Les membres à l'honneur

Rebekah Mikaelson

Alexander Grimwood






 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez nous donner votre avis sur la version 8 du forum
spécial Revenant sur ce sujet (ici).
Pour toutes prises d'un postes-vacants ou d'un revenant, nous vous offrons 50 points supplémentaires
et la possiblité de faire un DC seulement 2 semaines après inscriptions à la place d'un mois.
Venez participer à l'animation n°1 du forum : (ici).

Partagez | 
 

 Pour l'amour d'une femme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hybride
Hybride
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Joseph Morgan

MessageSujet: Pour l'amour d'une femme   Lun 23 Avr - 18:19

Pour l'amour d'une femme
Feat Edward Cullen

Cinq ans. Ça m'a paru si long. Compte tenu de la détention, de la torture et de la solitude, j'ai su trouver quelques moments de réconforts, pour tenir. C'est grâce à eux que je suis de retour, moi Klaus Mikaelson.


Klaus se tenait debout face à la fenêtre, contemplant la voûte d’arbres qui se balançaient au rythme du vent quand soudainement, la pluie se mit à tomber. Le ciel était d’un noir opaque, plus sombre que d’habitude. Pourtant, depuis son arrivée à Forks, il avait été habitué à vivre dans des conditions comme celle-ci, mais jamais encore il n’avait vu un ciel s’assombrir de la sorte.

Un gémissement de Ambre le détourna de sa fascination météorologique. Il ferma le rideau, puis alla rejoindre sa bien-aimée qui avait un sommeil profond. Il s’adossa contre la tête de leur lit et resta un long moment sans bouger, à lui caresser le visage, attendant patiemment l’heure à laquelle lui avait précisé Edward Cullen, le père de Ambre. Il n’était pas dans les habitudes de l’hybride de se résoudre à faire ce qu’on lui demandait, mais pour l’amour de Ambre, il était prêt à faire des sacrifices.

Quelques minutes avant l’heure de son rendez-vous avec le père de Ambre, Klaus sortit du lit, se rhabilla et quitta la maison quelques minutes plus tard. Dehors, la pluie torrentielle s’abattait de plus belle. La pelouse du terrain de Ambre était inondée ; Klaus enjamba les nombreuses flaques d’eaux qui se créèrent au fur et à mesure qu’il avançait. Et quand il parvint à rejoindre la route, il traversa la chaussée en direction du sentier qui menait à la forêt, de l’autre côté de la route.

Il se passait plusieurs minutes avant que Klaus ne parvienne à sa destination finale, - une clairière, dont les innombrables arbres insonorisèrent les bruits provenant du monde extérieur. C’était un tantinet trop silencieux, jusqu’à ce qu’un bruit de craquement de branche ne l’avertisse de l’arrivée d’Edward Cullen.

- J’imagine que vous êtes Edward Cullen ? dit-il en se retournant pour lui faire face. Je vous imaginais plus âgé, à vrai dire, ajouta t-il en brisant le silence de Cullen. Je ne vous donnerai pas plus de deux cents ans d’âge, ironisa-t-il en l’observant attentivement.

Il sourit légèrement, et constatant le côté fermé du père de Ambre, il ajouta :

- Je suis Klaus Mikaelson. J’ai cru comprendre que vous sollicitiez une rencontre avec moi, me voici, dit-il avec un sourire en lui tendant une main amicale.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

Vampire végétarien
Vampire végétarien
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Robert Pattinson

MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une femme   Mer 16 Mai - 21:03

Pour l'amour d'une femme.
feat Klaus.
Edward avait fait la connaissance d’Ambre il y a peu de temps. Et à vrai dire ce fut un vrai choc, un bouleversement dans sa vie, car il ne s’attendait pas à avoir un deuxième enfant, de manière légitime. Déjà que Renesmée était un cadeau du ciel, Ambre l’était tout autant. Il pensait avoir enterré cette partie-là de sa vie, et il se l’était repris en pleine gueule, de manière douce et à la fois violente. Il s’était isolé durant un temps pour réfléchir à tout ça, à la meilleure façon d’annoncer cette histoire à Bella, et à vrai dire, il n’y avait pas de manière simple de le faire. Il allait lui faire du mal, et ça il ne se le pardonnerait pas. Il avait appris à connaître Ambre, appris son passé, son présent, ses projets d’avenirs, et il voyait en elle l’intrépidité de Marie. Elle semblait équilibrée, prête à la vie et ses difficultés. Elle lui avait parlé d’une certaine Hope, d’une Rebekah, mais le nom Klaus Mikaelson lui avait donné les frissons. Il connaissait cet homme de nom, de ses frasques et de ses ambitions démesurés. Il était prêt à tout pour obtenir ce qu’il souhaitait, comme les Volturi, et le fait qu’elle puisse côtoyer un homme de cette mesure ne rassurait pas Edward. Mais il ne devait pas se fier qu’aux apparences, il devait creuser plus en profondeur pour savoir ce qu’il était réellement. Alors il lui donnait rendez-vous en terrain connu, pour ne pas se mettre en difficulté, et voulait, pour Ambre, faire sa connaissance.

Discrètement il s’habillait, loin du regard de Bella, et prétextait un rendez-vous avec un compositeur pour s’éclipser loin de la maison. Il n’aimait pas lui mentir de la sorte, mais il le fallait. Il savait qu’il lui dirait tout en temps et en heure, mais pour le moment, moins elle en savait mieux c’était.

Il se mit à courir en direction de la clairière, et s’installait au-dessus d’un branchage, attendant son arrivée. Il pleuvait des cordes, mais Edward n’en avait que faire, il devait le confronter, démêler le vrai du faux. Et quand il sentit sa présence, il marquait la sienne en tombant de l’arbre et le dévisageait de haut en bas. Il n’avait pas l’air si effrayant, et il pouvait percevoir ses pensées, qui étaient étrangement amicale. Il vit sa main se tendre, et lui tendait la sienne pour la lui serrer cordialement. Edward était du genre pacifiste, mais n’hésitait pas à sortir les crocs quand c’était nécessaire.

« - Lui-même. En effet, j’ai à peine 120 années à mon compteur. Je commence seulement ma vie à en croire vos siècles. »

Il lui lâchait la main, et continuait à lui faire face. Il n’allait pas y aller par quatre chemin, ce n’était pas son style et puis l’un comme l’autre n’avait pas de temps à perdre. Il souriait légèrement, gardant sa méfiance pour lui et prenait la parole.

« - Je voulais vous voir, juste pour connaître vos intentions envers Ambre. Même si je ne vous connais que de nom, votre histoire, vos actes eux sont connus de bien de personne. Votre ambition dépasse celle de beaucoup de surnaturels, et je voulais savoir si on pouvait vous faire confiance. »

Il avait besoin de savoir si Ambre était en sécurité avec lui, car il ne voulait pas qu’il l’a rende malfaisante, elle semblait si pure qu’il fallait la protéger. En était-il capable ? Rien n’était moins sûr.


☾ anesidora

_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU



Revenir en haut Aller en bas

Hybride
Hybride
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Joseph Morgan

MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une femme   Mar 22 Mai - 17:28

Pour l'amour d'une femme
Feat Edward Cullen

Cinq ans. Ça m'a paru si long. Compte tenu de la détention, de la torture et de la solitude, j'ai su trouver quelques moments de réconforts, pour tenir. C'est grâce à eux que je suis de retour, moi Klaus Mikaelson.


Edward Cullen relâcha la main de l’hybride. Il semblait ne pas l’apprécier. Pour sa part, Klaus ne se souciait guère de ce que les gens pouvaient penser de lui. Et quand le père de Ambre se détacha de lui, il attendit que l’homme lui réponde. Et quand il le fit, Klaus sourit de plus belles et écouta attentivement ce qu’il avait sur le cœur. Quand il eut fini, Klaus ne répondit pas immédiatement, prenant le temps de réfléchir à ce qu’il avait à dire.

La situation le dérangea. Il était rare pour Klaus Mikaelson de se justifier devant un jeune nourrisson sur ses propres agissements et ses intentions envers une femme. De plus, Klaus ne manqua pas de comprendre que l’inconnu osait lui tenir tête et ce, en connaissant sa nature. Néanmoins, il mit de côté son coté bestial et se comporta en humain. Après tout, il était le père de sa future promise.

- J’ai plus de dix siècles derrière-moi, plus exactement, chuchota t-il à l’oreille d’Edward.

Il sourit légèrement, puis fit quelques pas en arrière avant de poursuivre sur le sujet qui l’intéressait vraiment : Ambre.

- Je suis consterné par votre manque de confiance envers l’homme qui va épouser votre fille, monsieur Cullen, ajouta t-il sans prendre le temps de réfléchir aux conséquences que ça pourrait avoir sur la suite de la conversation.

Les mains derrière le dos, Klaus continua de dévisagea Edward. Peut-être avait-il été trop rapide dans ses propos, il n’en doutait pas une seule seconde. Mais ce qu’il savait, c’était le fait qu’il détestait qu’on lui fasse un interrogatoire. C’était lui qui posait des questions et personne d’autre. Cependant, il ne regretta pas sa réponse et reprit d’une façon très surprenante et conviviale :

- Vous avez raison concernant à mon sujet, raconta t-il. J’ai un passé durant lequel je ne suis pas le gentil de l’histoire, mais le grand méchant. Mais beaucoup d’événements marquants m’ont transformé en gentil petit loup, comme la naissance de ma fille, Hope. Aujourd’hui, je suis un homme changé, mais je n’hésiterai pas à tuer pour ma propre protection ou bien celle de ma fille et de ma famille, Ambre y compris.

Il se rapprocha du vampire.

- Vous ne m’appréciez pas, je peux le concevoir, mais je peux vous affirmer une chose : aucun mal ne sera fait à votre fille, je peux vous le promettre, conclut-il en lui tendant une main amicale.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

Vampire végétarien
Vampire végétarien
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

On me confond souvent avec : Robert Pattinson

MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une femme   Ven 8 Juin - 3:57

Pour l'amour d'une femme.
feat Klaus.
Edward ne le connaissait que de nom, et à vrai dire, ça ne lui plaisait pas vraiment cette histoire. Pire encore, il avait peur pour Ambre. Il avait beau ne pas la connaître depuis longtemps, elle était quand même sa fille, et il se devait de la protéger. Il savait qu’il ne tiendrait pas longtemps face à Niklaus, mais il savait qu’il se battrait à mort pour les gens qu’il aime. Comme l’homme face à lui. Ils étaient tous deux doués de raisons, et Edward entendait dans son âme que rien ne serait tenté. Il semblait s’être assagit, au plus grand plaisir du père d’Ambre. Cependant il pouvait percevoir que l’ambition de Klaus était aussi démesuré que son égo, et qu’il devait faire attention où il mettait les pieds. Mais ses paroles ne firent pas peur à Edward, car dans le fond, peu de choses l’effrayaient.

« - Les siècles ne font pas tout Klaus, vous êtes un jeune père, vous apprenez encore. Et vous apprendrez toujours des autres. »

Edward tiltait aux paroles de Klaus, et n’avait eu aucun vent venant d’Ambre concernant un mariage avec lui. Mais en même temps, ils étaient encore au stade de l’apprentissage, il était normal qu’il ne sache pas tout de sa personne. Edward paraissait de marbre, ne laissant transparaitre aucune émotion, d’une détente exceptionnel. Il n’était pas là pour se battre, juste pour parler.

« - Je ne peux que manquer de confiance au vue de votre histoire Monsieur Mikaelson. Mais je suis doué de raison, et je donne toujours une chance quel que soit l’histoire de mon interlocuteur. On est jugé que par ses faits présents, non par son passé. »

Edward avait besoin d’être sûr. Sûr qu’elle ne craignait rien avec lui. Il devait la protéger des autres car elle ne l’avait jamais été par le passé, et il était temps qu’il en soit autrement. Il pouvait percevoir qu’il irritait un peu Klaus avec sa méfiance, mais il ne pouvait faire différemment, car dans le cas contraire, il savait qu’il serait bien pire que ce qu’Edward faisait. Alors il mettait en sourdine les pensées égocentriques de Klaus, et mettait sous silence l’existence de son don afin que Klaus ne s’en doute pas. Il restait face à Niklaus, lui souriant lorsqu’il comptait ce qu’il était désormais.

« - La naissance d’un enfant change beaucoup de chose dans une vie. Ravie que vous en fassiez l’expérience. Un enfant, c’est un tout, et c’est même plus important que ce que l’on est. Je vois que je peux vous faire confiance au vue de vos paroles. Mais sachez que je ne serais jamais bien loin si Ambre à besoin de moi. »

Il prit la main que lui tendait Klaus, et répondit simplement.

« - Prenez soin d’elle. C’est tout ce que je veux, ni plus ni moins. »

☾ anesidora

_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU



Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pour l'amour d'une femme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour l'amour d'une femme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour l'amour d'une blonde... [Pv Aaron]
» Code Promo pour le CD de ma femme
» [1754] Pour l'amour de ma reine (Angel-Hypnos)
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Juger l'ex-dictateur Duvalier pour crimes contre l'humanité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Deadly Hunters :: Forks :: Quartier Sud :: Olympic Natural Forest-
Sauter vers: