Les membres à l'honneur

Dmitri ROMANOV


Bella SWAN CULLEN
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Встреча третьего рода - Rencontre du troisième type

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Vampire sanguinaire
Vampire sanguinaire
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jaimie Alexander

MessageSujet: Встреча третьего рода - Rencontre du troisième type   Jeu 25 Mai - 23:00


Встреча третьего рода
Dmitri & Mina



Vladivostok, en l'an de grâce 1722.

Voilà plusieurs décennies que j'errais sur cette terre, seule, sans aucun autre but que tuer des humains pour me nourrir de leur sang et survivre. J'avais quitté mon maître, mon sauveur, Vladimir. Il était celui qui avait fait de moi celle que j'étais, un vampire, un monstre parmi les pauvres mortels, le loup dans la bergerie. A cause de lui j'avais perdue l'homme que j'aimais Jonathan Harker : un clair de notaire qui avait volé mon cœur. un homme auquel je fus fiancé puis marié durant un très court laps de temps, bien trop court. Depuis, j'avais perdue toute humanité.
Finalement je l'avais quitté. J'avais profité de la rébellion de nos serviteurs humains pour me faire la malle et profiter un peu du monde sans avoir le Comte sur le dos toute la sainte journée.
J'avais voyagé à travers le monde, vu le Nouveau monde et traversé l'Ancien en long et en large. Bon j'exagère un peu enfaites, je mettais arrêté en Lettonie une dizaine d'années, après avoir traversé pas moins de trois pays à pieds ou à cheval, avant d'aller jusqu'en Moscovie (la Russie actuelle).

Je me décide finalement à rentrer dans un bar, histoire de me réchauffer. Je n'en ai peut-être pas besoin physiquement parlant, mais ça faisait du bien au moral, oublié pour une soirée cette vie à attendre le prochain repas, poussée par une soif de sang. Et pour cela je comptais bien trouvais un charmant jeune homme près à passé une nuit torride avec une belle jeune femme. Ma transformation avait fait de moi une autre personne, je n'étais  plus cette fille réservée et introvertie qu'avait rencontré Jonathan, j'étais joueuse, charmeuse et surtout beaucoup plus ouverte à faire la fête, tout en sachant gardé ce côté très classe. Jamais de mort inutile, jamais se balader avec une robe imprégné de sang et la plus important, faire sa discrètement sans attiré l'attention. J'avais apprit tout ça avec Vladimir et depuis je m'exerçais continuellement.

Je vais m'asseoir à une table en attendant qu'une serveuse vienne me voir. Bon visiblement je ne suis pas tombé sur le bar le plus glamour qui soit. Des hommes ivres dans tous les coins et des vendeuses de charmes, oui oui vous m'avez bien comprit. J'ai plutôt mal choisit mon coup, mais peut-être que parmi eux se cache celui qui m'aidera à passer une bonne soirée. Un premier s'avance, mais je rejette rapidement sa proposition, j'attends bien mieux.
La serveuse revient avec mon verre de vodka quand un blondinet attire mon attention. Il est visiblement aussi éméché que les autres, pourtant je m'intéresse un long moment à lui. Je tourne mon verre entre mes doigts en espérant qu'il finisse par me remarquer. Après tout c'était aux hommes de faire le premier pas et non pas l'inverse se serait très inconvenant.

Keep your eyes on the stars and your feet on the ground


fiche par Dori


PS : La traduction est de google, alors je sais pas du tout si le titre veut bien dire ça^^ Et j'ai rien trouvé de plus approprié, j'ai le droit de piqué un titre de film tu crois ?

_________________


Darkness is my world.
IZ ☽ Well I see skies of blue and I see clouds of white
And the brightness of day
I like the dark and I think to myself
What a wonderful world
Revenir en haut Aller en bas

Vampire sanguinaire
Vampire sanguinaire
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : James Marsters

MessageSujet: Re: Встреча третьего рода - Rencontre du troisième type   Dim 28 Mai - 12:02







Mina & Dmitri
Встреча третьего рода


Combien d'heures ai-je encore passé dans cet établissement miteux où se succèdent ceux qui cherchent du plaisir et celles qui en ont à offrir? Mauvaise question. Combien de pièces y ai-je laissé? Tout aussi mauvaise question. Quoiqu'elle risque d'intéresser mon cher paternel quand la note tombera. Non, la bonne question est de savoir le nombre de verres que j'ai bu depuis que je suis arrivé. Peu, étonnamment. Enfin, en regard de ce que je suis capable de boire en une soirée. Preuve en est, je suis encore incapable de rire sincèrement aux plaisanteries salaces des ivrognes qui soutiennent le bar à coté de moi. A vrai dire, je ne suis pas même assez saoul pour m'intéresser à leur conversation, me contentant d'acquiescer quand mon avis parait être demandé.

Quatre années se sont écoulées depuis mon dernier passage à St-Petersbourg, et tout ce que je parviens à faire quand le brouillard de l'alcool ne floute pas mon esprit, c'est de retourner les évènements de ce jour maudit dans ma tête encore et encore. Sans doute jusqu'à ce que je trouve assez de courage en moi pour faire ce qui doit être fait, et m'offrir aussi bien un régicide qu'un patricide... à faire rimer avec un suicide. Ce qui vaudrait certainement mieux que la vie que je mène à présent, pour tout dire. Survivre n'est pas vivre, bien que cela semble assez discuté par mes tripes et l'instinct malsain de préservation qui reste au fond de moi. J'ai jamais prétendu être doté d'un courage sans faille, et ce n'est certainement pas dix ans de service militaire qui auront changé la donne. Allez pas croire. Pour se jeter au combat comme ils le font, ils sont tous assez bourrés pour ne pas voir le danger, les soldats!

Une main sur mon épaule me tire de mes pensées alors que mon regard s'extirpe du liquide incolore contenu dans mon verre - qui, précision inutile, n'est pas de l'eau -, pour se poser sur le visage rougeaud de l'une des rares personnes que je saurai qualifier d'ami, l'air suffisamment "heureux" pour n'en pas être à sa première bouteille.

"Quand t'aura fini de faire la gueule, Dim, regarde donc ce qu'on a pour ce soir!"

Un sourire amusé et une paire d'yeux aux ciels plus tard, je me décide à vider mon verre d'une traite et laisser mon regard faire le tour de la pièce avant de revenir vers lui, tout fier de me "présenter sa marchandise". Il vous ferai acheter des blocs de glace en Sibérie, ce type.

"J'ai jamais eu pour habitude de passer après toi. C'pas aujourd'hui que j'vais m'y mettre."

C'est que je commence à connaitre les têtes de toutes les catins du coin, que je les ai connues de près ou non d'ailleurs. Toujours les mêmes, tous les soirs... il serait temps que je change de zone de chasse, moi. L'homme s'éloigne finalement, pensant certainement mieux occuper son temps à courtiser des proies faciles qu'à faire avec les quelques verres qu'il me manque ce soir pour que je sois supportable.

Quoique je reviendrais sur ma définition de "proie facile". Si il y a bien une chose que je peux admettre de ce type, c'est de ne l'avoir jamais vu se prendre un rateau (faut dire qu'avec les catins c'est de l'ordre du quasi impossible, du moment que vous avez de quoi payer). Et bien c'est fait, à présent, et je ne nierai pas en être fortement amusé. Sans doute que l'alcool commence à faire son effet, bien que je ne rechigne pas sur le verre de nouveau plein face à moi avant de me lever, décidé à élucider le mystère qui se présente à moi. Parce que des mecs pas nets, dans ce genre de bar, il y en a à la pelle, mais l'ami là (oui, j'ai oublié son nom, encore...peut pas s'appeler Vlad comme tout le monde? ), il a quand même une réputation pas volée devant ces dames.

J'abandonne donc mon verre, pour un instant du moins, pour me diriger vers la table de la jeune femme, sous les cris et autres sifflements de ceux qui pensent que je vais tenter ma chance à mon tour. Retournez donc à vos verres. Arrivé à sa table, j'appuie mes bras sur le dossier de la chaise face à elle, de façon à me faire remarquer sans pour autant envahir son espace vital.

"Si je peux me permettre, c'était pas le pire du lot. Mais vous avez l'air trop bien pour être de celles qui se vendent au plus offrant. Égarée?"



Eyota


non j'ai pas fait long, c'est le codage qui donne cet effet là... ou pas xD Autant j'ai mis une demi heure à démarrer, autant une fois lancée, on m'arrête plus xD j'attends le prochain pour les "whoaw elle est trop zolie", sinon il me refait vingt lignes xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Встреча третьего рода - Rencontre du troisième type
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SHREK 6 ans type Bichon beige (Dépt 78) ADOPTE
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo
» CRACKER mâle type yorkshire 4 ans SPA DOUAI 59 ADOPTE
» Petite question sur le Mithril
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Deadly Hunters :: Flashback :: Le reste du monde :: Continent Asiatique-
Sauter vers: