe et reprendre l'alimentation végétarienne, mais il préféra laisser Edward choisir sa voie lui-même. Le forcer à quoi que ce soit n'aurait fait que le braquer davantage, et, de toute façon, l'intention de Carlisle n'a jamais été de forcer les autres à suivre ses idées. Chacun est libre de ses choix, bien qu'il fut agréablement surpris de voir revenir son fils adoptif à la maison, à peu près quatre années plus tard. Quatre longues années pour lui, passées entre l'incertitude concernant Edward et les rares mais existantes pertes de contrôle de Esmée.

Rosalie. 1933, New York, dans l'état du même nom. Si ses parents adoptifs coulaient le parfait amour, Edward demeurait éternellement seul, ce qui n'était clairement pas du goût de Carlisle, qui n'imaginait plus sa vie sans Esmée et peinait à supporter que son fils ne trouve pas (ou ne cherche pas) de compagne. Alors, lorsque leur route croise celle de Rosalie Hale, laissée pour morte dans une ruelle, Carlisle n'a pas hésité à la transformer, pensant offrir une compagne à Edward par la même occasion. La réaction du jeune vampire ne se faisant pas attendre, le médecin comprit qu'il n'avait pas à forcer la main de son fils et que ce dernier saurait trouver tout seul celle qui lui conviendrait. Rosalie a néanmoins rejoint le clan familial, devenant rapidement la petite sœur d'Edward, et une nouvelle fille adoptive pour Carlisle et Esmée.

Emmett. 1935. Gatlinburg, dans le Tennessee. Un jour que Rosalie était partie chasser dans les montagnes, elle revint avec un gibier peu conventionnel sur l'épaule. En effet, elle avait croisé un jeune homme blessé par un ours, et l'a porté sur plusieurs dizaines de kilomètres tout en combattant l'envie de se nourrir pour l'amener à Carlisle pour qu'il le transforme. Si elle aurait aussi bien pu le faire elle-même sur place, elle craignait de ne pas se contrôler et de le tuer par accident. C'est donc le patriarche du clan qui s'y colla, une fois de plus. Et Emmett rejoignit le clan, devenant le compagnon de Rosalie, et attirant quelques ennuis derrière lui, obligeant la famille à plusieurs déménagements suite à des écarts de conduite de sa part.

1937. Forks, dans l'état de Washington. Les vampires tout juste installés se retrouvent confrontés à d'autres locataires surnaturels des lieux, les Quileutes. Ces derniers n'aiment guère les vampires, et chacun des deux clans pourrait prétendre être une menace pour l'autre. Aussi, pour éviter un conflit inutile, Carlisle signe un traité avec Ephraïm Black, l'arrière grand-père de Jacob Black. Les loups laissent les vampires vivre en paix à la condition qu'ils ne pénètrent pas sur leurs terres et qu'ils ne mordent aucun humain, que cela soit pour se nourrir ou pour le transformer. Peu équitable, mais un moindre mal en rapport des conséquences qu'aurait pu avoir un conflit ouvert. Et Carlisle était prêt à n'importe quelle concession afin de protéger les siens. D'autant plus qu'ils n'avaient rien à faire chez les loups (rien que l'odeur étant pour eux un parfait répulsif), et qu'ils ne se nourrissaient pas sur les humains. Quand à en transformer, ils sauraient s'en passer. Au final, ce traité ne se trouvait pas être si handicapant que cela pour eux.

Alice & Jasper. 1950. Aidés par les visions d'Alice, qui l'ont guidées vers le clan Cullen, Jasper et elle rejoignent Carlisle et sa famille et deviennent à leur tour les enfants adoptifs de Carlisle et Esmée, bien que Jasper ne prenne pas le nom de Cullen mais celui de Hale, le même que Rosalie. En effet, usant de leur ressemblance physique, ils se font passés pour des jumeaux. Depuis lors, ils ont beaucoup voyagé, toujours sur le territoire américain. Et si certains s'éloignent parfois, tous finissent toujours par se retrouver, chacun se considérant comme un membre à part entière de la grande famille qu'ils composent. Partout où ils passent, Carlisle travaille à l’hôpital tandis que le reste du clan écume les universités, s'offrant un tableau de chasse de diplômes qui est devenu une sorte de défi entre eux.

2002. Pour eux, c'est le retour à Forks, et les retrouvailles avec les Quileutes, qui s'empressent de rafraichir la mémoire des vampires sur leur Traité. Ils réinvestissent la Villa qu'ils avaient quitté plus de 50ans plus tôt, et Carlisle se fait embaucher à l’hôpital local, une fois n'est pas coutume. On pourrait penser qu'après toutes ces années, il se soit totalement lassé de la médecine, mais il aime bien trop son métier pour cela.

2004. Pour eux, le début des problèmes, quand, après un siècle de solitude, Edward s'entiche d'une humaine, Bella Swan. Humaine dont l'odeur bien trop attrayante cause des ennuis d'abord à Edward puis à Jasper - qui, après un siècle à se nourrir d'humains, peine encore à se contrôler après cinquante ans de régime végétarien -, quand elle n'attire pas l'attention d'un traqueur contre qui tout le clan doit se mobiliser. Si Carlisle a d'abord tenté de raisonner Edward, il a finalement été ravi que son fils ai enfin trouvé quelqu'un et a accueilli Bella dans la famille malgré les risques. Risques qui, avant de concerner les Volturis ou les Quileutes - que Carlisle n'aurait pas eu la folie d'oublier - concerne le clan en lui-même. En effet, une fête d'anniversaire en l'honneur de la jeune femme manque de peu de mal se finir quand elle se coupe avec du papier et l'odeur de son sang fait perdre son contrôle à Jasper.

Pendant que Carlisle soigne Bella, cette dernière lui demande comment il fait pour se contrôler comme il le fait. Heureux que quelqu'un lui pose la question sincèrement et non pas avec l'attitude hypocrite que savaient employer les frères Volturis, c'est sans détour qu'il lui explique qu'il en est capable parce qu'il aime ce qu'il fait, et mettre ses capacités au service de ceux qui en ont besoin. Si Jasper a été le seul à réagir violemment à l'odeur de son sang, le reste du clan préfère garder ses distances le temps pour Carlisle de nettoyer ses plaies, et Edward se met en tête qu'ils sont une menace réelle pour Bella. Lui s'éloignant, le clan au complet le suit, et Carlisle abandonne son poste à l'hopital de Forks pour travailler a Ithaca, tout en enseignant à l'université Cornell à temps partiel. Si les raisons de leur départ et l'humeur de Edward depuis lors le chagrinent, pouvoir transmettre ses connaissances à la prochaine génération de médecins lui apporte une certaine consolation.

Il est cependant content de revenir s'installer à Forks et reprendre son poste à l'hopital, et de voir Edward et Bella se remettre ensemble. Il est reconnaissant envers la jeune humaine d'avoir sauver son fils et vote favorablement à son intégration complète dans le clan, proposant même de la transformer lui-même dès la fin de ses études. Il sait cependant se trouver dans une impasse la concernant, les Volturis désirant sa transformation quand les Quileutes s'y opposeront, mettant en jeu la fin du Traité passé entre eux depuis des décennies.

Cependant, les relations avec les Quileutes ne vont pas forcément en s'aggravant. Le retour de Victoria accompagnée d'un nombre important de vampires provoque la "naissance" de nouveaux loups, toujours plus nombreux, et met les modificateurs en alerte constante. De leur coté, les Cullens perdent l'appui de leurs alliés de longue date, les Denali. Face à un ennemi commun, les deux clans s'allient et combattent ensemble l'armée des nouveaux-nés. Carlisle est même autorisé à franchir les limites de la Push quand il s'y rend afin de soigner Jacob, qui a de nombreux os cassés suite à la bataille. Vu sa vitesse de régénération et le fait que, du à sa transformation, il faille à Carlisle recasser certains de ses os afin de le soigner convenablement, il était de toute façon hors de question de l'emmener à l'hopital. Curieux de nature, le vampire en profite pour prélever un peu de sang au jeune loup, en découvrant davantage sur la nature de leurs nouveaux alliés. Il découvre notamment que les loups possèdent 24paires de chromosomes, contre 23 pour les humains et 25 pour les vampires.

Si les relations avec les Quileutes sont moins tendues, ces derniers restent méfiants en ce qui concerne Bella, et ne comptent pas laisser les vampires la mordre, même si elle est la première volontaire à l'opération.

Carlisle et son clan devront cependant composer avec l'odeur des loups autour de la Villa comme Bella - après son mariage avec Edward et la découverte de sa grossesse plus qu'inattendue, autre sujet d'étude pour le toubib - devient le point central d'un conflit interne entre les loups, partagés entre ceux qui veulent sa mort et ceux qui veulent la protéger. Le médecin fera de son mieux pour aider Bella durant sa grossesse et après sa transformation, remarquant rapidement qu'elle se contrôle remarquablement bien pour un nouveau-né. Comme le reste de la famille, il s'entiche rapidement de Renesmée. Quand les Volturis entendent parler de la jeune fille par Irina Denali et pensent avoir affaire à une enfant immortelle, il rassemble un maximum de ses alliés autour de son clan pour témoigner du vieillissement continu de la fillette, et, au pire des cas, affronter les Volturis. Dans le même temps, s'il est attristé de la décision de Jasper et Alice de les quitter, il comprend et accepte leur décision sans tenter de les retenir contre leur gré.

Le retour d'Alice et Jasper avec un témoin que les Volturis ne peuvent contredire (ou un autre dhampire que Renesmée) ainsi que la vision d'Alice promettant sa propre mort ainsi que celle de plusieurs représentants du clan Volturi effrayant suffisamment ces derniers pour les faire réfléchir permettent d'éviter une bataille aussi sanglante qu'inutile, bien qu'Irina paye de sa vie son erreur de jugement au sujet de Renesmée.
Depuis lors, Carlisle s'attend à voir les Volturis revenir pour se venger de leur honneur blessé mais sera là pour les recevoir. Quand aux Quileutes, ils font quasiment partie intégrante du clan rien que par la présence de Jacob, qui n'a rien trouvé de mieux que s'imprégner de la fille de Bella & Edward, et chacun des deux clan soutiendra l'autre au besoin. De quoi assurer la paix que Carlisle souhaitait lors de la signature du Traité, tant d'années auparavant, même s'il n'aurait pas imaginé qu'il faille passer par tant de rebondissements pour y parvenir.

 
Afterglow



Dernière édition par Carlisle Cullen le Sam 12 Nov - 23:10, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Humain
Humain
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jessica Szohr

MessageSujet: Re: Carlisle Cullen    Mer 9 Nov - 22:43

Bienvenue sur le forum Carlisle Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Carlisle Cullen    Mer 9 Nov - 22:45

merci Smile
je tente de finir ma bio demain (même si ça m'énerve, j'étais bien lancé x) ), la fatigue l'emporte ^^
le staff : pour le moment, j'ai revu qu'un film, et pas rouvert les livres, j'me base sur mes souvenirs, le pv et le wiki twilight, donc, hésitez pas à le signaler si j'ai merdouillé un truc de travers dans ce que j'ai écrit Wink
Revenir en haut Aller en bas

Hybride
Hybride
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Mélanie Iglésias

MessageSujet: Re: Carlisle Cullen    Jeu 10 Nov - 11:38



Enfin

Trop de smileys ? Sorry

Vite vite qu'on te valide

Tu connais la musique en cas de question nous sommes là Smile

Kissouille

_________________
I'm a vampire and a werewolf.
Je suis unique, je suis maléfique mais je suis aussi généreuse, admirative, charmante... Comme quoi la nature ne fait pas tout. (CASSOU)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Carlisle Cullen    Jeu 10 Nov - 17:01

mdr, ya jamais trop de smileys

bon bah question : je me rappelle plus ce qui a poussé Carlisle a quitter les Volturis? Ca avait pas un lien avec leurs méthodes ou truc comme ça? (pas souvenir qu'ils aient insisté pour qu'il se mette a l'hamburger humain (plutôt la pizza en Italie, m'enfin)) ou j'suis dans les choux complets? j'suis un peu bloqué à ce niveau là sur sa bio ^^ (déjà que els infos sur sa rencontre avec Alistair sont plus qu'inexistantes, si ça vaut le coup que je détaille, va me falloir plus de précisions que "vampire nomade, premier qu'il ai croisé, et qui fuit la queue entre les pattes quand les Volturis débarquent" ^^ )
voilou, ça doit être tout pour le moment... attend que j'arrive à la queue leu leu des transformations chez les Cullens, ça av être drôle aussi x)
Revenir en haut Aller en bas

Hybride
Hybride
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Mélanie Iglésias

MessageSujet: Re: Carlisle Cullen    Jeu 10 Nov - 17:12

Tu n'es pas obligé de détailler chaque détails.

Pour les Volturi me semble que c'est suite à leur mode de vie.

_________________
I'm a vampire and a werewolf.
Je suis unique, je suis maléfique mais je suis aussi généreuse, admirative, charmante... Comme quoi la nature ne fait pas tout. (CASSOU)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Carlisle Cullen    Jeu 10 Nov - 22:37

Bienvenue à toi Carlisle.

Bon courage pour la suite de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Carlisle Cullen    Jeu 10 Nov - 23:08

Merci Ty' Very Happy

ok merci ^^ j'avance, lentement mais surement xD j'avais pas franchement prévu que sa bio soit si longue... x)

d'ailleurs question suivante : j'ai vu que dans le pv, la partie "post rencontre avec bella" est hyper détaillée. Vu que tu me dis que j'suis pas obligé de tout détailler, ça dérange si je détaille moins que dans le pv? J'veux dire, faire un copier coller d'un livre que tout le monde ici a lu, assez peu pour moi x) j'préfère me concentrer sur les infos qu'on a pas forcément retenu dans la lecture (exemple, qui avait retenu que carlisle avait croisé esmée dix ans avant de la transformer? pas moi en tout cas xD ) et qui peuvent être utiles à comprendre la psychologie du personnage ^^ (après, si tu me dis que faut, je le ferai hein x) )
Revenir en haut Aller en bas

Hybride
Hybride
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Mélanie Iglésias

MessageSujet: Re: Carlisle Cullen    Ven 11 Nov - 7:08

Fait comme tu le sens Wink
Je suis sur que se sera fantastique dans tout les cas.

_________________
I'm a vampire and a werewolf.
Je suis unique, je suis maléfique mais je suis aussi généreuse, admirative, charmante... Comme quoi la nature ne fait pas tout. (CASSOU)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Carlisle Cullen    Sam 12 Nov - 23:14

bon, j'ai pensé que j'en arriverais pas à bout (et c'est pas parce que j'écrivais deux bios à la fois et que je réfléchissais déjà au futur troisième camarade xD ), mais c'est bon, j'pense avoir fini (bon ok, c'est t'être beaucoup résumé à la fin, ça m'énervait xD j'ai largement préféré écrire le début que la fin, où j'avais aucune liberté xD )
Revenir en haut Aller en bas

Vampire sanguinaire
Vampire sanguinaire
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Claire Holt

MessageSujet: Re: Carlisle Cullen    Lun 14 Nov - 13:36


Congrats



J'ai l'honneur de t'annoncer que ta fiche est VALIDEE !!!

Le reste du forum s'ouvre désormais à toi !
Tu peux donc le découvrir tranquillement, mais avant tout n'oublie pas ces quelques points :
- Il te faut recenser ton avatar pour qu'il ne te soit pas piqué : WWW
- Tu peux dès à présent aller créer tes fiches de liens et de sujets et aller voir celles des autres membres ! Il te faudra les recenser ICI. Tu disposes d'un délai d'UNE semaine pour les faire !
- Comme on a tous besoin d'un endroit pour vivre, viens faire ta demande :
- Si tu es vampire tu peux avoir un don ! Pour prévenir les membres de ce dont tu es capable, n'oublie pas d'aller le recenser : ICI
- N'hésite pas à ajouter les admins sur Skype pour les avoir en contact en cas de problèmes : ICI!

N'hésite surtout pas à aller jeter un coup d’œil aux fiches des autres membres pour avoir rapidement des liens et peut-être même des RP's !
Si tu rencontres le moindre souci les admins sont et seront toujours à ta disposition !

A très bientôt sur le forum ! Profite bien !

∞ Un petit mot de l'admin :
Coucou,

Et bien c'est avec un GRAND OUI de tout le staff que je te valide. Ta présentation est plus que parfaite. Nous voyons bien que tu es à l'aise avec le personnage et que tu te l'appropries également. Je suis même ravie de voir dans tes commentaires que tu envisages un troisième parmi nous Smile
Je trépigne d'impatience d'en savoir plus.
Sur ceux à nouveau bienvenue parmi nous mais cette fois avec Carlisle Smile
Et puis il nous faut à tout pris un lien avec mes deux personnages.



Afterglow

Revenir en haut Aller en bas
 
Carlisle Cullen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Cullen [5/9]
» Alice Cullen
» Rosalie Cullen
» Présentation de Harmonie Cullen. [validée]
» — CULLEN COVEN { 6✉9 } LEFT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Deadly Hunters :: Les fiches de présentation-
Sauter vers: