Intrigue en cours

Le réveil

Vous vous réveillez dans un monde inconnu, vous regardez autour de vous ne reconnaissant rien, ni personne. Qui êtes-vous ? Vous ne vous en rappelez même plus. Il fait sombre, il fait froid et vous vous sentez affamé et assoifé. Découvrez ce monde prison créait pour vous, Blackstone city.
Lire plus (2026) Lire plus (1942)

Nos membres à l'honneur

à adopter de toute urgence !

Petites annonces

24/10/2018 — Rp commun : Halloween en furie venez ici pour y participer ...
19/09/2018 — Atelier écriture 3 venez ici pour y participer ...
19/09/2018 — Atelier écriture 2 venez ici pour y participer ...
10/09/2018 — Atelier écriture 1 venez ici pour y participer ...

Musique

©️linus pour Epicode
En bref


 

Partagez | 
 

 Toute histoire a un commencement...

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Watson
Humain
Humain
On me confond souvent avec : Laura Vandervoort

Message() Sujet: Toute histoire a un commencement... Ven 9 Nov - 18:35
Toute histoire a un commencement...
«Sauver la vie d'un homme vaut plus que de construire une pagode de sept étages.»

Quelques heures après la visite d’Esmée, Kara était allongée sur son lit d’hôpital, à regarder par la fenêtre quand une infirmière entra dans la chambre. Elle adressa un sourire à la jeune femme, et après l’avoir saluée pour la deuxième fois dans l’après-midi, elle commença à lui prodiguer les soins sur son visage. Puis, elle lui changea les pansements sur les autres parties de son corps. Mais avant de partir, Kara s’assura que son enfant à naître était en bonne santé. L’infirmière lui confirma que tout allait pour le mieux pour sa progéniture. La femme lui fit une dernière piqûre contre les douleurs et s’en alla avec un sourire.

Mais le temps était horriblement long pour une adolescente de seize ans, enfermée dans une chambre d’hôpital, sans aucune visite. La seule visite qu’elle eût reçue fut celle de cette femme d’une grande gentillesse qui avait veillée sur elle. Mais, malgré l’interdiction de bouger qu’on lui avait ordonnée d’exécuter, Kara ne put tenir en place et se leva. Elle alla en direction de la porte, passa sa tête à travers celle-ci et s’assura qu’aucun médecin ne la surprenne debout, et retourna sur son lit quand une douleur la fit se plier sur elle-même. Elle laissa la porte entrouverte, oubliant de la refermer et reprit sa place sur son lit. En un instant, la douleur disparut. Elle soupira d’ennuie et de solitude. Pendant quelques secondes, elle resta adossée contre le mur et se ressassa son ancienne vie, loin de ses meilleures amies. Avec tout ce qu’elle avait vécue, le lycée semblait si loin qu’elle en avait quasiment oubliée les raisons de son départ de la France. Et quand son regard se dirigea vers son ventre, la réalité resurgit. Elle en était à ce stade de sa vie en raison d’une simple erreur de jeunesse. Pourtant, des erreurs, elle en avait commis d’autres depuis l’histoire avec Aaron. Elle était devenue une catin à la suite de sa rencontre avec Peter, qui avait réussir à la salir en si peu de temps. Sa vie se résumait désormais au sexe et à la prostitution. Tout ce qu’elle savait faire, c’était donner du plaisir aux nombreux chiens qui s’approchaient d’elle et payaient pour satisfaire leur fantasme aberrant. Peter s’en était dignement vanté de l’avoir soudoyée à le rejoindre et pour cela, il n’hésitait pas à l’humilier et la traiter comme un vulgaire objet sexuel. Elle était coincée. Du moins, elle ne l’était plus… pour le moment. Depuis que cet homme tout aussi mystérieux que son nom ne la sauve de ses griffes. Mais il n’était plus trouvable et elle le regrettait.

Soudain, la tristesse prit sur elle. Des larmes ruisselaient le long de ses deux joues. Ses parents et ses amis lui manquaient terriblement. Elle ne possédait aucune photo d’eux, seulement les souvenirs, qui surgirent après quelques minutes de réflexion. Elle regarda par la fenêtre, comme si elle s’attendait à les voir apparaître à travers la vitre. Sa main gauche posée sur son ventre, elle commença à le cajoler. Après tout, c’était son fœtus sa famille, désormais. Et elle se devait tout faire pour son avenir, à savoir, changer de vie et atteindre sa majorité. Son regard tourné en direction de la porte de sa chambre, toujours entrebâiller, juste assez pour voir les gens traverser le couloir, elle s’allongea complètement à l’intérieur de ses draps et attendit que quelqu’un entre dans la pièce. Esmée, peut-être ? Il n’y avait personne d’autre qui était au courant de son admission à l’hôpital, excepté peut-être Demetri, qui par raisonnement, aurait comprit où elle se trouverait ? Esmée ou bien même ce Carlisle, pourraient lui indiquer le numéro de la chambre dans laquelle elle se trouvait, si l’envie lui prenait de venir prendre de ses nouvelles.

Elle continua à sangloter sous ses draps, d’autant plus quand elle vit des familles traverser le couloir, ensemble, l’air heureuses, sans aucun problème. Mais au même moment, où un couple de personnes âgées passait devant sa chambre, la porte s’ouvrit en grand et laissait place à une meilleure vue. Kara pensa à un courant d’air. Elle se redressa, puis se releva pour aller refermer la porte. Et quand elle l’atteignit, elle se saisit la poignée, puis elle vit une jeune femme plutôt ravissante, marcher dans le couloir. Elle relâcha aussitôt la poignée et admira la démarche de la jeune brune qui avançait. Elle ne la quitta pas du regard quand elle fut prise de douleur. Elle se recroquevilla une seconde fois sur elle-même, puis tomba sur le sol, le corps sortant directement dans le couloir. Aucun médecin ne se trouvait à l’horizon, juste un jeune couple, près de l’ascenseur qui se trouvait à l’opposé du couloir et cette jeune femme resplendissante. Pourtant, à ce moment précis, Kara ne pensa plus à cette inconnue, mais à ce qu’elle était en train de ressentir. Elle en pleura de douleur et commença à appeler de l’aide, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Elle tenta de faire demi-tour jusqu’à sa chambre et de refermer la porte, mais les douleurs étaient plus intenses que jamais.

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Toute histoire a un commencement...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» "Ce que l'homme retiendra de moi, si il retient quelque chose, ce ne sera qu'une infime partie de la vérité." ||DANSEUSE||
» Histoire et...Pleurs ? [PV Casey-Lee]
» Notre Histoire en 2 minutes
» L'histoire des instruments de musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Deadly Hunters :: Flashback :: A Forks :: Quartier Ouest :: Forks Community Hospital-
Sauter vers: