Les membres à l'honneur

Dmitri ROMANOV


Bella SWAN CULLEN
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Séchage de cours (Will Stiles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Séchage de cours (Will Stiles)   Ven 10 Avr - 12:14


Séchage de cours
Aria & Will

C'était la pause du midi et je ne voulais pas manger du coup j'étais restée assise dans la cour en attendant que l'un de mes amis se pointe pour papoter avec lui. En attendant comme j'étais seule assise sur un banc, je fouillais à l'intérieur de mon sac pour en extirper l'un de mes magazines de mode. J'attrapais également mon lecteur mp4 qui était lui aussi dans mon sac et enfilais les écouteurs dans mes oreilles tout en le mettant en marche. Je reposais mon sac près de moi tout en commençant à bouquiner mon magazine. J'étais absorbée par ma lecture vu que la mode était ma grande passion. Il suffisait d'ailleurs de voir la manière dont j'étais encore habillée aujourd'hui. Que voulez-vous ? Je suis une fille qui aime se faire belle et plaire aux autres. Alors certes quelques fois je me prends des réflexions du genre qu'à l'université on n'est pas sur un podium mais moi ça m'est égal, du moment que ça me plait à moi-même, le reste je m'en fiche totalement. De toute façon chacun est libre de se vêtir comme il veut non ? Bon ok sur ce point je n'étais pas forcément la mieux placer pour me plaindre puisqu'il m'arrivait souvent de chambrer mon ami Will au sujet de son style vestimentaire. Pas qu'il s'habillait mal, seulement s'il le voulait, il pourrait encore faire mieux et être totalement au top. Bon, il avait l'habitude avec moi... J'adorais lui donner des conseils en matière de mode même si je me doutais bien qu'il s'en fichait totalement et qu'il ne m'écoutait pas vraiment. Il devait sûrement me faire croire que c'était le cas juste pour me faire plaisir, je n'étais pas dupe là-dessus.

D'ailleurs en parlant du loup... Alors que je relevais la tête de mon magazine après un certain temps que j'étais restée toute seule, je vis arriver Will. J'enlevais mes écouteurs de mes oreilles, coupais mon lecteur mp4 que je rangeais dans mon sac en même temps que mon magazine. Je refermais mon sac bandoulière et fis signe à Will de venir me rejoindre. Mon sourire ne fit que s'étendre encore plus en le voyant. En effet Will était bien plus qu'un ami à mes yeux même s'il ne le savait pas... J'étais tombée amoureuse de lui durant nos années lycée. Personne n'était au courant de ça en dehors de ma meilleure amie Nessie à qui je rabattais sans cesse les oreilles en parlant de Will avec elle... La pauvre elle devait en avoir marre d'ailleurs mais c'était plus fort que moi. Et puis si moi je parlais de Will, elle me parlait de son Jacob. Certes ce n'était pas exactement la même chose mais bon. Alors que Will arrivait près de moi, je me levais pour aller déposer un bisou sur sa joue car je n'avais pas encore eu le temps de le voir aujourd'hui donc je lui disais bonjour. Je retournais m'asseoir sur le banc et lui fis signe de venir s'asseoir près de moi tout en lui demandant "Ça va ça a été tes cours de la matinée ?" En effet nous ne faisions pas les mêmes études alors du coup nous nous voyions moins qu'avant et de ce fait je profitais de chaque instant que je pouvais passer en sa compagnie. Je regardais sa joue et ne pus m'empêcher de rire en voyant qu'il y avait la trace de mon rouge à lèvres dessus.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Ven 10 Avr - 15:44


Will Stiles  ◈ Feat Aria Brooks

- Séchage de cours -
' La seule école libre est l'école bussonière. '



J'
avais passé une bonne partie de ma matinée affalé sur ma table à griffonner quelques notes en fonction de mes envies, tout était déjà dans les polycopiés qu'il avait distribué de tout façon, alors pourquoi se fatigué à écrire ? La physique ne m'avais jamais intéressée, même si je m'en sortais avec d'excellentes notes, comme dans toutes les autres matières d'ailleurs. Mais ce n'est pas parce que les notes sont bonnes que ça nous plaît, pas vrai ? Une ambiance pesante s'installait dans l'amphi au fur et à mesure que les heures passaient et j'attendais avec impatience, comme la plupart des autres élèves, l'heure du déjeuner. Quatre heures d'affilées de Physique relevaient presque du suicide collectif, je haïssais déjà ce qui avait eu cette idée. Une matinée complète à parler du premier principe de la thermodynamique était juste extrêmement... Cruel ? Je soupirais en comptant chaque secondes qui passaient, tout en pensant à tout les autres sujets qui aurait pu être intéressant dans cette matière et qui auraient pus faire passer ces quatre heures beaucoup plus rapidement. Bon d'accord il y en avait qu'un ou deux qui pouvait vraiment prétendre à ce que je lui porte de l'intérêt, et j'en connaissais déjà les moindres détails. Je n'avais pas pu m'abstenir de potassé quelques bouquins pour sélectionner les sujets qui m’intéressaient, et finalement j'avais lu ces sujets entièrement. Je n'avais qu'a lire un chapitre pour le connaître par cœur, mes profs m'avaient toujours reprochés d'avoir d'énormes capacités que je n'exploitais pas suffisamment à leur goût. Ce n'était quand même pas ma faute si des matières telles que la géographie ou encore la physique me paraissaient complètement dénuées d'intérêts ! Je commençais a vouloir sortir de toute urgence, ne supportant plus de rester renfermer dans ce foutu amphithéâtre où un vieux croûton continuait à bavasser, commentant les différents points sur son cours, quand la sonnerie sonna ma délivrance. Je tendis mes notes à mon voisin qui avait passé la moitié de son temps à dormir tout en refusant sa proposition de manger en sa compagnie. Je préférais prendre l'air et me contenterais donc d'un paquet de chips que j'achetais au distributeur avant d'apercevoir Aria, déjà installée sur un banc de la cour.

Je me dirigeais donc vers elle, et celle ci finis par lever les yeux d'un de ses magazines de modes dont je la soupçonnais de faire une collection. Elle retira ses écouteurs quand j'arrivais près d'elle et j'entendis vaguement la musique qui en sortait, au moins on avait ça en commun, nos goût se rejoignaient souvent en matière de musique, même si on avait certains avis qui divergeaient en fonction des chanteurs, c'était toujours moins catastrophique que le fossé qui nous séparait quand il était question de mode, je pris d'ailleurs une  seconde pour vérifier comment j'étais habillé, et décrétais que je méritais au moins un "passable" de sa part. Une paire de baskets, jean et un sweat, les couleurs me semblaient pas si désordonnée mais on verrait bien ce qu'elle me dirait, puisqu’elle ne se gênerait pas pour me faire une remarque sur comment j'étais habillé, comme à son habitude. Alors qu'elle avait rangé ses affaires, celle ci se leva pour déposer un bisou sur ma joue et tandis qu'elle s'était de nouveau installée sur le banc, elle m'invita à la rejoindre tout en me demandant comment s'était passé ma matinée. Je me laissais donc tomber près d'elle, allongeant mes jambes tout en lui répondant avec une pointe d'ironie dans la voix.

« Parfait ! Quatre heures de physique a écouter un vieux causer, je ne pouvais pas rêver mieux. »

J'ouvris mon paquet de chips dans un geste las avant de lui retourner la question. Nos années lycée où on était dans la même classe me manquait terriblement, j'aimais beaucoup Aria, même si je faisais attention à ne pas trop le montrer devant les autres, Ed étant dingue de cette fille, il serait capable de me le faire payer cher, et ce n'était pas vraiment le moment de me brouiller avec mon coloc de chambre.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Ven 10 Avr - 22:25


Séchage de cours
Aria & Will

J'étais plus que ravie de voir arriver Will. S'il y avait bien quelqu'un que j'avais envie de voir c'était lui... Il y avait aussi Nessie mais aujourd'hui elle n'avait pas pu venir en cours pour je ne sais quelle raison. Elle m'en parlerait probablement plus tard dès qu'elle en aurait l'occasion, je ne me faisais pas de souci là-dessus. Je me retenais de rire en voyant Will vérifier son allure vestimentaire. J'avais envie de lui demander s'il voulait mon avis mais je ne voulais pas déjà l'embêter avec ça alors je me contentais juste de me lever pour lui dire bonjour puis filais m'asseoir de nouveau sur le banc tout en l'invitant à se joindre à moi. Alors que je lui avais demandé si sa matinée s'était bien passée. Je remarquais qu'il faisait preuve d'ironie et je ne pus m'empêcher de rire en lui disant. "Hum oui j'avoue il y a mieux comme cours..." Will était assis près de moi et je ne pus m'empêcher de rire de nouveau en voyant la marque de rouge à lèvres que j'avais laissée sur sa joue. Visiblement il n'avait rien remarqué puisqu'il ne me demanda pas pourquoi je rigolais. Il me retourna ma question à laquelle je ne savais pas trop quoi répondre. Certes je faisais des études de lettres afin de devenir écrivain dans le futur mais je devais bien avouer que les cours parfois me paraissaient plus que rasoirs. Je ne voyais pas le rapport entre les cours et le métier que je voulais faire mais soit... Je lui répondis donc un bref "Ouais ça peut aller..." Dans l'absolu j'aurais rêvé de devenir mannequin mais je savais pertinemment qu'à cause de ma petite taille, jamais je ne pourrais vivre ce rêve. De ce fait je m'étais rabattue sur autre chose.

Alors que Will était en train de manger ses chips je lui lançais un "Bon appétit" tout en fouillant dans mon sac de cours où mon téléphone était rangé. Je l'attrapais et me dépêchais de prendre une photo de sa bouille. J'avais une petite idée derrière la tête. J'insérais la photo dans un MMS que j'envoyais directement à Will. J'y inscrivais également le texte suivant : "Regarde comme t'es chou avec mon bisou sur la joue. Ah oui 14/20 aujourd'hui." Fière de moi je lui envoyais le message sur son téléphone en rangeant le mien et me tournant vers lui pour voir comment il allait réagir. J'étais pressée de le voir lire mon MMS pour savoir ce qu'il allait faire ou dire. Pour la note que je lui avais donnée, c'était celle que je daignais lui attribuer pour la tenue qu'il avait sur le dos. J'avais presque envie de rire mais je me retenais. J'étais tellement pressée que j'avais presque envie de lui dire mais bouge-toi prends ton fichu téléphone voir même d'aller lui prendre moi-même pour aller plus vite et lui montrer la photo. Mais non Monsieur continuait à manger ses chips. Je soupirais avant de lui dire "Je crois que j'ai entendu ton téléphone, j'ai rêvé ou bien ?" Prenant littéralement un air de petit ange pour ne pas qu'il se doute de quoi que ce soit, bien que je me doutais que j'étais littéralement grillée de toute façon.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Sam 11 Avr - 18:09


Will Stiles  ◈ Feat Aria Brooks

- Séchage de cours -
' La seule école libre est l'école bussonière. '



J
e soupirais à la réponse d'Aria, celle ci était plus branché mode qu'études bien qu'elle soit loin d'être idiote, je savais bien que l'incohérence entre les cours et son projet était parfois affligeante, mais c'était partout pareil ! Franchement, à quoi ça allait me servir tout ces cours de physique dans un bloc de chirurgie ? Certains sujets voire matières, n'avaient selon moi, aucune place dans un amphi remplis d'étudiant en première année de médecine. Je n'avais pas vraiment l'impression que la matinée que j'avais passée me serait vraiment utile un jour par exemple. J'avais déjà bien entamé mon paquet de chips, mon appétit sans bornes ne m'avait toujours pas quitté et je pensais déjà à m'acheter quelques barres de chocolats avant de m'attaquer à mon après midi de cours. Aria me lança un bref "bon appétit" en me voyant m'empiffrer et je ne pu la remercier que d'un mouvement de tête, la bouche déjà pleine, je la vis fouiller son sac avant de reporter mon attention sur les quelques chips qui me restaient. Quand j'abandonnais l'idée de me vider le fond du paquet dans la bouche et que je retournais la tête vers Aria, celle ci pianotait sur son téléphone, très certainement des messages qu'elle échangeait avec Nessie, celle ci n'était pas en cours aujourd'hui, pour je ne savais quelle raison, c'est surement ce que cherchait à obtenir Aria. Je retournais donc à mes chips les portant une à une à ma bouche, savourant les dernières bouchées de mon repas improvisé, mais Aria m’interrompis, prétendant que mon téléphone avait sonné. J'haussais des épaules avant d'avaler ma dernière chips, je ne portais pas vraiment d'intérêt à mon téléphone, mais je voyais très bien qu'il venait d'elle, faisant le rapprochement entre le moment où elle était penchée sur son téléphone pour écrire, et son actuelle tête de fausse innocente que je connaissais bien et qui était récurrente dans les moments où elle avait fait une bêtise ou quand elle voulait cacher qu'elle préparait un mauvais coup. Il faudrait vraiment que je lui dises un jour a que point cette expression angélique qu'elle prenait l'incriminait complètement. Du moins avec moi. Mais elle était tellement belle avec ce sourire faussement innocent que je préférais m'abstenir. J'aimais mieux ça plutôt qu'un visage triste. J'attrapais mon téléphone pour son unique plaisir, jouant le jeux en feignant la surprise à la vue de son message, mais c'était avant que mon visage n'apparaisse sur mon écran où mon expression de surprise devint plus que réaliste. On pouvait apercevoir une légère marque rouge sur ma joue qui me donna le réflexe de frotter celle ci. Je lu le message qu'elle avait écrit à la suite et ne pus retenir un rire.

« Quoi ? 14 c'est tout ? T'aurais pu mettre 16 pour l'effort quand même... Heureusement que je n'ai pas ce genre de note en cours ça plomberait carrément mon classement ! »

J'avais fait une moue à la fois déçue et désapprobatrice, digne d'un grand acteur, il était clair qu'avec ma collection de notes n'allant jamais au dessous de 17/20, il ne valait mieux pas pour moi que j'ai un quelconque devoir sur la mode. J'exagérais peut être un peu en disant que je n'y connaissais rien, j'avais un minimum de base, suffisamment pour prévoir les notes qu'Aria me donnerait. Mais ça ne m’intéressait pas, tout simplement. Et j'étais suffisamment désintéressé de ça pour n'en a voir strictement rien à faire sur la façon dont j'étais habillé. Je n'avais jamais été ce genre de garçon très coquet à passer une heure complète à choisir ses vêtements ou se coiffer. J'étais plutôt du genre à mettre cinq minutes sous la douche, cinq autres pour enfiler les affaires qui me passait sous la main, trois autres encore pour me brosser les dents et j'étais prêt à partir. Je me frottais à nouveau la joue pour vérifier si la trace de rouge à lèvres qu'Aria y avait laissé, était bien partie. Vant de me pencher vers elle m'apprêtant à lui faire un bisou pour la remercier de la note passable qu'elle m'avait laissé, c'était toujours mieux que les 8 que j'avais déjà eu après tout. Au dernier moment je lui laissais un petit coup de langue sur la joue en guise de revanche pour le rouge à lèvres en plus d'avoir immortalisé le moment en me prenant en photo avec son portable, quand je me reculais d'elle je ne pus m’empêcher de rire devant sa grimace.

« Sans rancune ! »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Sam 11 Avr - 22:30


Séchage de cours
Aria & Will

J'avais très bien entendu le soupir de Will face à ma réponse au sujet des cours de la matinée mais je ne relevais toutefois pas. Préférant ne pas m'étaler sur le sujet alors que je n'en avais pas envie. Tandis que Will mangeait ses chips je lui avais souhaité un bon appétit auquel il m'avait répondu par un signe de tête tellement il était plongé dans son paquet de chips. Pendant qu'il mangeait j'avais monté un petit stratagème, je l'avais pris en photo avec mon téléphone sans qu'il ne s'en rende compte et lui avais ensuite envoyé avec un petit mot par MMS. Il était tellement occupé à manger qu'il n'avait même pas entendu son téléphone sonner. Du coup j'avais du lui dire que je l'avais entendu pour qu'il daigne le prendre et voir ce que je lui avais envoyé. Je le regardais hausser les épaules et terminer son paquet de chips avant d'enfin prendre son téléphone tandis que je le regardais avec mon air d'ange collé au visage. J'étais impatiente de savoir ce qu'il allait me dire et fus fort heureuse lorsqu'il attrapait enfin son téléphone pour voir mon MMS. Lorsqu'il prit son air surpris je ne pus m'empêcher de lâcher un petit rire. Visiblement il n'avait vraiment pas vu que je l'avais pris en photo, ni même remarqué qu'il avait du rouge à lèvres sur sa joue. J'éclatais encore plus de rire en le voyant frotter sa joue. Je continuais toujours à rire lorsque Will râla tout en rigolant au sujet de la note que je lui avais accordée aujourd'hui. Il jugeait qu'il avait le droit à deux points supplémentaires pour l'effort qu'il avait fait. Il termina en me disant qu'il était heureux de ne pas avoir de notes aussi basses en cours car sinon il aurait un moins bon classement. Tout doucement je repris mon sérieux en lui disant "Bon d'accord, allez va pour un 16 !" Je lui lançais un sourire juste après avoir terminée ma phrase. Je me retenais de rire une nouvelle fois alors que Will frottait de nouveau sa joue. Je lui disais donc "C'est bon c'est parti, arrête de frotter tu vas te décoller la joue."

Alors que je ne m'y attendais pas du tout Will se pencha vers moi afin de m'embrasser sur la joue sauf qu'en fait le petit malin s'était amusé à me lécher la figure tel un chien ou un chat content de voir son maître. Je ne pus m'empêcher de grimacer et de crier "Ahhhhhhhhhhhh mais euh !" Pauvre Will je lui avais sûrement explosés les tympans en criant ainsi. Aussitôt j'attrapais mon mini miroir dans mon sac de cours et regardais ma joue avant de le remettre à sa place. "Hum t'as de la chance que mon fond de teint ne soit pas parti ! " Dis-je en riant avant d'ajouter "Ouais sans rancune..." De toute façon je ne pouvais jamais lui en vouloir, ou alors si c'était le cas ça ne durait jamais très longtemps. Je ne pouvais pas rester fâchée après lui. D'une part parce que je l'adorais et que je ne me verrais pas sans lui et d'une autre part parce que je suis amoureuse de lui depuis plusieurs années même si personne en dehors de Nessie et mon amie Malaika ne sont au courant. Je n'avais jamais trouvé le courage d'avouer à Will tout ce que je ressentais pour lui. Tout simplement parce que jamais lorsque je tombais amoureuse il n'y avait de retour. J'avais toujours eu la poisse de ce côté-là et je ne voulais pas le perdre s'il ne ressentait pas ça pour moi. Je savais que si je lui disais que je l'aimais ça serait quitte ou double et j'avais trop peur de tomber sur le quitte pour tenter quoi que ce soit.

Souhaitant relancer la conversation je demandais à Will "T'as cours ou pas cet après-midi ? Parce que moi je serais bien tentée de sécher..." En effet je n'avais pas du tout envie d'aller m'enfermer en salle de cours alors que le temps n'était pas trop désagréable aujourd'hui et que de toute façon je jugeais le cours de cet après-midi inintéressant et surtout inutile pour ce que je voulais faire comme métier plus tard. Et puis de toute façon j'avais besoin de passer du temps ailleurs qu'à l'université histoire de me changer un peu les idées car le manque de ma grande soeur était toujours présent et si je ne voulais pas sombrer de nouveau, il fallait que je m'occupe l'esprit.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Dim 12 Avr - 18:15


Will Stiles  ◈ Feat Aria Brooks

- Séchage de cours -
' La seule école libre est l'école bussonière. '



M
on expression déçue avait finalement eu raison d'elle puisqu'elle avait finalement accepté de m'accorder un seize, certainement pas mérité d'un point de vue purement basé sur la mode, mais je savais aussi qu'Aria me cédais parfois juste pour me faire plaisir, il m'arrivais que trop souvent d'en profiter d'ailleurs. Elle me taquina un peu tandis que je frottais encore ma joue pour être sur que tout soit bien parti, selon elle s'était le cas, je lui avais tout de même lancé un regard méfiant pour qu'elle se ravise si jamais elle avait osé mentir. Elle ne releva pas et j'avais donc décidé de prendre ma revanche sur ses moqueries en feignant de déposer un bisou sur sa joue, comme pour la remercier, mais au lieu de ça, j'avais finalement opté pour une légère léchouille. Celle ci eu pour effet un énorme cri de ça part qui avait explosé mes pauvres oreilles. Je m'écartais rapidement d'elle, et ne pus m’empêcher de rire devant sa grimace, tandis qu'elle sortait déjà un miroir de poche pour se contempler le visage et que je lâchais un « Sans rancune ! ». Je levais les yeux aux ciel devant cette réaction, mais elle finit par en rire, me pardonnant uniquement pour le fait que son fond de teint n'était pas parti. Minute, j'ai bouffer du fond de teint ?! Je fronçais le nez tout en prenant un air dégoûté, tirant la langue au passage, à cette idée. Je me ressaisis assez rapidement, de toute façon, c'était trop tard, et puis il avait pas vraiment de goût son truc, sinon je m'en serais aperçus sur le moment. Elle ne me laissa pas plus de temps pour y penser puisque celle ci me proposait de sécher les cours. Je soupirais devant cette proposition, je ne séchais que rarement les cours, voire jamais, en même temps c'était surtout que je savais pas vraiment quoi faire d'autre de mes journées, je pouvais aisément sécher une semaine entière sans que ça n'influe sur mes notes. Elle m'aurait proposé la même chose se matin j'aurais certainement accepté sans hésitation, mais mes cours de cette après midi étaient nettement plus intéressants, même si j'en connaissais déjà presque la totalité du contenu de ces cours, les profs avaient toujours cette excellente idée de les commenter et de nous interroger sur ces fameux commentaires en partiels afin de favoriser les élèves les plus assidus. Mais ils n'arrivaient généralement pas à contrer l'échange de notes entre élèves, je demanderais à celui que j'ai dépanné ce matin. J'haussais donc des épaules.

« Ouais j'ai cours cette aprèm' ! J'avais même prévue de faire l'explosion du siècle en chimie ! Mais sécher à l'air vachement plus intéressant ! »

Je lui avait adressé un grand sourire en lui répondant, après tout ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait profiter du soleil à Forks. Je ne savais pas vraiment qu'est ce que l'on ferait de notre après midi, mais j'avais bien l'intention d'en profiter. Je me levais donc du banc bien décider de bouger de cette foutue cours avant que les cours ne reprennent. Je regardais Aria, étant soudainement pris d'une idée pouvant lui donner le sourire, un de mes objectifs premier depuis que je l'ai rencontré, je savais ce par quoi celle ci était passée. La mort de sa sœur dans l'accident de voiture qu'elles avaient subit avait été l'objet d'une enquête menée par mon père. J'avais jamais vraiment osé lui en parler, je ne savais pas vraiment si je ferais un excellent confident et je n'avais même pas vraiment de conseil à lui donner, je ne pouvait pas savoir ce que ça faisait. J'étais moi même fils unique.

« Bon pour me faire pardonner d'avoir bouffer ton fond de teint, j'accepte que tu me traînes dans les magasins,
j'ai besoin de fringues. »


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Lun 13 Avr - 2:36


Séchage de cours
Aria & Will

Presqu'à chaque fois que Will s'amusait à prendre son air faussement vexé il arrivait à me faire plier et c'était d'ailleurs pour cette raison que je lui avais accordé le 16 qu'il m'avait réclamé pour sa tenue vestimentaire. Après ça il s'était vengé du coup du rouge en lèvres en léchant ma joue. Ça l'avait bien fait rire de voir mon air "dégoûté" tandis que j'avais attrapé mon petit miroir dans mon sac de cours pour vérifier qu'il n'avait pas enlevé mon maquillage avec son coup de langue. Mon cri avait eu pour effet de l'éloigner un peu de moi. Si moi j'avais eu un petit air de "dégoût", j'avais remarqué que lui en avais eu un gros en comprenant qu'il avait léché mon fond de teint. Moi qui riais déjà, je riais encore de plus belle en le voyant tirer la langue.

Commençant à penser à des choses peu agréables, j'avais décidé qu'il fallait que je me change les idées et c'était d'ailleurs pour cette raison que j'en étais venue à demander à Will s'il avait cours ou non durant l'après-midi. Pour ma part j'avais cours mais je voulais sécher pour éviter de trop penser aux choses négatives qui commençaient à envahir mon esprit. Visiblement Will devait avoir cours et sûrement pas envie de sécher puisqu'il s'était mit à soupirer. Je tournais la tête et grimaçais en me disant que c'était mal parti et que j'allais devoir rester seule toute l'après-midi si je comptais ne pas aller en cours. Moi qui ai toujours eu horreur de la solitude, ça ne m'arrangeait pas du tout. Surtout qu'en plus Nessie n'était même pas là non plus... Alors je n'avais personne d'autre à qui proposer ce genre de plan. Enfin si il y aurait bien eu Effy ou Ed mais je ne suis pas forcément très très proche d'eux. Du moins pas autant qu'avec Nessie et Will. Alors que j'avais perdu tout espoir de passer mon après-midi avec ce dernier, je retrouvais instantanément le sourire en l'entendant me dire que sécher serait probablement mieux qu'une explosion en chimie. Je me tournais vers lui et lui demandais "C'est vrai ? Tu veux bien ?" En guise de réponse j'avais obtenu un grand sourire de sa part et de ce fait j'avais moi aussi le sourire aux lèvres avant de me jeter à son cou en lui disant "Merci, merci, merci, je suis trop contente !" Oui j'étais comme ça, quand j'étais heureuse, ça se voyait tellement j'explosais littéralement de joie. C'était limite si je ne m'étais pas levée du banc pour faire la danse de la joie. Je me décollais de lui, gênée, piquant un rouge tandis qu'il se levait du banc. *Aria rougis pas comme ça, sinon tu vas te faire griller...* Pensais-je. Je détournais donc la tête pour ne pas croiser son regard et priais Dieu pour qu'il ne remarque pas non plus que j'avais le feu aux joues. Avec un peu de chance ça ne se verrait pas avec mon fond de teint. En tout cas je l'espérais...

Je regardais toujours sur le côté jusqu'à ce que j'entende Will me dire qu'il voulait qu'on aille faire les boutiques de fringues ensemble en guise de dédommagement pour le fond de teint qu'il m'avait bouffé, selon ses propres mots. Il continua en me disant qu'il avait besoin de vêtements. Cette fois je me levais du banc en sautant sur place telle une enfant heureuse et en disant "Ah ah je savais bien que j'y arriverai un jour à t'emmener faire les boutiques !" Je me calmais quelque peu et me retournais pour prendre mon sac que je déposais sur mon épaule avant de foncer vers Will, l'attrapant par le bras en lui disant "On y va, avant que tu changes d'avis." Il n'avait plus le choix, c'était trop tard pour lui, il avait accepté ma proposition de sécher les cours et en prime m'avait parlé de boutiques de fringues, là c'était clair et net, il était obligé d'y aller à présent. Je traversais la cour de l'université avec hâte afin que l'on rejoigne le plus rapidement possible la sortie. Une fois à l'extérieur de la cour je lâchais son bras et me postais devant lui en disant "On y va en voiture je suppose." Je ne me voyais pas y aller à pieds pour revenir après avec tout un tas de sacs dans les mains. Car oui je ne comptais pas revenir avec un ou deux vêtements mais je comptais bien faire une razzia grâce à mon argent de poche que mes parents daignaient me donner malgré le fait qu'ils ne roulaient pas sur l'or.

copyright crackle bones


Dernière édition par Aria Brooks le Mer 15 Avr - 12:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Mar 14 Avr - 21:47


Will Stiles  ◈ Feat Aria Brooks

- Séchage de cours -
' La seule école libre est l'école bussonière. '



C
ette idée l’enthousiasma encore plus que je n'avais pu l'espérer. La partie de moi qui haïssait les foules de gens, comme on pouvait les trouver dans les magasins, me criait de changer d'avis tant qu'il en était encore temps. Mais je n'avais pas pu m'en empêcher, Aria avait affiché une mine déçue à l'idée que je ne refuse d'abandonner mon après midi de cours pour passer le restant de ma journée avec elle. Je détestais la voir triste, préférant son air joyeux qui illuminait son visage, je n'acceptais de la voir qu'avec ce sourire, et si jamais il arrivait qu'elle le perde, je me pliait généralement en quatre pour qu'elle le retrouve, jusqu'à la faire rire en plein milieu d'un sanglot. Bon certes, je n'avais qu'a accepté de sécher les cous pour qu'elle un sourire s'étendant presque jusqu'à ses oreilles. Mais j'avais envie d'en profiter pour lui faire oublier le moindre de ces soucis, sachant très bien qu'une partie de son passé la hantait, que sa sœur lui manquait. Et puis au moins j'étais certain que, tandis que je traverserais l'enfer, celle ci serait ravie de pouvoir m'habiller à sa guise, elle en avait toujours rêver, me tannant à ce sujet maintes et maintes fois. La preuve en était puisqu'elle s'était levée du banc et sautillait sur place, entre ça et le fait qu'elle s'était littéralement jetée à mon coup quand j'avais accepté de sécher les cours, je ne pouvais que constater que mon objectif était atteint : elle était aux anges.

Persuadée que j'allais changer d'avis elle m'agrippa le bras après avoir saisi son sac pour m'attirer vers la sortie, et ce n'est qu'une fois que l'on avait quitté la cour de l'université que celle ci accepta de me lâcher, même si je lui avais assuré dans un balbutiement à peine compréhensible que je n'allais pas changer d'avis, et qu'elle n'avait pas besoin de me traîner comme un otage, puisque c'était moi qui lui avait proposé l'idée. Mais rien n'y avait fait elle ne m'avais pas lâché, elle ne m'avait peut être même pas écouté ! Elle était donc postée devant moi en me demandant si on y allait en voiture, je levais les yeux au ciel en répondant.

« Façon subtile de me demander de prendre ma voiture ? »

Il était évident qu'on n'allait pas y aller à pied, Aria dévaliserait certainement les magasins, on serait donc sûrement chargés comme des bœufs, sans compter que le temps pouvait tourner en un rien de temps et on pourrait donc prendre une averse sur le coin de la figure à tout moment. Je soupirais en attrapant sa main pour l'amener jusqu'à la voiture, et une fois arrivés je l'ouvris avant de m'engouffrer à l'intérieur et allumais déjà le moteur quand Aria me rejoignit dans la voiture en s'installant sur le fauteuil du coté passager. Une fois qu'elle eu bouclé sa ceinture, je quittais enfin le parking pour rejoindre le centre ville.

« Dis tu seras indulgente avec moi hein ? »

Non pas que je le craignais mais j'avais beau avoir accepté de sécher les cours et de me faire trimbaler dans les magasins, ce n'était pas pour autant que j'étais à l'aise avec ça. Je détestais complètement me retrouvé oppressé par une marée humaine, je n'avais aucun intérêt pour la mode, les études étaient quelques chose d'important pour moi, et j'avais mis tout ça de coté pour ses beaux yeux. Et ce n'est pas seulement une expression hein, elle a vraiment des yeux magnifiques...


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Mer 15 Avr - 14:30


Séchage de cours
Aria & Will

A la minute où Will avait accepté de sécher les cours en ma compagnie j'avais retrouvé le sourire. J'étais d'autant plus heureuse qu'il m'avait confié son envie d'aller faire les boutiques car il avait besoin de nouveaux vêtements. Je ne savais pas si c'était la vérité ou s'il avait juste fait ça pour me faire plaisir mais en tout cas il avait réussi puisque j'étais folle de joie à l'idée de passer une après-midi shopping en sa compagnie. Depuis le temps que j'avais envie de faire ça, faire les boutiques avec lui. Même si je sais bien que généralement les mecs détestent ça. Et puis j'avais envie de lui donner des conseils en matière de mode, même si là aussi je doutais qu'il en aie vraiment quelque chose à faire. Qu'importe il voulait qu'on aille faire du shopping, très bien nous allions donc y aller...

Je l'avais littéralement traîné pour traverser la cour de l'université à toute vitesse, ayant peur qu'il ne change d'avis et se ravise. Il avait beau me dire que non il ne changerait pas d'avis, je ne voulais pas prendre le risque. Plus vite nous serions partis d'ici, plus vite je serais certaine qu'il ne retournerait pas sa veste. Une fois arrivés à la sortie de la cour, je lâchais enfin le bras de Will avant de me mettre face à lui et de lui dire que je supposais que nous allions y aller en voiture. Je le vis lever les yeux au ciel. Chose qu'il faisait souvent avec moi. A croire que je l'exaspérais au plus haut point. Mais personnellement je m'en fichais. J'avais limite envie de rire lorsqu'il me demanda si c'était ma façon subtile de lui dire demander de prendre sa voiture. Je lui répondis du tac au tac "T'as tout compris coco." J'adorais l'affubler de surnoms tous les plus ridicules les uns que les autres juste pour le faire râler. Je pouffais doucement de rire en l'entendant soupirer alors qu'il attrapait ma main et me conduisais jusqu'à sa voiture. Mon Dieu que j'adorais quand il faisait ça... Une fois arrivés à sa voiture, il a lâché ma main et je suis montée côté passager en prenant bien soin de m'attacher. Certes je n'étais pas très fana des voitures, j'avais toujours cette crainte qu'un nouvel accident arrive mais je ne pouvais pas non plus m'empêcher de vivre en refusant catégoriquement de monter dans une voiture à cause de ma peur... Croyez-moi qu'au début ça avait été très dur mais avec les années mes craintes s'étaient quelque peu calmées.

Will ne perdit pas de temps pour mettre en route le moteur et commencer à rouler. La question de Will me fit rire doucement. J'avais l'impression d'avoir un enfant en face de moi. Je tournais ma tête vers lui en disant et en souriant "Oui je le serai... Promis..." Je ne savais pas si c'était l'effet de l'émotion ou quoi mais... Sans vraiment faire attention, alors que je le regardais, j'avais posé ma main sur la sienne pendant qu'il était en train de changer de vitesse. Au bout de quelques instants revenant à la réalité, j'enlevais très vite ma main de la sienne et tournais la tête en disant "Désolée..." Je n'osais même plus le regarder, je me contentais de regarder ce qu'il se passait dehors durant qu'il continuait à rouler pour nous emmener jusqu'au centre-ville. Je me sentais affreusement mal et là s'il n'avait pas déjà un doute sur le fait que j'avais des sentiments pour lui, là à mon avis il devait en avoir de gros... Si je l'avais pu je me serais fondue dans le siège passager pour finir par disparaître.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Mer 15 Avr - 15:59


Will Stiles  ◈ Feat Aria Brooks

- Séchage de cours -
' La seule école libre est l'école bussonière. '



A
ma réflexion sur le fait qu'elle sous entendait prendre ma voiture elle n'avait même pas cillé. Elle ne chercha même pas à se défendre et au contraire, elle acquiesça même en me donnant un nouveau surnom, c'était une vraie manie chez elle. C'était légèrement affligeant mais je ne relevais jamais, je craignais pas du ridicule, et ça avait même tendance à m'amuser. Je n'avais donc rien ajouté et j'ai saisit sa main pour l'emmener jusqu'à ma voiture. Je n'avais pas mit de temps à démarrer celle ci, j'adorais conduire, la musique y était généralement à fond, et j'avais même une fâcheuse tendance à jouer les pilotes. J'y étais comme dans ma bulle, et avais cette impression d'être intouchable, j'oubliais tout le reste. Ça m'avait valut quelques montée d'adrénaline parfois même quelques accrochages, ça m’empêchais pas pour autant de continuer. Je connaissais bien ma voiture et la maîtrisais à la perfection, j'avais jamais peur au volant de celle ci, celle ci était récente, magnifique cadeau de mon père pour l'obtention de mon permis. Mais cette fois je faisais attention, je savais qu'Aria n'était pas à l'aise en voiture, et elle avait surement toutes les raisons de l'être, je m'étais déjà amusé à causer des frayeurs avec certains, mais je ne pouvais pas me permettre de jouer à ça avec Aria. Si ça avait été le cas, elle aurait quitté ma voiture illico presto de toute façon, et me haïrait très certainement pour le restant de ses jours. Je m'abstenais donc de le faire, notre amitié avait beaucoup trop d'importance à mes yeux pour prendre le risque de la perdre, malgré tout les reproches que me faisait Ed sur le fait que j'avais tendance à être un peu trop proche d'elle parfois, je n'avais jamais cédé, il pouvait être jaloux autant qu'il voulait, ce n'était pas parce que celui ci était accro à elle que je m'empêcherais de la fréquenter.

Aria se moqua gentiment de moi quand je lui demandais de se montrer indulgente, en particulier parce que j'étais un gros boulet ambulant qui n'avait absolument pas l'habitude de faire les magasins en plus de m'être moi même fourré dans une situation qu'il me serait difficile de supporter, la foule de gens, mon ignorance sur la mode... Je n'étais pas vraiment dans mon avantage. Mais je ferais de mon mieux. Mais elle s'était tout de même tournée vers moi avec un sourire pour m'assurer qu'elle ferait preuve d'indulgence. Je fus prit d'un soubresaut, non pas que ça me surprenais, mais plus parce que celle ci avait, pour accompagné ses paroles, glissé sa main sur la mienne tandis que je passais la 4ème. Mais je n'eus pas le d'anticiper la moindre réaction qu'Aria l'avait déjà retirée, tout en détournant la tête en marmonnant des excuses. Pour être un garçon qui était du genre tactile ne m'avait absolument pas déranger, surtout venant d'Aria qui avait tendance à me prendre dans ses bras à la moindre occasion, ça ne m'avait jamais semblé bizarre puisque notre amitié avait très vite fonctionner comme ça, à s'exprimer plus par des gestes que par des paroles. J'ignorais pourquoi elle semblait tout d'un coup aussi gênée, peut être parce que j'avais semblé être surpris par son geste et qu'elle ne voulait pas que je pense à d'autres choses ? Il n'y avait pas vraiment de risque puisque mon meilleur ami craquait totalement pour elle, et même si elle l'ignorait, je n'aurais jamais d'arrière pensée de ce genre, je n'avais jamais réellement pensée à une évolution entre moi et Aria, par pur principe que je ne pourrais pas envisagé de trahir mon meilleur pote. Je lâchais le levier de vitesse pour aller récupérer sa main dans un sourire, pour la rassurer d'une certaine manière, glissant mes doigts dans sa paume. Je ne savais pas ce qu'il lui passait par la tête, mais je voulais lui rappeler que j'étais là pour elle, quoi qu'il arrive.

« Eh. Tu le sais que je suis là s'il y a quoi que ce soit. Je serais toujours là. »

Il était rare que je parle aussi sérieusement en dehors des cours, j'étais plutôt du genre à sortir des conneries plus grosses que moi pour amusé la galerie habituellement, mais j'avais toujours espérer qu'Aria me fasses suffisamment confiance pour qu'elle se confies un jour à moi, même si je connaissais déjà une bonne partie de son histoire sans qu'elle ne le saches, je préférais que cela vienne d'elle. Je savais que seule Nessie était au courant de la majorité de sa vie, en même temps il s'agissait de sa meilleure amie, enfin de ce que j'avais compris de leur relation, les filles m'étaient toujours parues très complexes, et je n'avais jamais vraiment essayé d'en comprendre les secrets de cette complexité. Mais je préférais ne pas insister, j'avais toujours traité Aria avec plus de douceur que les autres, elle me rendait, légèrement différent, mais c'était une bonne influence, je l'aimais énormément et craignais toujours de brisé le petit bout de femme qu'elle était.

« Et sinon t'as l'intention de liquidé tout mon argent de poche ? Parce que mon compte n'affiches tout juste quatre chiffres et encore c'est grâce à la bourse du mérite que j'ai obtenue l'année dernière. »



Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Ven 17 Avr - 0:45


Séchage de cours
Aria & Will

J 'étais assise dans la voiture depuis très peu de temps que déjà je m'étais mise en fâcheuse posture en posant ma main sur celle de Will. Fort heureusement je m'étais vite rendue compte de ce que j'avais fait et l'avais enlevée avant de m'excuser et de tourner ma tête vers le carreau pour regarder à l'extérieur. Je me sentais vraiment très gênée et je n'osais plus me tourner de l'autre côté pour le regarder. Je m'enguirlandais moi-même intérieurement pour n'avoir pas su me contrôler sur ce coup-là. Si je l'avais pu, je me serais fait disparaître illico. Seulement je fus surprise à mon tour puisque Will était venu chercher ma main afin de la prendre dans la sienne. Tout doucement je tournais ma tête vers lui pendant qu'il me disait que je pouvais compter sur lui. Je lui fis un petit sourire tout en lui disant "Oui je sais Will, je sais... Merci..." Ma gorge se serrait quelque peu en disant ça. Certainement parce que tout un tas d'émotions étaient en train de me traverser de part en part sur l'instant. Je ravalais difficilement ma salive et essayais de ne pas penser à ma soeur qui me manquait et à ce fichu jour où elle m'avait été enlevée à cause d'un mec bourré. Du coup depuis ce jour je m'étais jurée que jamais je ne boirai si derrière je devais prendre le volant. Certes j'avais mon permis mais c'était surtout parce que mes parents m'y avaient poussée... Ils ne voulaient pas que je garde cette peur de la voiture toute ma vie. Je m'étais donc pliée à leur volonté même si ça avait été à contre-coeur. Toutefois le plus souvent possible je préférais me déplacer à pieds.

Will n'avait toujours pas enlevée sa main de la mienne. Je ne savais pas pour quelle raison mais je n'allais pas m'en plaindre... Avait-il remarqué que j'avais une perte de moral pour me dire qu'il serait toujours là et me prendre la main comme pour me soutenir ? J'étais toujours dans mes pensées jusqu'à ce qu'il ne m'en fasse sortir en me demandant si je comptais lui faire dépenser tout son argent. Je le regardais en levant les yeux au ciel. "Mais non, je sais trop bien la valeur de l'argent Will... Alors non je ne vais pas te faire vider ton compte en banque. Tu choisiras toi-même le budget que tu veux y mettre." En revanche pour ma part je comptais bien dépenser une bonne partie de mon argent de poche histoire de me faire oublier mes soucis. Après tout, ne dit-on pas que le shopping est le meilleur anti-dépresseur au monde ? J'avais lu ça sur Facebook quelques heures plus tôt. Après quelques instants je pris de nouveau la parole "Et puis si tu n'as pas envie, libre à toi de ne rien acheter..." Je ne savais pas pourquoi mais j'avais l'impression qu'il n'avait pas vraiment très envie d'acheter quoi que ce soit et je le soupçonnais d'avoir voulu m'emmener faire du shopping juste pour me changer les idées... Comme s'il avait senti que j'avais besoin de ça aujourd'hui. Voulant d'ailleurs en être sûre je me tournais de nouveau Will en disant "La sortie shopping, c'est pas un de tes stratagèmes pour me changer les idées par hasard ?" Si je lui avais demandé ça c'était parce qu'au fond j'avais bien senti que la sortie shopping le dérangeait même s'il ne voulait peut-être pas l'admettre.

La radio était allumée depuis tout à l'heure et même si j'adore la musique, jusqu'ici je n'y avais pas prêté plus d'attention que ça. Sauf que là, la musique qui passait me rappela instantanément ma soeur... En effet je ne savais pas pourquoi d'ailleurs cette chanson passait puisqu'elle était vieille mais le fait était là, elle était en train de passer à la radio et je ne pus m'empêcher de penser à ma grande soeur Cynthia. Cette musique était la bande originale de son film préféré : Ghost. Mon Dieu ce que j'avais pu le voir ce film à cause d'elle... Alors que jusque là j'avais réussi à me contenir, là c'en était trop... Je lâchais la main de Will et me tournais de nouveau vers le carreau pour ne pas qu'il puisse voir l'émotion qui m'envahissait. Une larme commença à couler le long d'une de mes joues puis très vite d'autres vinrent la rejoindre. Je tentais de garder mon calme et surtout de ne pas faire de bruit pour ne pas que Will remarque que j'étais en train de pleurer. Je priais Dieu pour que la musique se termine au plus vite et que je puisse enfin reprendre mes esprits et me calmer au plus vite.
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Dim 19 Avr - 3:13


Will Stiles  ◈ Feat Aria Brooks

- Séchage de cours -
' La seule école libre est l'école bussonière. '



J'
entendis sa voix qui partait dans un léger étranglement lorsqu'elle me répondit qu'elle savait qu'elle pouvait compter sur moi, comme je lui avait précisé la minute d'avant, tout en me remerciant. Je resserrais donc ma main dans la sienne, mon inquiétude ne faisait qu'augmenter et me tiraillait les entrailles. J'avais accéléré sans le vouloir, je me souciais trop de son ressenti pour porter plus d'attention que ça à la route, mais restait tout de même vigilant. Je levais le pied de l'accélérateur, jetant tantôt un coup d’œil à la route tantôt un autre à Aria. Je fronçais des sourcils pour me forcer à paraître le plus impénétrable possible, je plissais des yeux, me forçant à fixer la route, après tout, valait mieux que je nous évite la moindre frayeur. J'avais opté pour changer de sujet pour ne pas l'inciter à me confier des choses dont elle ne voulait pas parler. Je ne savais pas vraiment si c'était franchement une bonne idée finalement puisqu'elle me répondis avec le plus grand sérieux qu'elle n'avait que trop conscience de la valeur de l'argent pour me faire dépenser des milles et des cents, l'argent n'était pas vraiment un problème pour moi même si l'argent de poche était quelque chose que je ne connaissais pas, je disposais toujours de ce dont j'avais besoin. Je m'apprêtais à répondre mais elle ajouta d'un ton qui me sembla amer, que si je n'avais pas envie d'acheter quoi que ce soit je n'y étais pas forcé. Je soupirais.

« Je t'ai pas dis que j'avais besoin de fringues ? Et puis tu sais aussi que l'argent c'est pas un problème ! »

C'était vrai après tout, la plupart de mes fringues étaient soit complètement flingués, soit trop petits, certains étaient même littéralement à jeter tout droit dans la poubelle. Et puis je faisais entièrement confiance à Aria pour me rhabiller, elle était peut être une vraie diva de la mode, celle ci savait ce que j'aimais porter ou pas et en tiendrais compte. Ainsi elle ne prendrait en compte que des vêtements dans lesquels je me sentirais à mon aise. La conversation prenait une tournure qui ne me plaisait pas vraiment, elle me demanda clairement si notre sortie était un stratagème pour lui remonter le moral. Bon elle n'avait pas entièrement tort, même si pas complètement raison non plus. J'avais réellement besoin de m'habiller et la laisser s'en occuper la réjouissait alors pourquoi ne pas lui laisser ce plaisir après tout ? Ça risquait d'être beaucoup plus marrant que de me lever à pas d'heure pour acheter deux trois affaires en catimini, tant qu'il n'y avait pas trop de monde dans les magasins. Je m'apprêtais à répliquer de nouveau mais je vis son visage blêmir face à la nouvelle musique qui passait à la radio. Je reconnu immédiatement la bande originale du film Ghost, un classique. Le fait qu'elle ait retirer sa main de la mienne ne fit qu'amplifier mes doutes et je grimaçais en la voyant figée face à sa fenêtre de la voiture, me tournant le dos. Je n'avais pas vraiment réfléchit à ce que je faisais que je pilais d'un coup, la voiture se stoppant net sur le bas coté, j’espérais juste ne pas l'avoir trop effrayé sachant à quel point elle n'aimait pas la voiture. Je l'a forçais à tourner la tête vers moi et j'eus l'impression de recevoir un coup de poing dans le ventre quand j'aperçus son visage, ses yeux étaient remplis de larmes qui dégoulinaient déjà le long de son visage.

« Aria qu'est ce qu'il y a ?! »

Là elle m'inquiétait vraiment, et je ne lâcherais pas le morceau tant qu'elle ne m'aurait pas tout raconté. Je la dévisageai dans les moindres détails et coupais le moteur ce qui eu pour effet de couper l'autoradio également, installant un silence presque pesant, mais ça ne me ferait pas flancher pour autant. Je ne redémarrerais pas cette foutue voiture tant qu'elle n'ira pas mieux.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Dim 19 Avr - 6:54


Séchage de cours
Aria & Will

Bien évidemment je n'étais plus à l'aise depuis le moment où j'avais fait la fatale erreur de poser ma main sur celle de Will. Même si j'avais été très surprise par le fait qu'il vienne rechercher ma main alors que je l'avais enlevée en réalisant ce que j'avais fait. J'avais dans un premier temps remercié Will qui m'avait dit qu'il était là si j'avais besoin. Je savais et ne doutais absolument pas du fait qu'il serait là pour moi. Parce que oui il était un excellent ami même si pour moi de mon côté il était plus que ça... La discussion était vite revenue sur le sujet du shopping pour mon plus grand plaisir, enfin si on veut. J'avais bien senti que Will n'était pas si partant que ça pour y aller. D'ailleurs je le lui avais plus ou moins fait comprendre en lui lançant plusieurs remarques à ce sujet. Il n'avait pas pu s'empêcher de me demander si j'allais le ruiner. Question à laquelle je lui avais répondu que non avant de finalement ajouter quelques instants plus tard que s'il ne voulait rien, il n'était pas obligé de s'acheter quoi que ce soit. Ce à quoi je l'entendis nettement soupirer avant de me rappeler qu'il avait vraiment besoin de vêtements et d'ajouter que l'argent n'était pas un problème. Il avait beau dire ça, je ne le croyais pas le moins du monde puisqu'il avait bien su me faire une réflexion à ce sujet. Par la suite je n'avais pas pu m'empêcher de lui demander si la sortie shopping n'était pas en fait juste un coup monté pour me changer les idées. Toutefois Will ne prit pas la peine de répondre à ma question.

Le pire arriva lorsque j'entendis les premières notes de la chanson du film préféré de ma défunte grande soeur. Aussitôt ça avait eu pour effet de me faire lâcher la main de Will et de me tourner vers le carreau afin de me cacher de lui parce que je ne voulais pas qu'il me voie dans cet état. En effet j'étais littéralement en train de fondre en larmes à cause de cette fichue chanson qui me rappelait Cynthia... J'avais beau lutter, rien à faire, je ne pouvais plus m'arrêter de pleurer. Encore heureux que j'arrivais à le faire en silence... Malgré ça Will dut le remarquer puisqu'il pila comme un fou, me fichant une sacrée trouille par-dessus le marché. Mon coeur avait bondit dans ma poitrine, me faisant revoir des flashs de l'accident cinq années plus tôt. Je fermais les yeux pour tenter d'enlever ces images de ma tête mais c'était trop tard, elles étaient là et continuaient à défiler dans ma tête. C'est ce moment-là que Will avait choisi pour me forcer à me tourner vers lui. Mes yeux étaient de nouveau ouverts et je ne devais franchement pas être belle à voir... Je le détestais de m'avoir forcée à me tourner vers lui. Pourquoi ne m'avait-il pas laissée tranquille pleurer dans mon coin ? Et en plus il me demandait ce que j'avais... Non là c'était trop... Je ne voulais pas lui dire, je ne voulais pas parler de ma soeur avec lui... Je ne voulais pas qu'il me voie comme ça. Alors que j'avais pensé sortir de la voiture pour prendre mes jambes à mon cou, il avait coupé le moteur faisant enfin taire cette fichue chanson qui m'arrachait les tripes.  

J'inspirais un grand coup avant de poser ma tête le long du cale-têtes tout en tournant le regard vers Will, je n'avais pas envie d'en parler et pourtant je pouvais voir rien que par son regard que j'allais y être forcée... "Rien c'est cette... fichue chanson..." Je m'arrêtais quelques secondes car j'avais toujours des sanglots dans la voix et que j'avais beaucoup de mal à me calmer. J'étais même limite en train de trembler tellement j'étais dans tous mes états. Malgré tout j'essayais de continuer à lui expliquer "Elle me rappelle ma soeur Cynthia... Elle adorait le film Ghost, je l'ai subi à cause d'elle à maintes reprises lorsque j'étais petite..." Je ne pus m'empêcher de continuer à pleurer comme un gros bébé. "Elle me manque Will... Et si tu veux tout savoir j'ai à plusieurs reprises tenté de me suicider pour la rejoindre par le passé..." Plus je me confiais et plus les larmes coulaient. C'était comme un robinet qu'on laissait couler en continu. Je me sentais de plus en plus mal en lui racontant tout ça. J'avais même honte, honte qu'il sache que j'avais voulu me suicider...
copyright crackle bones


Dernière édition par Aria Brooks le Jeu 23 Avr - 3:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Mer 22 Avr - 11:44


Will Stiles  ◈ Feat Aria Brooks

- Séchage de cours -
' La seule école libre est l'école bussonière. '



B
ien évidemment Aria n'avait pas l'air de me croire quand je me défendis face à ses remarques sur le fait que toute cette après midi était un coup monté. C'était souvent comme ça, je balançais quelques réflexion pour plaisanter et, finalement, personne n'en riait, pour ce coup ci, ça me faisais même passer pour un salop. Mais je n'avais pas chercher à lutter, lâchant juste un soupir, Aria pouvait être aussi têtue que moi, on avait déjà essayé pour vérifier qui était le plus têtu des deux et ça avait faillit mal tourné. Mais là n'était pas le plus important. Elle allait mal, et au fur et à mesure que les secondes passaient, mon inquiétude augmentait. Elle s'était mise à blanchir d'un seul coup, au moment où la bande originale du film Ghost passait à la radio, et le fait qu'elle ait retiré sa main de la mienne pour me tourner le dos n'avait fait que grandir mon inquiétude et je n'eus comme seul réflexe d'enfoncer le frein pour faire piler brusquement la voiture, me rangeant d'un coup de volant sur le bas coté. La voiture à l’arrêt, j'avais attrapé Aria de façon à la forcer à se tourner vers moi, quand j'aperçus son visage mon cœur loupa un battement et mon estomac se resserra. Ses yeux étaient larmoyant et ses joues humides, se regard paraissait à la fois vide et rempli de tristesse. C'était une sensation très étrange, Aria était une fille très forte, courageuse, et surtout extrêmement souriante, du moins c'est comme ça que je l'avais toujours connu. Toujours encline à s'amuser, faire la fête et rire à mes conneries juste pour me faire plaisir, même si je la soupçonnais parfois qu'elle ne riait pas uniquement pour ça. C'était certes une façade, après tout ce qu'elle avait enduré, je pouvais bien le comprendre, même si je n'avais pas vécu ça. Après lui avoir finalement demandé ce qu'elle avait, j'avais coupé le moteur de la voiture, stoppant l'autoradio et donc la chanson qui, je m'en doutais bien, avait un rapport avec ce flot de larmes.

Elle appuya sa tête contre le pose tête de son siège, tandis que je la dévisageai toujours, partagé entre inquiétude et détermination, bien décidé à la faire sourire de nouveau, son sourire que j'aimais tant. Elle dut le remarquer, puisqu'en tournant les yeux dans ma direction, elle finit par lâcher entre deux sanglots un semblant d'explication, j'avais donc bien raison, cette foutue chanson n'y était pas pour rien, en même temps j'aurais été idiot de ne pas le remarquer, vu la façon dont elle avait réagit aux premières notes de la musique. Plus elle continuait, plus elle tremblait, je saisis instinctivement sa main pour la glisser dans la mienne, je ne pouvais rien faire d'autre que l'écouter, je ne pouvais pas lui ramener sa sœur, je ne pouvais rien modifier de son passé, même si j'avais donner n'importe quoi pour pouvoir faire quoi que ce soit qui puisse la consoler. Mon cœur bondit dans ma poitrine quand elle m'avoua sa tentative de suicide, je n'étais pas surpris puisque j'étais au courant, j'avais pendant un moment détesté savoir toute cette histoire, et puis j'avais appris à connaître Aria, et elle ne ressemblait en rien à cette fille dépressive et habillée tout en noire qui se coupait les veines à longueur de journée tout en s’apitoyant sur leur sort. Elle avait rien avoir avec ce genre de filles, elle était une battante. Ses pleurs repriser de plus belle et je finis par la prendre dans mes bras tandis que mes propres yeux commençaient à me picoter. J'avais une saintes horreur de voir mes amis dans cet état. J'ignorais complètement quoi lui dire pour la consoler, je pouvais débattre des heures sur les réactions chimiques ou les fonctions exponentielles, ou encore sur mes dernières conneries en date, mais quand il s'agissait de consoler les autres j'étais généralement maladroit, du moins pour ce qu'il s'agissait de parler sérieusement de sentiments...

« Chut... C'est fini d'accord ? C'est derrière toi tout ça... Elle voudrait pas que tu passes ton temps à pleurer, tu crois pas ? »

Je chuchotais ce que j’espérais être les mots qu'il fallait, tout en la berçant légèrement. Pour avoir une expérience très récurrente de la mort à cause du boulot de mon père, j'avais bien compris une chose, ce n'était pas pour le personne qui partait que c'était le plus dur, mais bien pour ceux qui reste. Et c'était pour cela qu'il fallait continuer d'avancer, sans laisser personnes derrière, mais sans oublier que la vie donnait comme elle reprenait. Je sentais Aria qui sanglotait encore légèrement, sa tête posé contre ma poitrine, tandis que je l'avais entourée de mes bras.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Jeu 23 Avr - 4:30


Séchage de cours
Aria & Will

Mon Dieu ce que j'aurais aimé que Will ne remarque pas que j'étais en train de pleurer. Mais non il avait fallu qu'il le comprenne et me force à tout lui raconter contre mon gré. Tout en lui expliquant les raisons de mon état, je m'étais détachée puisque nous étions arrêtés et que visiblement Will ne semblait pas vouloir repartir tout de suite puisqu'il avait coupé le moteur et l'auto-radio par la même occasion. J'étais d'ailleurs un peu soulagée que la musique soit enfin coupée car décidément celle-ci je ne pouvais pas l'entendre sans penser à elle... Certes elle était morte depuis 5 ans mais je ne pouvais pas m'empêcher de pleurer en pensant à elle, la douleur était encore trop ancrée en moi. C'est pour ça que bien souvent j'essayais de ne pas penser à elle, pour ne pas me mettre à pleurer de la sorte. C'est terrible de se dire que je faisais tout pour ne pas penser à elle, mais c'était ça ou je déprimais... J'avais encore du mal à penser à elle sans me mettre à fondre en larmes, alors oui j'essayais au maximum de ne pas trop penser à elle. Quoi qu'il en soit j'étais toujours en larmes, en train de trembler tout en essayant d'expliquer à Will ce qu'il se passait. Bien évidemment je ne racontais pas tout en détails, ne voulant pas trop repenser à tout ça, pour essayer de me calmer au plus vite. Alors que j'étais toujours en train de parler, Will attrapa de nouveau ma main comme pour me donner le courage de continuer à parler ou pour essayer de me calmer, je ne sais pas trop. Ce contact me faisait un peu de bien et je le laissais donc faire. Sans que je ne m'en rende compte, visiblement à un moment donné Will s'était détaché lui aussi puisqu'il s'était penché pour me prendre dans ses bras alors que j'avais fini de parler. Je tentais vraiment de me calmer mais j'avais beaucoup de mal à y parvenir. Tout ça à cause d'une chanson qui avait eu le malheur de passer à la radio... Je restais là ma tête posée contre Will tout en l'écoutant me dire que je devais me calmer, que tout ceci était du passé et que ma soeur n'aurait pas aimé me voir pleurer. Sur ce dernier point il avait raison, elle n'aurait franchement pas aimé. Je le savais car elle m'avait déjà à plusieurs reprises consolée par le passé et m'avait dit qu'elle serait toujours là pour moi... Sauf que non c'était faux, elle n'était plus là depuis cinq ans alors que moi j'étais toujours là...

Pourquoi avait-il fallu que ce chauffard prenne la vie de ma soeur ? Pourquoi je n'étais pas morte avec elle ? Tant de choses que je m'étais toujours demandées depuis ce jour où elle était morte. Tout doucement je commençais à me calmer parce que je savais qu'il ne fallait pas que je replonge dans ma dépression. J'avais tellement eu de mal à m'en sortir, il ne fallait pas que je retombe là-dedans, je me l'interdisais... Je ne voulais plus me voir dans l'état dans lequel j'avais été. Après tout ma soeur n'était plus là mais j'avais toujours mes parents et aussi et surtout des amis géniaux sur qui je pouvais compter. La preuve même Will était là pour moi alors qu'avant ça je ne lui avais jamais parlé de ma soeur ni même de toute cette histoire. Et pourtant il n'avait pas l'air de m'en tenir rigueur. J'inspirais un grand coup tout en restant contre Will et d'enfin lui répondre "Tu as raison, ce n'est pas ce qu'elle voudrait..." Finalement je décidais qu'il était temps de me décoller de lui même si j'adorais cette sensation... Je m'extirpais donc de son emprise et retournais me mettre un peu mieux dans mon siège avant de lui dire "Désolée... Ce n'était pas mon intention de craquer... Mais ça a été plus fort que moi... Je ne voulais pas que tu me voies comme ça." Ça c'était sûr que je n'avais pas l'habitude de craquer devant les autres, je m'arrangeais toujours pour le faire lorsque j'étais seule. Certes ça n'arrivait plus aussi souvent que par le passé mais ça arrivait quand même encore quelques fois. J'inspirais un grand coup avant de dire à Will "En tout cas merci, merci d'être là, ça me touche." Après ça je fouillais dans mon sac et pris mon miroir de poche et comme je le craignais mon maquillage avait coulé. J'attrapais aussitôt une lingette afin de nettoyer les traces de mascara qui avait coulé sur mes joues.
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Ven 24 Avr - 16:58


Will Stiles  ◈ Feat Aria Brooks

- Séchage de cours -
' La seule école libre est l'école bussonière. '



J
e pouvais la sentir frissoner dans mes bras, tentant vainement de la consoler, je la sentais tenter de se calmer, lutter contre les larmes, maîtriser ses sanglots. Je me sentais à la fois mal à l'aise et impuissant, et culpabilisait presque de ne rien pouvoir faire d'autre que de la bercer dans mes bras. Je craignais la conséquence de chacun de mes mots, craignant qu'ils ne la blessent qu'un peu plus ou la fassent me détester. Et puis je me suis mit à détester mon autoradio, le prenant bêtement pour responsable, quelle idée de passer des musiques pareilles à la radio aussi ! Je ne pus vérifier l'impact de mes mots sur elle puisque je ne pouvais voir son visage, celui ci étant enfoui contre moi. Je resserrai mon emprise, mon incapacité à lui rendre le sourire me faisant fulminé intérieurement. Je finis par l'entendre inspirer un grand coup restant blottie contre moi avant de finalement briser le silence qui s'était installé dans la voiture, seul le bruit des voitures passant devant avait empêcher qu'il ne soit complet. Elle approuvait mes paroles, affirmant que sa soeur n'aurait pas voulu qu'elle pleure ainsi, je me détendis un peu, rassuré d'avoir dit quelque chose qu'il fallait.

Elle se détacha de mes bras, et un frisson me secoua l'échine, comme si elle avait emporté une partie de moi par ce geste, j'aimais l'effet que me faisait la chaleur de son corps contre le mien, et n'avait pas du tout envie d'en être privé, mais je la laissait tout de même faire. Elle se redressa dans son siège comme pour se redonner de la contenance tout en s'excusant et se justifiant, affirmant qu'elle ne voulait pas que je la vois dans cet état. J'haussais des épaules dans un réflexe, c'était mon amie, une des meilleures qui m'avait été donné d'avoir, un ami était là autant dans les bons moments que dans les mauvais. Et même si je ne partageais jamais mes propres problèmes, j'étais toujours près à soutenir mes amis dans les leurs. Elle inspira de nouveau avant de me remercier d'être là pour elle, je lui lançais un sourire, m'abstenant d'hausser les épaules à nouveau, c'était tout ce qu'il y avait de normal, on se devait d'être présent les uns pour les autres, et même si je passais souvent pour le foufou de service, il m'arrivait de savoir écouter quand il le fallait. Je la regardais fouiller dans son sac et ne pus m’empêcher d'esquisser un nouveau sourire. J'avais déjà retrouvé la Aria que je connaissais, qui se souciait de son maquillage, et tandis qu'elle essuyait ses propres traces de maquillage qui avait coulé sous ses yeux, je jetais un coup d’œil à mon sweat qui avait été mouillé par ses larmes, son maquillage avait apparemment été essuyé au préalable sur celui ci, laissant quelques marque noires dessus. J'eus le réflexe idiot de tenter d'essuyer du revers de ma manche mais le résultat obtenu était pire que mieux. Je dédramatisais la chose d'un léger rire.

« Bon maintenant c'est sur, j'dois vraiment m'acheter de nouvelles affaires. »

J'avais bouclé de nouveau ma ceinture prêts à repartir, prenant soin d'insérer ma clé USB dans l'autoradio avant de redémarrer le moteur, je savais qu'au moins sur ma playlist, il y avait tout sauf de la musique qui la ferais de nouveau fondre en larme.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Mar 28 Avr - 18:12


Séchage de cours
Aria & Will

Finalement après un long moment de lutte contre mes vieux démons, j'avais réussi à me calmer dans les bras de Will. Ne voulant pas profiter de la situation, même si j'avais aimé être dans ses bras, je m'étais remise dans mon siège avant de lui expliquer que ce n'était pas mon intention de craquer comme ça et que j'aurais préféré qu'il ne me voie pas dans cet état. En guise de réponse j'avais juste eu le droit à un haussement d'épaules de sa part. Après ça je l'avais remercié d'être là pour moi en ajoutant que ça me touchait, cette fois mon ami me fit un sourire mais toujours sans rien dire. Je lui fis un petit sourire pour lui montrer que je me sentais un peu mieux, en revanche j'avais l'impression que j'avais plombé son moral. Apparemment j'étais la reine pour ça... J'attrapais ensuite mon petit miroir dans mon sac à mains et ne pus que constater l'ampleur des dégâts... Mon maquillage avait coulé partout. Je m'empressais de nettoyer mon visage après avoir extirpé une lingette dans le paquet qui traînait dans mon sac. Une fois le visage nettoyé, je rangeais la lingette sale dans mon sac avant de le refermer et de me tourner vers Will tandis qu'il me disait que cette fois c'était certain il devrait acheter de nouveaux vêtements. Même s'il avait rit en disant ça, moi je grimaçais en voyant les traces de maquillage sur son sweat. "Oups, désolée... Promis je t'en paierai un nouveau pour la peine d'avoir tâché celui-ci."

Voyant que Will s'attachait de nouveau, je fis la même chose tout en le regardant glisser sa clé usb dans son autoradio. Je le remerciais intérieurement pour ce geste, sachant que les musiques qu'il écoute ne me feraient pas pleurer et voire même me rendraient le sourire puisqu'en règle générale on écoute le même style musical. Je ne fus pas du tout déçue en entendant les premières notes d'une des chansons de Muse, l'un des groupes que j'écoute assez souvent. Ne pouvant m'en empêcher, je remontais le son de l'auto-radio, histoire de bien me mettre dans l'ambiance tout en tournant la tête vers Will pour voir si ça ne le gênait pas. En effet combien de fois je m'étais pris des réprimandes par mon père parce qu'il jugeait que je mettais la musique trop fort en voiture. Pour moi si on met la musique au minimum ce n'est pas marrant. Surtout que moi j'aime la mettre bien fort pour pouvoir chanter à tue-tête. Sauf que là je ne le faisais pas parce que je ne chantais qu'en présence de mes parents en voiture, étant trop pudique pour le faire devant les autres.... Non pas que je chante faux, la preuve lorsque j'étais plus jeune, à deux reprises des amis de ma soeur m'avaient grillée je ne sais comment et lui avaient dit que je chantais merveilleusement bien. Pour ma part je ne peux pas en juger moi-même, donc je me fie uniquement à ce qu'ils ont dit. Et je dois dire que ça m'avait beaucoup flattée de l'apprendre à l'époque. Je gardais le silence, me contentant d'écouter la musique et de regarder par la fenêtre durant le trajet qui nous mènerait jusqu'aux boutiques de vêtements où je paierai un nouveau sweat à Will et il n'aurait pas d'autre choix que d'accepter... C'était le moins que je puisse faire après tout.
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Dim 3 Mai - 15:07


Will Stiles  ◈ Feat Aria Brooks

- Séchage de cours -
' La seule école libre est l'école bussonière. '



E
n constatant qu'elle avait taché mon sweat, elle grimaça en constatant les dégâts, lâchant une excuse tout en affirmant qu'elle m'en achèterait un nouveau. Ça ne l'avait pas vraiment fait rire, je lui souris pour lui faire comprendre que ce n'était pas grave, ce n'était que des fringues et ça partirait sûrement au lavage, il n'y avait pas de quoi en faire un drame, et il n'était pas question qu'elle ne m’achète quoi que ce soit pour quelques traces de maquillage. D'une parce qu'elle n'y étais absolument pour rien, de deux parce qu'il fallait, toute façon, que je m'en achètes, des fringues. Même si elle continuait à penser que je ne l'avais emmené dans l'unique but de lui redonner le sourire, certes, c'était en partie l'idée, mais mon excuse était véridique. « Racontes pas n'importe quoi, j'peux m'en payer un moi même. » J'avais affirmé ça d'un ton détaché pour ne pas qu'elle se vexe, même si je savais qu'elle n'abandonnerait pas son idée malgré ce que je pouvais dire, elle était bien trop têtue.

Je bouclais ma ceinture et démarrais le moteur tandis qu'elle faisait de même, au même moment, je branchais ma clé USB pour évier tout autres incidents musicaux.Je remarquais qu'elle semblait contente de mon initiative, ce qui se confirma sur un titre d'un de mes groupes favoris, Muse, où elle monta le son.  Nous avions à peu près les mêmes goûts en matière de musique et même si nous n'étions pas toujours d'accord au sujet de certains morceaux ou interprètes, on arrivait, pour la plupart du temps, à en faire un débat constructif. Elle me jeta un coup d’œil pour savoir si le fait d'augmenter le volume me dérangeait. Bien au contraire, je préférais de loin cette ambiance, et l'affirmais d'ailleurs d'un sourire, me laissant même emporter par la musique, reprenant mes habitudes de conduite qui étaient du genre sportive, fredonnant au fur et à mesure que mon pied enfonçait l'accélérateur. Je me repris rapidement, me rappelant la présence de ma passagère. « Merde. Désolé, j'ai tendance à oublier que j'suis pas tout seul parfois... » Je ne pus pas poursuivre puisque je fus interrompu par la musique qu'i s'échappait des enceintes de la voiture, Muse avait laissé place aux Timmy Trumpet avec Freaks qui faisait tambouriner mes enceintes dans toute la voiture, les basses de celles installées dans le coffre en faisaient presque vibrer les sièges. J'ignorais si Aria aimait ce titre puisqu'on avait jamais eu l'occasion de l'écouter ensemble.

Je baissais le son à un volume plus raisonnable et attrapais mon paquet de cigarettes pour m'en griller une. Après l'avoir allumée je reposais le paquet sur le tableau de bord et ouvris ma fenêtre pour éviter d'enfumer la voiture. « Bon et sinon t'as l'intention de faire chauffer la carte bleue toi aussi je suppose ? Qu'est ce que tu as l'intention d'prendre ? » On atteignait déjà le centre commercial et je me dirigeais en direction du parking pour y dénicher une place, malgré qu'on soit un jour de semaine, la tâche restait difficile, ce qui signifiait que la galerie marchande serait certainement bondée.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Mar 5 Mai - 17:17


Séchage de cours
Aria & Will

Alors que j'avais dit à Will que je lui paierai un nouveau sweat pour la peine d'avoir tâché le sien, il me répondit qu'il ne fallait pas que je raconte n'importe quoi et qu'il pouvait s'en payer un lui-même. J'avais gardé le silence mais ne m'étais pas empêchée de penser *Dis ce que tu veux, ça ne changera rien...* Certes il pouvait s'en payer un lui-même s'il le voulait mais je n'en démordrai pas que je lui en achèterai un quand même, quoi qu'il en dise. D'une part parce que ça me faisait plaisir et d'une autre part parce que je me sentais déjà suffisamment mal d'avoir fondu en larmes devant lui... Donc c'était une autre façon de me faire pardonner pour ce moment.  

Après ça nous avions de nouveau bouclées nos ceintures tandis que Will reprenait déjà la route après avoir mis en route sa clé usb. J'étais ravie qu'il fasse ça, au moins j'étais sûre de ne pas tomber en déprime à cause de stupides chansons qui pouvaient passer à la radio. Comme à mon habitude il avait fallu que j'augmente le volume de la musique pour pouvoir la savourer pleinement selon moi. Par chance Will n'était pas comme mon père et ne râlait pas lorsque je faisais ça. Au contraire il me lança même un sourire auquel je répondis en faisant de même. Je ne pus réprimer un nouveau sourire en l'entendant fredonner. Si je n'avais pas été si gênée, j'aurais bien fait de même... Mais non je ne pouvais tout simplement pas. Trop pudique pour oser pousser la chansonnette devant lui. Surtout lui... J'avais du mal à détacher mes yeux de sur lui, cela m'était de plus en plus difficile avec le temps. J'étais tellement absorbée par mes pensées tout en le regardant que je ne m'étais même pas rendue compte qu'il avait accéléré. Chose assez rare sachant que dès que mon père dépasse trop les limites de vitesse je le lui signale ou alors je balance tout à ma mère en revenant. Mais là non je n'avais même pas prêté attention à ça. Je me suis rendue compte de ça en entendant Will s'excuser. Je ne relevais pas du tout ce qu'il me disait, me contentant de tourner la tête vers la fenêtre histoire qu'il ne remarque pas trop que je n'avais d'yeux que pour lui.

Toutefois je ne pus pas rester bien longtemps dans cette position puisque Will après avoir baissé le son de la musique qui avait changé prenait la parole de nouveau pour me demander ce que je comptais m'acheter. Je tournais de nouveau mon visage vers lui et fis un bruit de bouche tout en haussant les épaules, ce qui signifiait que je n'en avais aucune idée. Avant de prendre la parole pour ajouter "J'en sais rien, je verrai ça sur place. Pas d'idée précise pour l'instant." A peine quelques instants plus tard nous arrivions sur le parking du centre commercial. De mon regard de lynx je cherchais un possible emplacement où Will pourrait se garer. Ce n'est qu'après plusieurs minutes et plusieurs tours de parking que je remarquais un véhicule qui sortait de son emplacement et que je criais à Will en pointant du doigt la direction "Là, la grise, elle sort." Nous attendîmes donc qu'elle s'en aille pour qu'enfin Will puisse prendre sa place et arrêter de faire X tours du parking. Une fois la voiture garée, je me détachais et bondissais quasiment en dehors du véhicule, tellement j'étais heureuse de venir faire un tour dans les boutiques. Surtout depuis le temps que je voulais y traîner Will.  
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Mer 13 Mai - 2:37


Will Stiles  ◈ Feat Aria Brooks

- Séchage de cours -
' La seule école libre est l'école bussonière. '



A
lors que j’avais décéléré et que je m’étais excusé dans la volée, tout en m’auto insultant d’idiot pour cette erreur, elle ne parut même pas gênée, ce qui voulait certainement dire qu’elle ne s’était même pas aperçus de la vitesse croissante à laquelle avait avancé la voiture. Je soupirais de soulagement, quoi que surpris qu’elle n’y ait pas prêté attention, elle tourna rapidement la tête vers la vitre de la voiture, me tournant le dos, m’incitant à me poser d’autant plus de questions. Qu’est-ce qu’elle avait tout d’un coup à se comporter bizarrement ? Je baissais le volume de l’autoradio, réduisant de façon à n’avoir plus qu’un fond sonore, d’autant plus que la musique était passée à un autre style un peu plus bruyant et qui avait fait violemment battre les enceintes trente secondes plus tôt. J’essayais de faire un semblant de conversation, un silence s’étant installé, puisque celle-ci n’avait pas l’air d’avoir envie de le briser, gardant toujours le dos tourné, les yeux rivés vers l’extérieur de la voiture. J’en étais presque venu à me demander si j’avais fait ou dit quelque chose de mal. Elle se tourna vers moi fasse à ma question, me permettant de prendre le temps de la dévisagé pour y déceler un quelconque indice, mais je n’y trouvais rien. Elle se contenta de produire un son avec sa bouche d’une drôle de façon comme pour me faire remarquer que je venais de lui poser une excellente question et qu’elle ne savait pas me répondre. Ce qu’elle confirma avec des mots ensuite, ajoutant qu’elle verrait une fois sur place. Je l’imaginais déjà en train de zigzaguer à travers les rayons, slalomant entre les autres en attrapant tout ce qui pourrait potentiellement lui plaire. Ca promettait d’être assez comique, du moins si je pouvais être un spectateur qui n’aurait pas à la suivre et affronter ses problèmes d’adaptation au milieu d’une foule de gens.
On arrivait déjà sur le parking du centre commercial, et je fis plusieurs tours avant de trouver une place, enfin ce n’était pas vraiment moi qui la trouva, mais Aria, celle-ci avait repéré avec aisance une voiture qui partait, j’attendis patiemment que celle-ci sorte avant de manœuvrer pour me garer.

J’eus à peine le temps de resserrer le  frein à main qu’Aria avait déjà retiré sa ceinture, bondissant hors de la voiture, trépignant d’impatience comme une enfant à l’ouverture de ses cadeaux de Noël. Elle avait déjà fait le tour de ma voiture à la limite de sautiller sur place, s’impatientant devant ma lenteur à descendre du véhicule. Je laissais échapper un petit rire, amusé par sa façon de montrer son impatience me demandant même si elle était capable de m’obliger à me dépêcher à coups de pieds dans le derrière.  « Tu m’as l’air bien pressée » soupirais je devant autant d’enthousiasme, au moins j’étais sûr que je lui avais fait plaisir sur le coup, je saurais quoi faire la prochaine fois qu’il faudra que je me fasse pardonner de quelque chose. « A partir de là je te préviens, c’est toi qui fait le guide, enfin de toute façon je t’apprends rien en te disant que ce n’est pas ma spécialité, voire même le contraire. » Bien sûr que non, je ne lui apprenais vraiment rien en disant ça, elle savait combien je pouvais avoir du mal à me repérer dans les labyrinthes qu’étaient les galeries marchandes, tout comme le fait que faire les magasins était loin d’être une chose banale pour moi. Je lui fis un sourire que je voulais d’être convaincant avant de la suivre pour rentrer dans la galerie et, comme je m’y attendais au vue du nombre de places limitées dans le parking, celle-ci était bourrée de monde, je me demandais bien ce que ça pouvait être lorsqu’Aria y allait un samedi après-midi alors que tout le monde était de sortis pour se balader dans les boutiques. Ça devait être terrible, surtout que pour moi, terrible était déjà le mot que j’emploierais si je devais décrire le moment où j’entrais dans le centre commercial, toujours sur les talons d’Aria. Pour elle ce n’était sûrement qu’une balade de santé à côté de ses week-ends où l’endroit devait être doublement plus peuplé, ou encore pendant ces fameuses périodes de soldes. Ces jours-là j’évitais les magasins comme la peste. « T’es indulgente t’oublies pas, parce que je te préviens que si tu m’abandonnes là tout seul je risque de mourir de peur, au sens propre du terme. » La populace qui m’entourait me faisait déjà presque tourner de l’œil, mais je tenais bon, m’encourageant intérieurement, « Allez c’est rien Will, juste des gens, ils ne vont pas te manger, et puis y a Aria, tout ira bien tant qu’elle sera là. ». A ces pensées je me hâtais de rester le plus près possible de celle-ci, bien décidé à ne pas la quitter d’une semelle.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Séchage de cours (Will Stiles)   Ven 29 Mai - 14:30

SUJET ARCHIVE SUITE AU DEPART D'ARIA
Revenir en haut Aller en bas
 
Séchage de cours (Will Stiles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Deadly Hunters :: Les RPs-
Sauter vers: