Les membres à l'honneur

Rebekah Mikaelson

Alexander Grimwood






 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez nous donner votre avis sur la version 8 du forum
spécial Revenant sur ce sujet (ici).
Pour toutes prises d'un postes-vacants ou d'un revenant, nous vous offrons 50 points supplémentaires
et la possiblité de faire un DC seulement 2 semaines après inscriptions à la place d'un mois.
Venez participer à l'animation n°1 du forum : (ici).

Partagez | 
 

 " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Modificateur
Modificateur
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Lauren Cohan

MessageSujet: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Sam 14 Avr - 19:21

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Depuis qu'elle se trouvait à Forks, la jeune femme avait reprit les transformations régulières, ce qui faisait sûrement vieillir lentement maintenant. Elle se trouvait depuis un bon bout de temps dans cette ville, à tenir un garage à son nom et aussi, être accepté par les Quilleute, alors qu'elle est une alpha solitaire, il faut dire c'est simple, elle ne défie pas, elle veut tuer une seule personne, même si quelque chose d'autre l'attendait.
Il était aux environs de 18h, Yriennai se trouvait à fermer son garage et aussi par la suite, enfourcher sa moto et direction la forêt dans la réserve, bien sur, elle alla dans une partie pas souvent fréquenter, ne voulant pas trop empiéter sur leur territoire.

Moto caché, sac posé, elle se mise nu pour tout simplement se changer alors en louve, une belle louve, plus grand que la taille normal et la, elle se mise donc à courir une fois le tout de cachés pour ne pas voir qu'elle se trouve dans les bois et nu ou encore, qu'on lui vole sa moto.
Elle s'enfonce dans les bois, il faisait encore jours, mais souvent en fin de journée il n'y a pas grand monde. Elle se stoppe à un ruisseau, buvant, sentant des odeurs de vampires mais ne s'en préoccupe pas.

Alors qu'elle allait reprendre le chemin de sa ballade, une odeur familière, voir vraiment trop, accompagné d'un parfum d'homme mais aussi de nature danoise, la jeune louve comprit de suite de qui il s'agissait. Poils hérissés, babines retroussés, Asger se trouvait ici, dans les bois mais surtout à Forks ! Son ennemi, celui qu'elle voulait tuer pour venger son père, libéré sa mère et reprend sa meute et virer les partisans du mal, se trouvait en ce moment, non loin d'elle. Elle en grognait déjà d'avance et la colère, la haine se lisait dans son regard. Tout cela primait, mais elle ne savait pas encore, que cet homme est et sera son âme sœur.

Pour le moment, elle chercha alors l'homme, suivant alors l'odeur actuellement, arrivant alors vers une clairière entouré d'arbre, le voyant alors, elle grogna discrètement, le regardant alors, tu étais sous ton apparence humaine et elle te reconnaissait clairement de par ton physique et ton odeur, elle était pas trop loin derrière toi, te fixant, toi sa proie, elle pourrait t'attaquer mais Yri n'était pas le genre à attaquer dans le dos des gens.


_________________
Budinas bardon
Clouos canenti .Anuanon anmaruon,Cauaron colliton, Adio- biuotutas -robirtont. Uolin cridili. Are rilotuten atrilas.
Revenir en haut Aller en bas

Loup-garou
Loup-garou
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jeffrey Dean Morgan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Sam 14 Avr - 20:07

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Si je me trouvais à Forks c’était pour une situation bien particulière, bien entendu j’avais laissé à mon fils la direction de la meute de la jeune danoise qui était partie. Je l’avais laissé partir quand elle était toute jeune, elle n’était qu’une jeune louve et j’avais bien d’autres projets pour elle à vrai dire à ce moment et puis bon sa mère avait été rapidement soumise ce qui n’était pas plus mal en même temps. Pour elle c’était son seul moyen de rester en vie, elle avait plutôt intérêt à me rester fidèle parce que sinon son sort n’était pas bon.

Enfin moi fidèle c’était clairement pas le cas, parce que je me tapais en même temps toutes les louves de la meute même si j’avais quand même tendance à être relativement comment dire ça ? Volage ce n’était même pas le cas pour moi, j’étais pas non plus un coureur parce que je m’approchais doucement de neuf ans ans, j’étais un vieux et j’avais une belle réputation à ce niveau—là. Et oui on ne m’appelait pas le Destructeur pour rien après tout, j’avais détruit tellement de meute dans ma longue vie, j’avais voyagé pendant des longues années, faisant presque tous les continents présents sur cette planète.

Cependant j’avais fait une erreur il y a quelques années en abattant l’alpha qui avait assassiné mon fils. Oh j’avais déjà assassiné un nombre que je ne calculais absolument plus de mes enfants, mais ses deux la étaient mes enfants chéris. C’était à cause de son père qu’elle avait perdu toute sa famille, en même temps pas réellement étonnant mais quand tu me faisais face, et que tu ne savais pas te battre et que moi l’alpha sanguinaire que je pouvais être, j’étais réellement énervé son père n’avait eu aucune chance contre moi. Elle avait tout perdue, mais j’avais appris il y a quelque temps, qu’elle allait causée ma perte ce qui n’était clairement pas pour me plaire, bien au contraire d’ailleurs moi je voulais sa mort autant que je ne voulais la soumettre. En réalité si je faisais les deux ça m’arrangerait bien, parce que voir cette belle petite chienne se soumettre devant moi ? Mais quel plaisir, quelle jouissance aussi. Comme j’avais appris que celle-ci se trouvait à Forks, j’avais donc rapidement fait mes valises avec sa mère et quelques louves que j’avais emmenés avec moi ici dans ma villa.

Cependant je m’étais rapidement transformé en loup, quand j’avais senti l’odeur de vampire sanguinaire, non je ne cherchais pas à être sur le territoire des Cullens, en même temps c’était une famille qui était relativement puissantes en plus de leurs dons, même si forcément pour moi qui était un modificateur qui n’avait rien de bon contrairement au Quileutes. Je semblais faire mon boulot beaucoup mieux qu’eux, puisque j’avais déjà passé mon temps à rendre inutile toute fuite pour ses deux vampires, puisque j’avais complètement arraché leurs membres et que je les avais jetés un peu plus loin. Je m’étais retransformé en humain parce que je ne craignais pas réellement qu’on me voit comme ça. Je posais mon regard sur ses deux vampires, alors que j’allais exploser un vampire avec un bâton relativement costaud, j’avais senti l’odeur que je cherchais tiens. Tiens, tiens quel heureux hasard ça pouvait bien faire là. J’avais donc fini par arraché la tête du corps de ses deux vampires puis je m’étais tourner vers la louve qui se trouvait caché plus loin, nu dans mon plus simple appareil mais j’étais relativement bien conservé pour mon âge. Donc je n’étais pas réellement pudique à ce niveau-là.  

« Je t’ai senti Yriennai, tu peux sortir de là. »


_________________

Revenir en haut Aller en bas

Modificateur
Modificateur
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Lauren Cohan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Sam 14 Avr - 21:18

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Découverte, de toute façon, elle n'avait pas chercher à se cacher, bien au contraire, elle s'était mit dans le vent exprès pour que tu la sentes. Elle te regarda de ses yeux or, tout en approchant encore de toi et une fois bien prés et sans être pudique, elle prit alors forme humaine. Un corps fin, légèrement musclé, les cheveux ondulant et arrivant au épaules, elle avait les yeux bleu vert de son père. Elle avait bien changé depuis ses 17 ans, après tout, elle avait maintenant 31 ans, donc un changement était clairement visible.

Elle n'était pas pudique, elle avait passé ce stade depuis bien longtemps, depuis sa première transformation il faut dire. Elle te détailla, tu avais bien changé aussi de quand elle t'avait rencontré, elle sentait différente odeur sur toi, dont une qu'elle reconnaissait, celle de sa mère, sa gorge se serra un peu.
Yriennai était debout, devant toi, les herbes hautes vous cachant quelques peu, mais elle s'en foutait à dire vrai, elle finit d'ailleurs par prendre la parle après tes dires.

-Je t'ai senti à des kilomètres et j'ai fais exprès de me mettre dans le vent, Asger.

Sa langue avait claqué contre son palet, elle avait dit ton prénom avec l'accent typique des danois, en prononçant comme il se doit et comme son père l'avait fait avant sa mère puis ma mère pour que tu me laisses en vie, mais maintenant, elle était sûr que c'était tout autre.

- Qu'elle est ta venu ici ? Tu n'as pas assez détruit de meute, Destructeur ? Il te faut celle de cette endroit ?

Elle continua de te regarder alors qu'elle avait commencé à doucement marcher, ses yeux vert bleu ne te quittant pas du regard, elle touchait l'herbe du bout des doigts, elle avait changé physique, niveau caractère, démarche, elle avait tout de féminin, sauf tout simplement son travail.


_________________
Budinas bardon
Clouos canenti .Anuanon anmaruon,Cauaron colliton, Adio- biuotutas -robirtont. Uolin cridili. Are rilotuten atrilas.
Revenir en haut Aller en bas

Loup-garou
Loup-garou
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jeffrey Dean Morgan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Sam 14 Avr - 21:33

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Pas réellement difficile de sentir la louve, bien entendu que je la connaissais puisqu’elle avait fait l’erreur de se mesurer à ma personne mais je n’étais pas aussi mauvais que je le faisais croire à croire. J’aurais du la tuée ce jour-là, ce qui n’avait pas été le cas puisqu’elle avait fini libre et puis il fallait bien dire qu’un loup solitaire qui n’avait franchement pas une aura qui se trouvait être franchement gentille. Son père avait été con de me laisser pénétrer dans la meute, j’ai obtenu vengeance pour mon fils, et encore je n’avais pas encore fini de prendre ma vengeance après tout la meilleure des vengeances se trouvait être celle qui mettait des années non ?

« Tant mieux, tant mieux depuis le temps que je te cherche. »

Fis-je simplement en regardant la jeune femme parce que oui c’était bien elle que je cherchais, l’odeur de sa mère sur ma personne ne pourrait que lui confirmée ses dires. Au moins elle savait qu’elle était toujours vivante, puisqu’elle était la et que l’odeur d’un cadavre c’était relativement bien différent même si cette louve ne me servait pas à grand-chose et puis bon les rejetons que j’avais se retrouvaient en général rapidement décédés parce que papa péter un câble et qu’il faisait ses nerfs sur ses pauvres gosses. Bah quoi ?

« Ma venue ici ? Je suis venue à la demande de ta très chère mère, elle souhaite voir son enfant. Je vois que tu me connais trésor, tu devrais savoir que je n’ai jamais assez de meutes à mon actif. »


Entre autres je mentais pour le fait que ma venue ici se trouvait être pour sa mère, bien que je me rapproche doucement d’elle en l’observant bien entendu elle avait grandi. Ce n’était pas réellement l’adolescente que j’avais connu il y a des années, elle était devenue bien plus agréable à voir que n’importe qui dans ce monde, je glissais donc mes mains sur mon torse et le regarda alors. Oh oui le mot de sa mère allait surement lui faire du mal, je m’étais donc arrêter devant elle et j’avais eu un rictus mauvais.

« T’as mère supplie toujours comme la sale petite chienne qu’elle est. Mais je suis gentil, je lui accorde le droit de te voir, tu devrais être bien heureuse non je t’ai ramené ta mère chérie. »


_________________

Revenir en haut Aller en bas

Modificateur
Modificateur
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Lauren Cohan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Sam 14 Avr - 22:08

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Franchement, elle te croyait pas vraiment quand tu disais que ça mère voulait la voir, elle était pas dupe, sa mère savait pertinemment qu'il ne fallait qu'Yri te voit, c'était surtout toi qui avait envie de quelque chose, Sa mère voulait sûrement en profiter et la voir, mais la louve savait que cela pouvait se changer en piège qui se referme sur la jeune alpha. Elle n'était pas dupe, ni idiote ni même une débutante maintenant.

- Asger, ma mère ne me mettrai pas en danger et sait que je serais capable de te sauter à la gorge actuellement.

Elle sourit simplement tout en te regardant, elle reprit ensuite doucement, croisant les bras sous sa poitrine, la remontant donc tout simplement,

- Elle doit sûrement vouloir me voir malgré tout, moi aussi, mais sûrement pas chez toi, j'ai appris à encore plus me méfier, depuis que tu étais arrivé dans la meute avant de tuer mon père.

Elle te regardait droit dans les yeux, elle était à peine plus petite que toi, elle pouvait clairement te soutenir le regard, la tête haute, digne d'une alpha qu'elle était même si elle n'avait guère de meute. Elle ne dit rien sur tes dires, sa mère te suppliait contre son grès pour éviter le mort par ta main et survivre, elle subit tes dires, insultes et sûrement tes coups violent.
Elle sourit donc tout simplement, bien sûr qu'elle te connaissait, elle avait vu ce que tu avais fait avant de te défié et avait aussi eu vent de beaucoup de chose depuis qu'elle vivait ici.

- Heureuse pour ma mère mais pas heureuse de te voir et sentir ton odeur, Asger.


_________________
Budinas bardon
Clouos canenti .Anuanon anmaruon,Cauaron colliton, Adio- biuotutas -robirtont. Uolin cridili. Are rilotuten atrilas.


Dernière édition par Yriennai Jorgensen le Dim 15 Avr - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Loup-garou
Loup-garou
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jeffrey Dean Morgan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Sam 14 Avr - 22:20

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Oh que oui je m’amusais clairement avec la mère de cette dernière et encore par rapport au début elle était relativement bien plus au calme puisqu’en réalité je ne la touchais plus sauf quand j’avais envie de lui faire l’amour. C’était pour moi une chose qui n’avait donc pas forcément de grandes importances et pourtant ? Pour moi ça m’amusait bien plus de la voir comme ça. C’était bien elle n’était pas réellement si conne.

« Oh mais je t’attends trésor, saute-moi à la gorge si tu savais à quel point j’attends que tu me sautes dessus. »

J’avais simplement ri face à la jeune femme pour moi c’était réellement qu’un pur plaisir de la voir comme ça, je m’étais donc rapprocher d’elle en glissant ma main sur sa joue.

« Oh mais quel dommage ta mère ne quittera pas la villa dans laquelle elle habitude, soit heureuse pour elle. Elle a un bien meilleur statut maintenant et c’est mille fois plus confortable pour ses belles petites fesses. Ton père ? Laisse-moi rire trésor, c’est lui qui a commis en premier la première erreur qui a causé sa mort. Mais ça tu n’es pas au courant et c’est bien mieux, j’adore ce regard rempli de haine, c’est excitant. »


Je m’étais simplement approcher d’elle, glissant ma main le long de sa nuque en lui attrapant une bonne touffe de cheveux et je la tirais en arrière. Elle était certes plus forte qu’avant, mais elle n’avait pas ma force de plus je n’étais pas un petit jeune et j’avais fini par lui mettre une jeune et belle savatate bien amusé par tout cela. Je la regardais en glissant ma main le long de sa joue.

« Mais que tu es devenue une belle louve, moi qui croyait avoir fait une erreur je suis certain que tu ferais une très bonne louve pour un de mes bras droit. »



_________________

Revenir en haut Aller en bas

Modificateur
Modificateur
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Lauren Cohan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Dim 15 Avr - 17:47

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Mon père ? Je me demandais de quoi tu parlais, je savais que ce n'était pas un saint, mes ancêtres ne le sont pas quand j'apprends des choses sur eux ou les croise malgré leur âge de plus vieux. Quand tu me touche la joue, j'eu réflexe de reculer légèrement visage même si quelques choses faisaient que ça me plaisait un peu, mais jamais je n'admettrai des choses inutiles.

-Sauf que je ne te ferais pas plaisir de te sauter dessus mon cher. Et quoi mon père ? Maintenant que tu es lancé la discussion sur lui, tu continu, moindre des choses ! Hé bien un jour je viendrai la voir dans ta demeure, quand tu sera absent.

Disais-je simplement avant que tu me prends par les cheveux, je te regarde malgré tout des les yeux, une main sur ton épaule, les ongles rentré actuellement à sang. Oui, je ne suis sûrement pas aussi forte que toi, pas encore, mais j'avais clairement des couilles pour un jour te cogner, soutenir ton regard et actuellement te faire quelque peu saigner et je te parlais pas des plus calmement. Je n'étais sous tes ordres, je n'obéis pas autres alphas.

A tes dires, je souris d'amusement avant de doucement te faire un beau doigt d'honneur, un beau fuck comme disent les jeunes, avant d'approcher de ton oreille.

-Je ne serais jamais la chienne d'un de tes cons de sous fifre, d'accord ? Mais merci pour ce compliment, je vais t'en faire un, tu es bien conservé pour ton âge approchant des 900 ans, Asger Dragomann.

Je souris par la suite tout lâchant ton épaule et baissant mon doigt ensuite.


_________________
Budinas bardon
Clouos canenti .Anuanon anmaruon,Cauaron colliton, Adio- biuotutas -robirtont. Uolin cridili. Are rilotuten atrilas.
Revenir en haut Aller en bas

Loup-garou
Loup-garou
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jeffrey Dean Morgan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Dim 15 Avr - 17:58

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Je voyais bien que la jeune femme qui se trouvait devant moi, ne semblait pas réellement être au courant du fait que son père avait causé sa mort seul. Je ne connaissais même pas la meute avant que cet abruti n’abatte mon fils, un de ses seuls fils encore en vie, et oui forcément j’allais lui cracher au fait que son père avait tué un homme qui n’avait rien fait contre lui en plus. Le plus jeune n’était pas le plus sadique contrairement à mon fils ainé toujours en vie et qui se trouvait pas ici mais au Danemark.

« Quel dommage j’en suis réellement très triste que tu me sautes pas dessus, je suis réellement mais vraiment très triste. Ton père tu n’es donc pas au courant de l’histoire ? Je ne connaissais même pas ta meute avant que ton abruti de père n’abatte mon fils cadet. Il a causé sa mort de lui-même, que c’est con. »

J’avais lâcher un simple rire parce que oui la vérité faisait mal. Mon fils cadet était certes autant sadique que je le pouvais l’être, mais il ne l’était pas tant que ça et c’était un petit rebelle c’était ce qui m’avait plu chez lui surtout pour que je le laisse vivre. Une chose qui n’avait pas grand-chose à voir avec ce qu’elle connaissait, qu’elle me griffe ou qu’elle me morde me faisait pas grand-chose puisque je me retrouvais devant elle nu comme un verre. En même temps c’était pas réellement le genre d’alphas d’être pudique pour un sou et encore moins moi.

« Ou alors je fais de toi une de mes chiennes préférées, comme j’ai pu le faire de ta mère tu seras heureuse d’apprendre qu’elle est bien traitée. Je savais que je te manquais, je t’obsède tellement que tu fais des recherches sur moi. Mais je suis déçu je pensais que tu aurais appris d’autres choses que les informations connus de tous. »


J’avais simplement ri en la voyant faire, alors que j’appuyais sur sa hanche pour brisé sa hanche et je fini par t’allonger sur le sol pour me mettre au dessus de toi un sourire mauvais sur les lèvres. J’aimais bien les louves qui résistaient à ma dominance, bien que souvent celles-ci se retrouvaient mortes.




_________________

Revenir en haut Aller en bas

Modificateur
Modificateur
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Lauren Cohan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Dim 15 Avr - 19:50

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

En faite, cela ne me surprend pas trop, il avait toujours eu le mauvais côté de la famille, il y a des vikings bon et d'autre plus mauvais, certains de nos ancêtres étaient mauvais. Il avait déjà tué des gens mais pas des innocents, donc, il était mort par vengeance, tu avais vengé ton fils tout simplement. La vérité fait mal mais je ne dis rien et ne montra rien non plus. Je finis juste par soupirer tout en te regardant dans les yeux, faire de moi une de tes chiennes, et puis quoi encore ?! Je n'étais pas non plus pudique sinon, j'aurais fui pour me vêtir, hors, j'étais en tenu d'Eve devant tes yeux bleu.

-Oh si tu savais comment tu me manquais et m'obsédais ! Je sais des choses que d'autres ne sait pas, tu es connu comme le destructeur, tous sais l'histoire de détruire les meutes, mais rare son ceux sachant pour la sorcière que tu as torturé pour t'avoir trompé avec un de tes loups, tu l'as torturé d'une manière des plus horrible pour une femme, tu as décimé toute ta famille aussi, tuer tes gosses qui ne te ressemble pas, ça, beaucoup ne le savent pas, et je sais où chercher si je veux connaître mon ennemi avant de le tuer le moment venu.

Je te regarde dans les yeux mais je ne m'attendais à ce que tu casse ma hanche, ce qui fit que j'eus le réflexe de me rattraper à tes épaules tout en grognant de douleur, j'allais le soigner, mais un os brisé prend du temps, moins qu'un humain mais prend quand même du temps !
Je me retrouve alors sous toi, tu m'avais allongé sur le sol, j'essayais de cacher l'expression de la douleur mais on le voyait dans mon regard. Je te regarde alors dans les yeux et te colle une violente droite, moi aussi j'avais de force, je te pousse ensuite et me recule alors assez loin de toi, Hanche cassé, pas de transformation et je ne pouvais par marcher.


_________________
Budinas bardon
Clouos canenti .Anuanon anmaruon,Cauaron colliton, Adio- biuotutas -robirtont. Uolin cridili. Are rilotuten atrilas.
Revenir en haut Aller en bas

Loup-garou
Loup-garou
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jeffrey Dean Morgan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Dim 15 Avr - 20:16

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

La mort de son père n’était que trop du parce qu’il y avait bien une chose qui n’était pas conseiller en réalité. Si elle voulait sauver sa meute et sa mère, elle ne devrait surement pas toucher à mon fils parce que je la ferais surement souffrir encore plus que je ne l’avais fais souffrir devant son père. L’humiliation je m’y connaissais et ça n’allait surement pas changer maintenant. Son père avait commis la simple erreur de me faire venir vers sa meute, et au final il n’avait pas été capable de me faire partir en me tuant ce qui maintenant se trouvait sur les épaules de la jeune femme qui se trouvait être sa fille qui comme moi voulait la mort de l’autre sauf que.

« Oh mais je vois ça, je t’obsède tellement que tu fais des recherches sur ma vie passé c’est relativement surprenant. Mais ce n’est pas parce que tu connais ma vie passée que ça remonte à neuf cent ans ou à une dizaine d’années comme le fait que j’ai abattu en m’amusant clairement à déchiqueter ton père devant toi et ta chère meute chérie. Ça n’est pas réellement étonnant, je suis un Destructeur mais ne me pousse pas à abattre ta mère parce que je le ferais sans la moindre hésitation. Oh et un conseil quand tu as pour projet de tuer quelqu’un ne lui dit pas abrutie. »

Je comptais bien prendre mon pied à lui faire mal, oh que oui parce que si elle savait tout ça, elle connaissait les points sensibles. Le fait que j’ai tuer ma propre famille ne devait surement pas lui dire que j’étais un homme bon parce qu’en réalité quand elle avait cité mes parents et mes gosses qui me ressemblaient pas je m’étais mis à rire. Un rire complètement fier du fait que j’étais un meurtrier sanguinaire, même si en général je ne me foutais jamais les mains dans le sang la c’était relativement différent quand même et elle devait en prendre parfaitement conscience. Suite à sa droite, je m’étais poussé avant de rire et essuyé le sang qu’elle venait de faire couler. Ah oui elle était comme ça, c’était relativement encore plus excitant pour moi de la voir comme ça.

« Oh si tu savais que te voir comme ça, ça me donne terriblement envie de te prendre. Mais avant tout ça je vais m’amuser avec toi. »

Fis-je simplement en attrapant le bâton relativement quand même épais pour t’envoyer un coup dans la mâchoire. Je n’avais pas Lucille sous la main, sinon je me serais relativement bien plus amusé, mais je ferais avec après tout Lucille était à la maison et je me baladais pas dehors avec Lucille mais bon elle se trouvait pas à la maison mais en voiture mais la j’étais relativement loin de la voiture. Sauf qu’à ce jour je n’avais pas conscience que la haine et les envies de meurtres pour elle resterait peut-être mais que je changerais malheureusement de comportement. Oh elle ne me rendrait surement pas soumis, fallait pas trop abuser à ce niveau-là.




_________________

Revenir en haut Aller en bas

Modificateur
Modificateur
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Lauren Cohan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Dim 15 Avr - 21:00

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

J'écoute les dires, au contraire, si je le disais c'est car tu le savais depuis le jour où je t'avais défié quand j'étais jeune. Alors comme ça monsieur voulait me sauter, alors ça non ! Non, je ne deviendrais pas une de tes chiennes et non tu ne rentrera pas ta queue en moi, tu rêves, autant me faire battre que violer !
Je te regarde alors mais en voyant alors le bâton, je te fixe et met mes bras me prenant alors le coup, sonner, mais pas plus de blessure, je recule, pour laisser le temps à ma hanche de se réparer un minimum pour me lève alors rapidement. Tu veux tes battre ?! ok.

Je pris alors ce que je trouve sous la main, un bâton aussi assez gros et vint alors te frapper dans les côtes là où ça fait très mal pour nous les loups. Je me redresse ensuite tout en te regardant.

- Je ne suis pas abrutie ! Tu le sais que je veux ta putain de mort et que je veux te tuer de mes crocs. Et toi alors ? Tu n'es pas ici en vacances, tu es là sûrement pour une raison, chercher à détruire quelques choses, ou me tuer sûrement à tout les cas en vu de ton mentale détérioré.


Je pris une pierre assez grosse vers toi et avec force, avant de tout simplement grogner, mes yeux étaient ambre, mais je ne pouvais pas me changer encore.

- Et ne compte aussi me baiser, ta queue n'aura pas se plaisir, slags bastard ( espèce de salaud, merci googlex)).

Habitude danoise quand tu nous tiens et revient pour insulter les gens.




HRP: pour des âmes soeurs, ils sont violent! xD

_________________
Budinas bardon
Clouos canenti .Anuanon anmaruon,Cauaron colliton, Adio- biuotutas -robirtont. Uolin cridili. Are rilotuten atrilas.
Revenir en haut Aller en bas

Loup-garou
Loup-garou
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jeffrey Dean Morgan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Dim 15 Avr - 21:15

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

La mort ne me faisait pas réellement peur, en même temps j’étais relativement bien assez âgé pour savoir que la mort arrive quand nous nous y attendions pas. Cependant en presque neuf cent ans je n’étais pas mort et même si parfois j’avais bien failli mourir plus d’une fois c’était pas ce qui était arriver, alors ça ne serait pas cette petite louve qui allait prendre ma vie oh que non ça risquait franchement pas de se passer comme ça. Ce qui me faisait relativement sourire c’était de la voir aussi en colère, elle était bien plus excitante quand elle réagissait comme ça en même temps il y avait de quoi. On ne pouvait pas dire qu’elle était repoussante face à tout ça.

J’avais grogné en sentant ce bâton se retrouvait dans mes côtes, sincèrement elle était sérieuse sur ce point-là ? Non mais fallait réellement qu’elle soit complètement stupide pour réagir comme ça. J’allais finir par la déchiqueter comme je l’avais avec son père, sauf que cette fois je prendrais pas mon temps parce que bon c’était bien gentil mais je m’amusais bien plus quand c’était un défi devant ma meute parce que oui ma place en dépendait et en plus j’avais clairement un problème avec la sadicité.

« Oh mais si tu es complètement stupide, tu veux ma mort depuis des années tu en as pourtant eu l’occasion à un moment mais tu n’as pas réussi à me faire mourir. Tu crois franchement pas que si ton père qui restait un alpha relativement puissant n’a pas survécu, toi la petite minable petite alpha solitaire tu vas me blesser. Tu te jettes dans la gueule du loup pauvre petite conne. »

J’avais simplement ri en évitant sa pierre alors que même si elle m’avait brisé quelques côtes j’avais fini par me transformer. Mordant sa main afin de lui faire lâcher son bâton, avant de lui sauter au visage que je mordis sans grande pitié. J’étais bien gentil mais je n’avais pas forcément réellement apprécié le fait qu’elle me frappe les côtes.



Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Modificateur
Modificateur
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Lauren Cohan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Dim 15 Avr - 21:53

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Alors là ce fut la meilleurs, tu venais de lui sauter à la tronche, la main cicatrisait, je tenais tes mâchoires actuellement avec ses mains, sa hanche des plus guérit, je te repousse avant force en avant de me changer rapidement en louve en grognant alors fortement avant de venir contre attaquer en te prenant par le cou avec violence et ta plaquant alors au sol. Deux alphas, deux forces de la nature et je te mordais fort pour sa part.

Reculant alors ensuite pour éviter un coup de ta part et recula alors, te regardant dans les yeux, tout en ancrant bien mes pattes dans le sol, crocs visibles, poils hérissaient, griffes sortit, je montrais clairement une aura destructrice même si au fond, un truc me disait de ne pas te tuer. Mais je voulais clairement te foutre sur la gueule, mais je savais aussi que je ne pourrais pas te battre dans tout les cas, trop jeune encore mais en tout cas je me défendrais toujours pour ne pas devenir ta chienne de femme et être de ton harem maudit.

On aurait été de la même meute, je t'aurais parlé par pensé, mais ayant été rejeté par les miens, le lien avait sûrement dut se couper totalement.
J'étais prête à attaquer si tu le faisais.




Spoiler:
 

_________________
Budinas bardon
Clouos canenti .Anuanon anmaruon,Cauaron colliton, Adio- biuotutas -robirtont. Uolin cridili. Are rilotuten atrilas.
Revenir en haut Aller en bas

Loup-garou
Loup-garou
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jeffrey Dean Morgan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Mer 18 Avr - 14:56

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Il y avait une chose que tu ne semblais pas réellement comprendre, c’était que soit tu te soumettais parce que j’étais un homme un peu trop con. Je savais simplement que j’allais surement bien m’amuser à te soumettre ou à t’abattre mais si je le faisais ça ne serait pas maintenant. Oh non je t’abattrais devant ta mère c’était relativement plus jouissif pour ma petite personne, entendre ta chienne de mère hurler de te laisser en vie, voilà ce que je voulais entendre. D’ailleurs c’était simplement pour ça que je t’avais laissé partir, mais aussi parce que tu étais relativement jeune à cette époque.

Jusqu’à cette prophétie dont je n’étais pas réellement très heureux, personne ne m’avait encore battu en même temps plus le temps passait et plus je devenais relativement bien plus con. Et aussi bien plus fort, ma réputation n’était pas bonne et j’étais surement encore plus violent que ma douce réputation ne pouvait bien le faire croire. Et oui, j’étais relativement un petit con et ça je le savais pertinemment. Même si pour le moment, je n’avais pas dans l’optique de te tuer mais mon cœur s’était complètement brisé et n’était plus capable de fonctionner correctement alors ce lien qui en réalité nous unissaient n’était pas sautant à mes yeux.

Evitant tout juste le fait que tu me sautes dessus, le pelage blanc que j’avais pour une fois pas remplie de sang puis qu’en même temps j’avais pris le temps de pouvoir me laver au dernier massacre même si personnellement j’aimais bien quand mon pelage se trouvait ensanglanté mais il était certain que je ne risquais pas de la laisser partir comme ça. Mon loup était relativement plus grand qu’elle, de base j’étais plus grand que sa petite personne mes yeux rouges se trouvait à quelques centimètres de son visage me mettant doucement à grogner. Son aura dévastatrice n’était rien contrairement à la mienne, j’étais un alpha qui avait quelques siècles d’existences maintenant pour qu’elle réussisse à me soumettre il lui faudrait bien plus que ça. Finalement j’avais fini par venir mordre son épaule, me tenant de tout ma hauteur devant elle, les crocs sortis.



Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Modificateur
Modificateur
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Lauren Cohan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Mer 18 Avr - 17:06

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Et toi, tu ne comprenais s'en doute pas non plus, que je ne voulais pas me soumettre, je ne me soumet pas face à l'ennemi, au autres alpha ni aux agresseurs, le jour où on me verra soumise, se sera par consentis mais pas avant un moment. Il faut dire, je ne suis pas le genre qui drague et cours après les hommes pour coucher, depuis ma naissance, je n'avais jamais rien fait de toute ma vie ! Pour ma part, j'aurais pensé que tu m'aurais tué, malgré ma mère qui suppliait, à croire que tu avais un minimum de cœur malgré tout.

Je n'étais pas au courant de cette dite prophétie, j'avais envie de te tuer, de me venger même si depuis ce que j'avais appris sur une acte de mon père, je n'avais plus l'envie de tuer mais notre lien ne me sautait pas non plus au yeux à cause de ma haine envers ta personne. Un cœur brisé peut toujours se réparer quand on aime à nouveau réellement une personne. Le mien était fait de pierre dût à la haine et dût au fait, que je ne suis jamais tomber amoureuse de ma vie.

Je te regarde sous ta forme louve, une chose est sûre, ta forme alternative était magnifique, l'admiration se lisait dans mon regard et cela depuis que je t'ai vu arrivé, ta forme louve avait un truc, qui faisait qu'elle était belle, intrigante et me tentait sans cesse de la caresser sous forme humaine.
J'étais un peu petite mais j'étais une femme faut dire. Mes yeux ambre étaient ancrés dans les tiens, je soutenais, mon aura se faisait sentir mais la tienne aussi, cependant, je n'en prenais pas peur.

En te voyant attaquer et me prendre par l'épaule, je grogne et en profite pour attraper ton cou et épaule, était à la bonne hauteur et mordait bien fortement, crocs tout aussi sortit et visible alors que je grognais, mordant plus fort à chaque fois que je reprenais ma prise. Jamais, je ne me soumettrais !




Spoiler:
 

_________________
Budinas bardon
Clouos canenti .Anuanon anmaruon,Cauaron colliton, Adio- biuotutas -robirtont. Uolin cridili. Are rilotuten atrilas.
Revenir en haut Aller en bas

Loup-garou
Loup-garou
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jeffrey Dean Morgan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Mer 18 Avr - 17:21

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Il ne fallait pas croire que j’avais un cœur, la seule personne ayant vu mon cœur en dehors de la seule femme que j’avais réellement aimé dans ma vie, il y a de ça il y a des siècles. Cette personne se trouvait être mon seul fils encore en vie, la seule personne pour qui j’étais réellement capable de tout et pour qui je donnerais ma vie. Je n’étais pas si mauvais dans le fond, j’étais capable d’aimer une personne plus que ma propre vie c’était une chose ce pendant relativement rare venant de ma petite personne. Clairement c’était rare que tu me voies ainsi, comme je pouvais être avec mon fils ainé parce qu’on voyait bien la fierté que j’avais dans mon regard pour lui. C’était beau et ça je le savais pertinemment, mais tu me verrais que trop rarement le regarder comme ça puisque je le faisais en réalité qu’en priver face à quelques loups de ma meute. Enfin vu le nombre de meute que j’avais eu sous mon contrôle, il était certain que pour l’instant je n’avais pas l’envie de prendre le contrôle de ses indiens que pouvaient être la push. Non bien au contraire, je me fichais de la meute de merde qu’il y avait ici.

Ce qui me faisait relativement rire c’était qu’en réalité depuis qu’elle avait appris la raison de la mort de son père, parce que oui fallait pas croire mais un père était capable de tout pour son enfant. Moi c’était encore bien plus vrai, puisque j’avais toujours protégé mes fils jusqu’à la, ils étaient certes à mon image mais ils n’étaient pas aussi sadiques que je pouvais l’être. Enfin si mais quand c’était nécessaire et le fait que mon fils soit mort des crocs de son père, ça n’avait fait que me rendre complètement dingue parce que je n’avais pas pu sauver une des deux seules personnes qui comptaient dans ma vie. Si quelqu’un devait tuer un de mes enfants c’étaient moi, hors de question que ça soit quelqu’un d’autre sinon la sentence serait mortelle pour l’autre personne. Malheureusement pour son père qui aurait très bien pu vivre tranquillement sans que je prête attention à sa meute parce que franchement je n’en avais rien à foutre à l’époque et encore aujourd’hui mais je n’étais pas décidé à massacrer sa meute, va savoir pourquoi. Après tout ça serait presque mon fils qui finirait la meute, je ne me salissais pas réellement les mains sauf comme la ou je m’étais amusé à faire une chasse sur un vampire sanguinaire, oui ça aussi c’était jouissif pour moi.

J’avais mon charme quand j’étais sous ma forme humaine, en même temps vu mon âge j’étais clairement pas si mal foutu que je ne pouvais l’être si mon corps avait réellement mon âge. Je ne me faisais pas aussi jeune qu’on le croirait, mais les modificateurs connaissaient relativement bien ma réputation ce qui me faisait rire il fallait bien le dire. La voir me mordre ne faisait ni chaud ni froid, même si il fallait dire qu’elle savait mordre quand même. Mais ça ne faisait que m’excitait un peu plus, pas besoin de beaucoup pour savoir que la petite brune était encore ignorante sur les biens fait de la vie et sur tout ce qu’on pourrait ressentir une fois qu’on passait à l’acte. Grognant un peu, je me dégageais de celle-ci après avoir un peu lutter, mon pelage se tachait relativement de mon sang, mais il m’en fallait bien plus pour me mettre à terre. Elle le savait, elle m’avait déjà défié, même si maintenant elle se débrouillait relativement mieux.



Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Modificateur
Modificateur
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Lauren Cohan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Mer 18 Avr - 17:58

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Ce n'étais pas maintenant aussi que tu me verrais douce comme je le suis avec ma mère. Oui, je me débrouillais un peu plus qu'avant, mais cependant, aujourd'hui, je ne voulais pas me battre, je ne voulais plus trop te tuer, je voulais reprendre ma meute mais je savais que je ne battrai pas et même si un jour, je te met à terre, je ne te tuerai pas, y avait un truc, comme venger mon père ne servait plus à rien mais reprendre ma meute je le devais mais pas aujourd'hui. Oui, j'avais du mordant sinon, tu ne saignerais pas actuellement, ton beau pelage blanc.

Ayant la fourrure en noir, on voyait le sang qu'une fois que celui-ci tombait au sol, dans l'herbe. Je ne te fonce pas dessus, je reste ou je suis et m'assois alors doucement, léchant alors la plaie que tu avais faite puis ensuite reprend mon activité qui est de te regarder, avant de me coucher. Je ne me soumet pas, je me comporte juste avec plus d'intelligence. Je n'étais pas prête à te soumettre, mais je savais m'arrêter pour éviter une erreur et puis bon, un truc au fond me disait de ne pas te tuer. Je me contente alors de prendre le soleil, tout en écoutant les bruits et te surveillant que tu n'attaques pas, je me défendrais si il faut.

J'allais sûrement finir par prendre une forme humaine, mais non, actuellement non. Je guérissais d'ailleurs déjà de la plaie, reprenais mes forces aussi, profitant du soleil tout en te surveillant mais t'ignorant à la fois. Oui je t'avais défié à l'époque, mais j'étais une gamine avec une soif destructrice de vengeance à ton égard pour avoir tuer mon père, maintenant c'était reprendre ma meute.N'étant pas mon père, jamais, je ne tuerai ton fils, mais c'est pas pour autant que je ne le blesserai pas, il m'attaque, j'attaque et ainsi de suite, œil pour œil, dent pour dent, hein Asger ?

Je finis par lécher mes pattes puis ensuite mes babines avant de bailler doucement et ouvrit mes yeux ambre sur ta personne. Même sous forme animal, je gardais grâce avec ma position actuelle.




Spoiler:
 

_________________
Budinas bardon
Clouos canenti .Anuanon anmaruon,Cauaron colliton, Adio- biuotutas -robirtont. Uolin cridili. Are rilotuten atrilas.
Revenir en haut Aller en bas

Loup-garou
Loup-garou
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jeffrey Dean Morgan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Mer 18 Avr - 18:10

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

La vérité faisait en réalité mal, parce qu’il était certain que je restais quand même un père. Et qu’en vu de ma réputation, il était clairement certain que je ne te laisserais pas réellement faire. Je savais tout simplement que vu ton attitude je n’allais pas mourir aujourd’hui, même si j’avais quand même relativement de grand doute sur le fait que tu arrives à me tuer j’avais des siècles de plus que toi, ma puissance n’était pas rien. Je n’étais pas le premier modificateur aussi vieux je le savais, mais même le premier des plus vieux de notre race n’arriverait pas à me soumettre même si il y avait quand même plus de chance qu’elle me blesse que toi tu me blesses réellement.

La meute tu ne l’aurais plus jamais, du moins pas vivante tu pourrais reprendre ta place d’alpha dans ta meute mais je te laisserais pas grand monde pour cela. Voir même personne d’ailleurs, j’étais un con de base et ça n’allait surement pas changer maintenant. Je pourrais très bien laisser ta mère en vie, ça serait la seule de ta meute à pouvoir survivre au massacre mais je la forcerais à vivre le massacre de tout ce qu’elle avait de plus cher au monde. Il fallait pas croire qu’elle soit encore la louve alpha c’était parce que je le souhaitais relativement bien et que pour le moment elle faisait pas grand-chose pour que je ne pique une crise de nerfs.

L’attaque ne servait pas tellement à grand-chose, puisque pour le moment je reprenais simplement de ta morsure, j’aurais presque couiné face à cette morsure. J’avais déjà bien failli mourir depuis quelques années, quelques siècles même. Quand j’avais défié mon père, je n’étais pas un alpha mais j’avais réussi à mettre à terre un puissant alpha avant de ruiner la fierté de ma sorcière de compagne. Le moindre faux pas avec moi et les conséquences étaient irrécupérables, elle n’allait pas dire le contraire elle n’avait rien fait et pourtant elle était devant moi qui voulait toujours la buter avec un grand plaisir. J’avais fini par reprendre forme humaine, vint me positionner devant elle, mon simple appareil semblait pas réellement la dérangée.

« Si tu veux rendre visite à ta petite chienne soumise de mère, va dans le quartier sud tu sentiras l’odeur de ta mère j’en suis certain. Ou tu l’entendras hurler quand un de tes camarades lui passera dessus. »





_________________

Revenir en haut Aller en bas

Modificateur
Modificateur
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Lauren Cohan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Mer 18 Avr - 18:34

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Je te regardais toujours. Te voyant prendre forme humaine, alors je fis doucement de même avant de me lever et te regarde dans les yeux, sans rien dire de plus, mon épaule saignait encore un peu, mais elle se refermait doucement. Te voir nu ne me déranger pas. J'avais déjà vu la moitié de la meute où je me trouvais dans la même tenu que toi, étant donné que je chassais avec eux. Meilleure chasseuse, meilleure chef d'unité qu'il y avait, formé par mon père, et sa mort, un vide, un grand vide et de plus, j'ai dut me formé seul. Je soupire à tes dires avant de tout simplement te regarder dans les yeux.

-Donc non loin de chez moi, tiens, presque voisin, clébard.

Je ne dis rien de plus avant de m'étirer. Être nu devant toi ne me dérangeais aucunement, te tuer, je n'avais plus envie non plus, ma meute ? J'attendrai d'être vraiment prête pour la récupérer quand je le pourrais réellement dans ce cas.

-Je passerai donc bientôt, qui sait, ce soir ou demain, que tu le veuille ou non, comme je ne suis pas à tes ordres. Mais prépare sûrement la vodka.


Tu appelais ma mère, la chienne alors je ne me gêne pas de t’appeler clébard. Oui, je viendrais et ceux quand je veux, là ou non, mais qu'un de tes loups, si il y en a un de présent ne me touche pas, sinon je lui claque une belle droite et il le sentira passé clairement.
J'étais sérieuse dans ce que je dis, ce que je fais, restant planter là, devant toi, à quelques mètres, levant juste légèrement mon visage vers toi. Je suis sûr, que tu n'avais pas besoin de soumettre des femmes pour les avoir à tes pieds, même moi, si je ne te haïssais pas, j'irais volontiers dans ton lit, sauf qu'au jour d'aujourd'hui, il fallait limite me violer si tu me voulais dans ton lit.

Je ne te quitte pas du regard.


_________________
Budinas bardon
Clouos canenti .Anuanon anmaruon,Cauaron colliton, Adio- biuotutas -robirtont. Uolin cridili. Are rilotuten atrilas.


Dernière édition par Yriennai Jorgensen le Jeu 14 Juin - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Loup-garou
Loup-garou
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jeffrey Dean Morgan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Ven 11 Mai - 19:39

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Etre pudique chez les loups ce n’était pas réellement dans nos gênes et encore moins dans les miens. Parce qu’en même temps j’avais tout de même tendance à m’amuser avec ma nourriture ou bien avec les personnes qui se mesuraient à moi et ça n’était pas plus mal après tout. La vie ? Pas si facile quand tu commençais doucement à te faire aussi vieux que moi, oh j’aurais bien gardé ma présence et ma jeunesse mais le fait de prendre de l’âge ça semblait plaire aux femmes alors que je n’allais pas m’en priver après tout non ? Du tout.

« Oh mais si tu me donnais ton adresse que je m’installe juste à côté de chez toi, pour que tu entendes ta chienne de mère quand je la saute ou quand ce sont les hommes de ton père encore en vie qui la saute. »

Oh moi je la faisais se faire sauter mais si elle couchait avec un de mes hommes de son plein gré ? Oh sa mère ne serait surement plus en vie et ça elle devait bien en prendre conscience. Bien que voir son corps devant moi, ce n’était pas moi qui allait râler parce qu’elle était tout de même bien foutue et que tuer cette jeune fille en pleine fleur de l’âge parce que nous avions un système de guérison bien au point et en plus notre système pour certain étaient clairement ralentis. Après tout je devrais déjà être mort vu mon âge mais nous pourrions pas croire que j’étais aussi âgé n’est-ce pas ?

« Non pour toi c’est un jus de pommes que tu auras le droit. »

Personnellement la voir se battre avec un de mes hommes ne pourrait que me faire sourire, sauf que forcément la seule personne qui avait l’autorisation de tuer cette femme se trouvait être mon fils quand je serais mort si je mourrais un jour. En dehors de cette exception personne n’avait le droit de prendre sa vie, sinon un massacre se ferait pour bien faire comprendre ce que je pensais.





[/quote]

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Modificateur
Modificateur
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Lauren Cohan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Jeu 14 Juin - 15:04

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Qu'est ce que tu pouvais m'énerver au plus au point, et pourtant, je ne le montrais pas actuellement et je pense qu'au fond, je te tuerai à un moment dans ma vie, sûrement pour sauver ma mère par exemple, car tu avais le don pour énervé rien quand disant ce que tu dis. Si je te donnais mon adresse, et que j'entendais tes hommes, j'allais les allumer à la torche et aussi avec de l'essence, un plaisir de les entendre hurler par la suite ! Oui, je ne suis pas sainte parfois dans la tête quand il s'agit de tuer pour me venger ! Surtout les hommes de mon père, je vais appliquer l'aigle de sang sur les traîtres !

Bref, j'avais envie de tuer actuellement, mais je me repris alors avant de sourire.

« - Si je te donne mon adresse et tu viens t'installer vraiment à côté, tu verra tes hommes crever un par un à chaque fois qu'ils iront essayer de toucher ma mère, tu vois, égorgé, étripé, démembré et je suis sérieuse, Asger. »

Je disais cela d'un sang froid en souriant simplement, un sourire calme, limite serein et donc ne suivant pas avec ce que je disais tout simplement. Puis ensuite, je croisa les bras. Franchement, on va pas se mentir, pour un vieux grincheux, tu étais clairement bien foutu et tu donnais envie de tâter tout ce corps avec envie, j'étais sérieuse dans mes pensés.
Cependant, quand tu me dis ce que tu servirais, je te regarde de travers.

« -Connard, même avec des boissons, je ramènerai ma bouteille et tu donnera ton jus de pomme à tes toutous loup garous, d'accord ? »

Je souris simplement avant de te regarder dans les yeux, mes yeux bleu vert dans tes magnifiques yeux. Et dire que l'on était nu, sans crainte, sans peur, aucunement pudique.


_________________
Budinas bardon
Clouos canenti .Anuanon anmaruon,Cauaron colliton, Adio- biuotutas -robirtont. Uolin cridili. Are rilotuten atrilas.
Revenir en haut Aller en bas

Loup-garou
Loup-garou
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Jeffrey Dean Morgan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Mer 27 Juin - 12:44

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger


A vrai dire je me contre foutais clairement des hommes que son père avait bien pu avoir, ce n’était pas réellement la chose que j’appréciais le plus dans ce monde. La seule personne qui avait réellement une grande importance dans ma vie se trouvait être mon fils alors forcément pour moi c’était une chose qui ne changerait et qui ne changerait surement plus jamais dans tous les cas. Pour moi c’était aussi une façon de faire râler la jeune femme, je n’aurais pas besoin de faire cramer ses hommes ou de les tués si elle le faisait d’elle-même. Et oui la manipulation était une chose que je savais très bien faire après tout non ?

« Oh mais donne moi ton adresse, tu entendras ta mère prendre carrément son pied quand tous les loups de ton cher père se mettront à la sauter avec une puissance et qu’elle se fasse complètement détruire le bassin. Tu sais t’es carrément bandante quand tu menaces les loups de ton père, comme si j’en avais quelque chose à faire de leurs vies. »

Riais-je alors en la regardant ce qui n’était clairement pas la chose qui se trouvait être vrai. Je m’en contre carré de toutes ses vies, après tout je n’avais pas eu cette relation pour rien non ? C’était une chose qui pour moi me paraissait clairement bien trop naturel. J’avais eu un simple rictus en entendant les paroles de la brune.

« Je te mettrais à table des louveteaux trésor, tu mangeras avec tes congénères. »


Fis-je simplement avant de la choper et de la plaquer contre le sol, mon corps nu venant la recouvrir alors qu’un sourire narquois mais pas si mauvais se dessina sur mes lèvres. Oh ça oui je pouvais être mauvais quand je voulais, et ça n’était qu’elle qui allait prendre. Je glissais mes mains le long de son corps, la bloquant contre le sol en collant franchement mon corps au sien elle qui semblait avoir l’envie de se retrouver mon corps contre le mien c’était chose faite non ?






_________________

Revenir en haut Aller en bas

Modificateur
Modificateur
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Lauren Cohan

MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   Mar 10 Juil - 1:11

" Quand l'ennemi se présente."ft. Asger

Crois moi, je voulais clairement tuer les hommes de mon père pour leur traîtrise et le fait qu'ils se tapaient ma mère. Je te regardais donc de mes yeux bleu vert, si mon corps voulait être contre le tien, toi aussi, tu étais un homme après tout et une femme nu fait un minimum d'effet tout de même sur un homme.
Je souris simplement puis grogne un peu, donner mon adresse, puis quoi encore !?

Je te regarde fixement dans les yeux, j'avais une folle envie de te tuer malgré tout là, rien qu'avec tes dires, mais elle n'eut le temps de répliquer que je me trouve alors au sol avec un corps chaud et bien fait contre le mien, de corps nu coller l'un à l'autre.
J'étais bloqué, mes mains l'étaient, je ne pouvais pas bouger, je ne pouvais rien faire alors que je sentais ta main se balader sur chaque parcelle de mon corps. J'avais remarqué ton sourire mauvais et pourtant pas si mauvais que cela.

Je ne disais rien, te regardant simplement alors avant de sourire en coin.

« -Ton corps montre clairement aussi qu'il voulait se coller au mien. »


_________________
Budinas bardon
Clouos canenti .Anuanon anmaruon,Cauaron colliton, Adio- biuotutas -robirtont. Uolin cridili. Are rilotuten atrilas.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: " Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger   

Revenir en haut Aller en bas
 
" Quand l'ennemi se présente." Privé avec Asger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu] Qui, quand, où, pourquoi, comment ?
» et quand on montera, y aura toujours quelque chose qui manquera • nate.
» Succulente dégustation [privé avec Hélio]
» [Terminé] Sois patient avec l'enfant aux yeux de diamant (Privé avec Loan)
» Des vigiles privé avec port d'arme ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Deadly Hunters :: Forks :: Réserve Quileute :: Forêt-
Sauter vers: