Intrigue en cours

Le réveil

Vous vous réveillez dans un monde inconnu, vous regardez autour de vous ne reconnaissant rien, ni personne. Qui êtes-vous ? Vous ne vous en rappelez même plus. Il fait sombre, il fait froid et vous vous sentez affamé et assoifé. Découvrez ce monde prison créait pour vous, Blackstone city.
Lire plus (2026) Lire plus (1942)

Nos membres à l'honneur

à adopter de toute urgence !

Petites annonces

19/09/2018 — Atelier écriture 3 venez ici pour y participer ...
19/09/2018 — Atelier écriture 2 venez ici pour y participer ...
10/09/2018 — Atelier écriture 1 venez ici pour y participer ...

Musique

©️linus pour Epicode
En bref
The Deadly HuntersConnexion

Partagez

descriptionAmnesia [Alice ♥]

more_horiz

Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
Le bleu du ciel lui fit fermer les yeux brutalement alors qu'il se trouvait couché sur le dos, en fixant les cimes des arbres, sans un mot. Il était de toute manière seul, sans compagnon, loin de toute civilisation. Il refréna un gémissement de douleur alors que tout son corps était en feu, sans qu'il ne sache pourquoi. Et puis soudainement, il se redressa bien trop rapidement que la normale, les sens aux aguets alors qu'un met délicieux venait lui chatouiller les narines. Et ces voix... Aussi audibles que s'il s'était trouvé lui-même face au groupe de randonneurs puisque c'était de cela qu'il s'agissait...

Sans comprendre pourquoi ni comment, il se retrouva alors devant le groupe, plantant ses crocs dans la carotide de l'un des hommes, créant la panique chez les autres. Une panique qui l'atteint à un certain degré et il se retrouva lui-même prit de panique et d'une terreur sans fin. Il laissa tomber le corps sans vie de l'homme dont il venait de s'abreuver du sang, sans prendre la peine de s'essuyer la bouche, avant de se tourner vers les autres, en colère en les voyant fuir. Ils ne souhaitait qu'une chose en réalité : qu'ils soient tous calmes pour qu'il puisse finir son repas. Et encore une fois sans comprendre comment, tous les humains tombèrent au sol, totalement amorphes. Et il put ainsi déguster son repas.

Lorsqu'il sentit une autre odeur lui parvenir, il se mit à grogner tout en lâchant sa proie et en laissant tomber son corps, alors qu'il se retournait pour faire face à une jeune femme brune de son espèce. Parce que oui, s'il y avait quelque chose qu'il avait compris dans tout ce méli-mélo c'était qu'il était tout sauf humain... Il grogna alors sur elle, ne souhaitant pas être dérangé en plein repas, restant sur la défensive.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz
Amnésia
Forks. Cette ville me paraissait lointaine dorénavant. Cela faisait maintenant quelques temps que j’avais décidé de quitter la ville. Forks avait pourtant toujours été ma ville, celle des Cullen, de mes ami(e)s et du reste de ma petite famille. J’avais toujours aimé son ambiance, la chaleur qu’elle pouvait y dégager malgré les nombreux jours de fraîcheur et de pluie annuellement. Elle avait toujours eu pour moi, un certain charme. Néanmoins, j’en avais décidé autrement : la quitter, l’abandonner, la fuir. J’avais décidé d’être égoïste pendant un certain temps dans le but de pouvoir me retrouver. J’avais comme besoin de refaire le tri sur mes différentes personnalités et d’enfouir à tout jamais celle qui avait fait surface ces derniers temps. C’est comme si les mauvaises parties de moi avaient fait un pacte avec ma bienfaisance, à mon plus grand désarroi. Il avait été primordial de fuir, et chercher à retrouver la véritable Alice, celle que tout le monde connaissait et que tout le monde appréciait. Je savais que je n’aurai certainement pas accueilli les bras ouverts, et pourtant, cette « fugue » avait été pour moi, bénéfique. Ressourcée et pleine d’engouements, j’allais enfin pouvoir regagner la terre de ma ville afin d’y retrouver les miens. Dans quelques jours, je pourrais m’expliquer face à eux, m’excuser et reprendre ma vie, là où je l’avais laissé.  

Installée devant le miroir de la salle de bain, j’admirais la Alice qui s’y présentait. Un large sourire gagna mes lèvres. J’étais fière de celle que j’étais devenue, j’étais fière d’avoir réussi à franchir cette étape seule. Passant un dernier trait de crayon sur le coin de mon œil, j’admirais une nouvelle fois le résultat avant même de le laisser tomber brutalement sur le sol… « Jasper. Forks. La forêt. Des tonnes de personnes se retrouvaient à ses côtés, inerte. Elles avaient l’air effrayé au début, puis plus rien. Le calme plat. Il était à proximité de celle-ci et non pas dans le but de les protéger. Du sang gisait de leur carotide, du sang chaud et frais. Son regard... Il était juste effroyable. »

Quelques minutes passèrent avant même que je trouve le courage de me remettre de ces images.  Je titubais jusqu’au bâti de porte, dans le but d’y trouver un soutien considérable. Mes jambes flageolèrent, j’étais prête à m’étendre sur le sol.  Cette prémonition n’était pas faite pour égayer ma journée. Etait ce plutôt un moyen de me rappeler la dure réalité de Forks ? Réveille-toi Alice ! Ce n’est pas le moment de te poser toutes ces questions, Jasper a besoin de toi ! me fit rapidement comprendre ma déesse intérieure qui ne se gênait pas de me secouer comme un véritable arbre à prunes. Secouant alors rapidement la tête, je ne fis ni une ni deux. L’ensemble de mes affaires furent rassembler dans ma valise à vitesse vampirique. Moi qui pensait faire un retour triomphal auprès de la famille, mes plans se trouvaient bouleversés.

La route fut longue et à la fois très rapide. Le compteur était prêt à exploser. Je n’avais jamais roulé aussi vite. Laissant les pneus crisser non loin de l’entrée du bois, je laissais alors l’ensemble de mes affaires à l’intérieur, me précipitant d’un pas rapide vers le lieu indiqué dans ma vision. Il était là, devant moi et la vue de cette scène était juste des plus horribles. Je restai non loin de lui, m’avançant doucement laissant entendre un murmure « Jasper… Qu’est ce qu’il s’est passé ici… ? » Je scrutai alors l’ensemble de la scène avant même de l’entendre grogner par ma présence. Je restai alors sur la défensive, ne comprenant absolument pas ce qu’il pouvait se tramer ici. « Jasper, ce n’est que moi. Explique-moi ce qu’il s’est passé ici s’il te plaît… »
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Alice Cullen le Lun 21 Mai - 19:15, édité 1 fois

_________________
A lost heart.
Chaque personne que l'on s'autorise à aimer, est quelqu'un que l'on prend le risque de perdre. Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois, ça fait encore plus mal de décrocher... •°¤ Mags.


>

descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz

Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
En voyant l'autre Vampire s'arrêter juste devant lui, à quelques mètres seulement de lui, Jasper arqua les sourcils. Il se retourna pour voir à qui elle parlait. Sauf qu'ils étaient seuls. Mais il n'avait aucune idée de qui elle était en réalité. Il se mit donc à lui grogner dessus, simplement pour l'avertir qu'elle ne devait en aucun cas toucher à son repas.

- Ils sont à moi...

Il se recula alors vers les corps sans vies de ses victimes, la soif de sang devenues plus puissante et lui brûlant la gorge, alors qu'il envoyait sans le vouloir sa méfiance à la Vampire qui était venue sur place, pour sûrement l'empêcher de finir son carnage. Il lui lança un regard noir, en murmurant :

- Va t'en...

Voyant qu'elle ne bougeait pas, il laissa tomber son repas pour se diriger vers elle d'une façon menaçante, finissant par la plaquer contre l'arbre le plus proche, la maintenant ainsi pour ne pas qu'elle tente de s'échapper, tout en la questionnant :

- Qu'est ce que tu comptes faire avec eux ?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz
Amnésia
La scène était à la fois impressionnante et terrifiante. J’avais déjà vu ce genre de choses mais jamais de la part de Jasper. Que s’était-il passé pour qu’il vienne à tuer tous ces gens ? Où était passé le Jasper que j’avais toujours connu ? J’essayais alors de m’avancer progressivement et de façon lente et douce près de la scène de crime. Je voulais voir si toutes ces personnes étaient mortes ou s’il restait même un infime espoir pour les sortir de là. Mes pas le firent grogner ce qui me fit me stopper, choquée. Que lui arrive-t-il ? « Ils sont à moi… » me dit-il. J’arquais alors un sourcil en signe d’incompréhension, restant cependant silencieuse. Que vouliez vous que je réponde à ça ? Jasper ne me faisait pas peur, Jasper ne m’avait jamais effrayé et j’avais confiance en lui. Je continuais alors d’avancer, gardant mon but à l’esprit : essayer de comprendre ce qu’il se passait ici. Jetant un rapide coup d’œil autour de moi, j’aperçus que nous étions bel et bien seuls. Nous étions tous les deux, ou tout du moins ensemble en compagnie de tous ces cadavres. « Jasper, à quoi joues-tu ? Qu’est-ce qu’il se passe ? Je veux juste savoir ce qu’il te prend pour venir à tuer toutes ces personnes ? Ça t’avance à quoi tout ce chambard ? »

« Va-t’en… » Alors, voilà. J’avais juste le droit à ce genre de choses ? Après tout nous avions partagé pas mal de choses depuis l’histoire avec Jane. Nous avions même tenté de nous réconcilier tous les deux. J’étais juste partie quelque temps, dans le but de me retrouver avec moi et revenir bien plus forte. Retrouver la Alice que tout le monde aimait et notamment la Alice qu’il avait toujours désirée. Je restais scotchée par cette réponse et surtout par sa réaction. Son regard était tellement noir, tellement surprenant. Déceler le moindre sentiment, la moindre émotion était impossible. Qu’était-il arrivé à mon Jasper ? L’avais-je perdu une nouvelle fois encore ? La vague de méfiance qu’il avait lancé, me glaça le sang. Méfiant ? Mais qu’avais-je fait pour mériter ça ? M’en voulait-il pour ce départ ? M’en voulait-il de l’avoir laissé ici ? Moi qui pensait qu’il avait accepté et qu’il attendait mon retour. Allais-je devoir affronter cette nouvelle étape ? Vexée, ma rage fit volte-face. J’avançais alors d’un pas plus assurée en sa direction « Je ne pense pas non. Je pense que je t’ai posé une question et que je mérite bien une réponse Jasper. Tu ne me fais pas peur, tu le sais tout autant que je le sais. Je suis ta femme Jasper, et je pense bien mériter une explication pour ce carnage ! J’attends ! » dis-je le ton de la voix menaçant, les bras croisés en dessous de ma poitrine. S’il croyait que j’allais me laisser faire, il se mettait le doigt dans l’œil et, bien profond ! Je finis par stopper à quelques mètres de lui, l’observant agir.

Néanmoins, je ne m’attendais pas à ce qui allait arriver ensuite. En quelques secondes, j’étais plaquée le dos contre un arbre, son visage à quelques centimètres du mien. A quoi jouait-il non de Dieu ? Mon regard se planta dans le sien « Qu’est ce que tu comptes faire avec eux ? » me lança-t-il sur le ton de la menace. Je grognais alors à mon tour. Rapidement, ma main vint se plaquait contre sa joue avec violence. Non, je n’acceptais pas cette menace, cette façon de me regarder, de me parler, ni même l’irrespect qu’il employait avec moi à cet instant. Il était temps de lui faire comprendre que je ne me laisserai plus faire « Non mais tu es devenu fou ? Qu’est-ce qu’il t’arrive Jasper ? Tu ne me reconnais pas ? Je n’ai pas quitté la ville si longtemps que ça, si ? Je suis Alice Cullen, ta soi-disant femme ! Pour quelles raisons oses-tu me défier de la sorte ? Je m’en fiche royalement de ses personnes, Jasper ! Si je suis venue c’est pour toi et toi seul. Je comptais te sortir de là et essayer de comprendre ce qu’il te pousse à leur faire tout ça ? Tu étais vampire végétarien il y a encore peu de temps, comme moi, comme nous, comme ta famille ! Alors, un peu normal que j’essaie de trouver une réponse à tout ça, tu ne penses pas ?! » annonçais-je colérique.
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Alice Cullen le Sam 26 Mai - 22:35, édité 1 fois

_________________
A lost heart.
Chaque personne que l'on s'autorise à aimer, est quelqu'un que l'on prend le risque de perdre. Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois, ça fait encore plus mal de décrocher... •°¤ Mags.


>

descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz

Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
Jasper ne supportait pas qu'un inconnu vienne lui voler son repas. Et c'était pour cela qu'il n'avait pas hésité avant de grogner sur la nouvelle arrivante, la prévenant ainsi qu'il ne contrôlerait rien si jamais elle s'approchait trop près de lui. Mais lorsqu'elle le questionna sur ce qu'il venait de faire, il planta son regard noir dans le sien, en la sommant de partir. Il n'avait après tout pas besoin de se justifier de ses actes, surtout auprès d'une personne qu'il ne connaissait pas.

Sauf que la brunette sembla ne pas vouloir le quitter de la sorte. Et elle croisa les bras sur sa poitrine, totalement vexée, avant d'annoncer qu'elle ne partirait pas tant q'elle n'aurait pas de réponses. Le blond arqua alors les sourcils, avant de finalement éclater de rire, sarcastique, lorsqu'elle annonça qu'elle était sa femme. Mais c'était quelque chose d'impossible pour lui.

- Ma femme ? J'ai toujours été seul...

Alors, il décida de mettre les choses au point et de la plaquer contre l'arbre le plus proche, histoire qu'elle ne s'enfuit pas. Mais elle lui fit rapidement lâcher prise en le giflant brutalement. Totalement désorienté, l'Empathe posa sa main sur sa joue, blessé dans son ego. Il se mit à fixer la Vampire qui lui parlait de choses incompréhensibles. Parce que d'aussi loin qu'il s'en souvienne, il avait toujours été seul, livré à lui-même.

- Tu dois te tromper de personne. Je ne suis pas ce Jasper dont tu parles...

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz
Amnésia
Cette situation en devenait incompréhensible. Que lui était-il arrivé ? Avais-je vraiment bien fait de partir loin de lui, d’affirmer mon besoin et de partir de façon si égoïste ? Le remord parcourait mon corps tout entier. Il m’éprenait de l’intérieur, mon souffle se couper petit à petit. Nous nous étions comme retrouvés il y a peu de temps lors de notre voyage sur l’île d’Esmée et pourtant, nous paraissions comme si loin tous les deux… J’avais peut-être juste aggravé la situation et il essayait tout simplement de me le faire payer. Quoi qu’il en soit, Jasper n’était plus le Jasper que j’avais connu, une nouvelle fois encore.

Les bras croisés contre ma poitrine j’attendais une explication et je comptais bien le forcer à me parler. Il n’allait pas fuir aussi rapidement que ça. Il arqua alors les sourcils avant d’éclater de rire. Mon sang ne faisait alors qu’un tour, laissant même entendre un grognement de ma part. Mes ongles s’enfoncèrent dans mes bras toujours croisés contre ma poitrine. Je restai comme de marbre devant lui, le regard fixé sur le moindre de ses gestes. « Ma femme ? J’ai toujours été seul… » répondit-il. Seul ? Non mais il se fichait vraiment de moi. S’il comptait vraiment me faire baver mon absence, il en était bien convaincant. Je m’approchais alors plus rapidement de lui, le plaquant contre l’arbre le plus proche à mon tour, mon visage non loin de lui. Ma main vint alors entourée son menton laissant une pression ferme se faire sentir, un grognement se fit de nouveau entendre. « Bon, écoute moi bien Jasper. Si tu penses que c’est de cette façon que tu vas me punir d’avoir fuit la ville pendant quelques temps alors continue à jouer ce jeu, seulement crois-moi que tu finiras par y jouer seule. Ta réaction est juste puérile. »

J’avais comme eu un élan de force sur cet instant qui me fit rapidement regretter de l’avoir osé contre lui. Seulement sa réaction me fit peur. Jamais au combien jamais il avait osé être violent avec moi. Lui qui était du genre à me montrer l’ensemble de ses sentiments jour après jour, la tendresse étant comme sa meilleure amie… Ma main fit alors volte-face, se plaquant sur sa joue violemment afin de lui regretter son excès de colère lui faisant alors comprendre de ne plus jamais oser faire ce qu’il venait de faire. Il semblait alors désemparé par ce geste et je m’en voulais déjà. « Tu dois te tromper de personne. Je ne suis pas ce Jasper dont tu parles… » me dit-il.

Le silence prit alors le dessus pendant quelques instants. Ma main se posa alors contre mon front, aidant ma tête à reprendre alors ses esprits. Ma déesse intérieure me secouait comme un arbre à prunes, dans le but de me réveiller. « Non, malheureusement je ne me trompe pas de personnes Jasper. Tu es bien celui que j’ai épousé il y a de ça quelques années, celui que j’ai promis d’aimer et de chérir pour l’éternité peut importe ce que nous traverserions tous les deux. Seulement je ne pensais pas que tu me renierais autant de fois dans ta vie. Que se passe-t-il Jasper ? Tu m’en veux vraiment d’être partie autant de temps… ? C’est encore cette folle de Jane qui t’a fait vivre tout ça ? Explique-moi, je t’en supplie… » dis-je avant même de me laisser tomber sur le sol comme désemparé. Moi qui pensait que les retrouvailles seraient géniales…
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Alice Cullen le Jeu 31 Mai - 17:59, édité 1 fois

_________________
A lost heart.
Chaque personne que l'on s'autorise à aimer, est quelqu'un que l'on prend le risque de perdre. Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois, ça fait encore plus mal de décrocher... •°¤ Mags.


>

descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz

Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
Jasper ne comprenait rien. Quelques minutes plus tôt, il se nourrissait de sang humain, comme si tout était normal et à présent, il faisait face à une jeune femme brune qu'il ne connaissait pas. Du moins, il avait beau chercher dans ses souvenirs, tout était flou. Alors comprenez bien sa réaction lorsque la jeune femme lui avait annoncé être sa femme. C'était impossible puisqu'il ne la connaissait pas du tout... Cependant, sa réponse ne sembla pas lui plaire, puisqu'elle se mit à grogner, en le plaquant avec force contre le mur le plus proche, lui enserrant le menton, pour l'obliger à la regarder dans les yeux. Il grogna alors à son tour, plus pour la prévenir qu'autre chose en réalité.

- Je ne comprends même pas de quoi tu parles... J'ai réellement l'air de jouer à un jeu ?

Il trouva enfin la faille dans son entrave et la prit à son propre jeu, avant qu'elle ne le frappe brutalement. Il n'avait rien fait de mal pourtant. Il n'avait fait que de se défendre après tout. Se défendre d'une folle qui venait l'aborder en se vantant haut et fort d'être sa femme... Sa main sur sa joue, stupéfait par ce geste de violence de la part d'un si petit être, il ressentit alors du regret. Un regret qui n'émanait pas de lui puisque lui était simplement en colère et voulait simplement qu'on lui fiche la paix...

Il mit un peu d'écart entre lui et la jeune femme qui venait de poser sa main sur son front. Elle semblait tellement si sûre d'elle que le blond ne voulait pas tenter de la déraisonner, de toute manière, ça ne servirait à rien. Et puis il était bien trop assoiffé pour prendre la peine de le faire. Mais il voulait des preuves...

- Si tu sembles si sûre de toi, prouve-le moi... Et puis, pourquoi tu m'as frappé si nous sommes soit disant mariés ?

Après tout, on ne frappait pas les personnes que l'on aimait n'est-ce-pas. Le Vampire arqua donc les sourcils, attendant les réponses à ses question, alors qu'Alice continuait dans sa tirade. Mais rien n'était clair dans l'esprit de Jasper. Il l'observa alors se laisser tomber au sol, tout en lâchant, de plus en plus perdu dans toutes ces explications :

- Qui est cette Jane ?

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz
Amnésia
« Je ne comprends même pas de quoi tu parles… J’ai réellement l’air de jouer à un jeu ? »  A vrai dire, j’aurais préféré qu’il m’en dise l’opposé. Cette réplique me perdait davantage. Qu’allais-je devoir faire pour comprendre précisément la situation ?  Jasper n’était plus le Jasper et ce Jasper qui m’était alors inconnu vivait une vie des plus normales. La situation prenait une tournure cauchemardesque. Son menton entre mes doigts et son yeux plongés dans les miens me permirent d’y voir la vérité : il ne mentait pas. Jasper était comme amnésique. Cette idée, me glaça de l’intérieur. Ma déesse intérieure en restait paralysée. « A vrai dire ? J’aurais préféré que tu me dises que le mois d’Avril était arrivé un peu plus tôt et que tu appréciais me voir me décomposer sur place… Ce qui n’est pourtant pas le cas, ou seulement dans mes rêves les plus fous… » dis-je tout en m’éloignant de lui, le laissant libre de ses mouvements. Plus la situation avancée et plus mes forces abandonnées mon corps.  

(…) Le silence reprit le dessus de la situation, pendant quelques minutes. Seul, le bruit des feuilles se firent entendre ainsi que le craquement de ces dernières sous mes pas. C’était agréable… J’en avais oublié le plaisir que cela pouvait faire. Auparavant, j’appréciais beaucoup partager ces moments avec mon mari. Nous passions des matinées voire des journées entières loin de tout, juste dans le but de se retrouver tous les deux, en pleine nature. Le plaisir en était là et le désir de l’autre était alors bien plus à son comble (…). Je scrutais l’horizon, perdu dans mes pensées.  Elles étaient tellement plus jolies que tout ce qui se présentait à moi actuellement. J’aurais souhaité qu’elles durent pour un moment encore… Ma main vint alors se poser sur mon front, comme pour me retenir, comme pour me remettre les idées en place.

« Si tu sembles si sûre de toi, prouve-le-moi… Et puis, pourquoi tu m’as frappé si nous sommes soi-disant mariés ? » me dit, m’obligeant alors à sortir de mes rêveries. Je me relevai alors du sol, me tournant vers lui. Il avait raison. Peut-être qu’il ne me fallait que l’aider à retrouver la mémoire en le forçant à se confronter à son passé ? Ma déesse intérieure fit volte-face prise d’un élan de motivation. Elle sortit alors son livre de souvenirs, piochant pour la première idée.  Je lui fis donc de nouveau face, mon regard plongé à nouveau dans le sien. D’un geste doux et délicat, je lui pris sa main gauche à l’aide de la mienne, alignant nos alliances. Je les observais toutes deux, laissant mon doigt caresser délicatement l’anneau autour de son doigt, un sourire sur le visage, fière de voir que malgré tout, elle était toujours là. « Cet anneau prouve à la fois notre amour mais prouve également beaucoup d’autres choses Jasper. Il prouve également le chemin que nous avons parcouru tous les deux depuis toutes ces années. Notre rencontre ne fut pas des plus banales. Elle a été pour moi comme une véritable évidente : le destin tel qu’il peut être défini. Je suis moi-même vampire depuis bien longtemps... Et, lors de ma transformation, mon don s’est alors lui-même amplifié et tu as été la première personne que j’ai pu voir, tu m’as été révélé comme une évidence. Puis, ensuite il y a eu ta famille, ma famille, notre famille : les Cullen. Ils nous ont aidé à survivre et à faire de nos vies quelques choses de différents, de génial. Ils nous ont aidé à surmonter toutes les épreuves que nous pouvons vivre en tant que jeunes vampires. Carlisle, Esmée, Edward, Rosalie, Emmett. Ils forment tous des êtres surnaturels comme nous et pour qui nous pourrions gravir des montagnes, toi comme moi. »  J’embrassais alors son alliance, avant même de lui retirer du doigt et de lui montrer la gravure se trouvant à l’intérieur « Si tu jettes un coup d’œil à l’intérieur de celle-ci, tu pourras remarquer que nos deux noms y figurent : Alice à Jasper et Jasper à Alice. » dis-je en lui déposant celle-ci au creux de sa main, le laissant libre d’y jeter un œil. Je faisais peut-être fort pour le ramener à la raison et pourtant, il était pour moi essentiel de commencer par là. Au moins, il était certain de la fiabilité de mes paroles et peut-être qu’il essaiera de me faire confiance ensuite ? « Et, pourquoi cette violence ? Tout simplement parce que tu n’as jamais levé la main sur moi, Jasper. Nous avions toujours été respectueux l’un envers l’autre. Et je déteste la soumission dans un couple, je déteste la violence. Il y a d’autres façon de se faire comprendre Je ne me laisse pas faire... C’est pour cela que je t’ai rendu la pareille… Et, je m’en excuse. » Je n’allais pas lâcher l’affaire aussi vite. Jasper a quelque part besoin de moi et j’allais me montrer digne de ses attentes. Je le laissais alors face à l’objet, reculant jusqu’au rocher afin de m’y poser, l’observant. S’il souhaiterai d’autres preuves pour lui certifier tout ça, alors je lui en donnerai. Pour le moment, il restait maître de ses actes, de ses paroles ; je me montrerai donc second et prête à répondre à ses demandes, à ses ordres.

« Qui est cette Jane ? » ajouta-t-il à nouveau. Mes doigts s’enfoncèrent dans la roche. Entendre son prénom était déjà trop pour moi. La rage tournoyait lentement en moi, me laissant entendre qu’une seule parole de trop suffirait à la faire sortir. Un grognement se fit entendre, mes dents se serrèrent l’une contre l’autre Calme toi, Alice. Je laissais alors le silence reprendre part à notre conversation, m’aidant progressivement à revenir à la tranquillité. La sérénité de nouveau en moi, le regard cependant planté dans le sol ne souhaitant pas lui montrer les yeux baignés de larmes, je lui répondis : « Jane est un vampire du clan des Volturi. Les Volturi ne vivent pas ici… Ils résident en Italie. Ils régissent en quelque sorte la communauté des vampires depuis des siècles, se considérant comme une famille royale car elle est certainement la plus vieille de notre espèce. Jane est… ta maîtresse, ta nouvelle ou tout du moins la personne avec qui tu m’as trompé... Nous avions été séparés pendant quelques temps, une fois que tu m’as avoué de toi-même votre relation. Tu as cherché à nous réconcilier tous les deux et tu as donc demandé à Carlisle et Esmée, nos parents, de bien vouloir te prêter l’île pour un séjour d’une quinzaine de jours ensemble. Tu avais mis corps et âme pour recoller les morceaux. Et, je suis partie quelques temps, sans donner de nouvelles. Je suis revenue aujourd’hui, par suite d’une vision où je t’ai vu à cet endroit et…, me voilà… »  
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Alice Cullen le Jeu 21 Juin - 14:47, édité 1 fois

_________________
A lost heart.
Chaque personne que l'on s'autorise à aimer, est quelqu'un que l'on prend le risque de perdre. Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois, ça fait encore plus mal de décrocher... •°¤ Mags.


>

descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz

Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
Jasper ne plaisantait pas le moins du monde. Mais il comprenait aussi peu à peu que ses paroles avaient l'air de faire du mal à la jeune femme qui se trouvait face à lui. Il détourna alors le regard lorsqu'elle lui annonça qu'elle aurait préféré qu'il lui dise que ce n'était qu'une blague de mauvais goût. Mais si ça avait été le cas, ce serait vraiment un très mauvais goût. Et là, il n'était pas réellement d'humeur à plaisanter.

Il y eut alors un instant de silence durant lequel Jasper voulait juste comprendre. Parce qu'en réalité, il ne comprenait pas vraiment comment il pouvait être marié, puisque d'aussi loin qu'il s'en souvenait, il avait toujours été seul. Personne n'avait été là depuis qu'il était devenu un monstre... Il laissa donc la brunette lui prendre la main gauche, lui faisant alors voir l'anneau qui trônait à son doigt, lui expliquant que ceci était la preuve de leur amour.

- Comment puis-je avoir cet anneau si je ne me souviens pas de ce mariage ? Et si on avait vraiment une famille, ils seraient ici avec nous, non ? Ils m'auraient aidé ? Pourquoi est ce que j'étais seul ?

Il observa alors son alliance, dans la paume d'Alice, qui venait de lui retirer pour lui placer au creux de la main, lui disant que son nom était gravé à l'intérieur. C'est donc après avoir arqué les sourcils que le Vampire observa l'intérieur de la bague, constatant qu'elle avait raison sur tous les points jusqu'à présent...

Il releva alors le regard pour le plonger dans celui de celle qui disait être sa femme, comprenant qu'il avait été bien trop loin en faisant preuve de violence avec elle. Il poussa donc un soupir contrit, se demandant bien comment il pouvait se rattraper, alors qu'elle s'asseyait un peu plus loin de lui. Il avait bien trop merdé pour tenter quelque chose...

- Que va t-on faire à présent ?

Il l'observa alors qu'elle lui expliquait qui était cette Jane, dont le nom ne lui parlait pas du tout. Il arqua alors de nouveau les sourcils lorsqu'elle lui expliqua que cette fille était sa maîtresse. Il devait avoir vraiment merdé puisqu'il ressentait la tristesse de la jeune femme face à lui. Il resta donc à distance, silencieux, essayant de digérer les informations.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz
Amnésia

[justify] Désemparée, voilà précisément où j’en étais. J’avais beau m’expliquer, trouver n’importe quelles informations pour le ramener à la raison ; rien ne faisait. Il observait les alliances que je venais de lui mettre entre les mains comme des objets inconnus. Dieu seul sait comme ça fait mal : aimer quelqu’un éperdument, qui ne se rappelle plus une seule chose de vous, ne sait même plus qui vous êtes. Vous fait involontairement passer pour une véritable inconnue. « J’arrive pas à me souvenir de tout ça. Ni de ce voyage sur cette île. J’a mal à la tête et je me sens perdu… Et triste aussi. Pas triste, mais totalement dévasté en réalité. Mais… » répondit-il.

Je restais là devant lui, sans même vraiment savoir quoi lui répondre pour le réconforter. C’est tellement étrange et tellement douloureux. Auparavant, je n’aurais jamais manqué de mots pour le savoir heureux, pour lui retirer toute cette peine, cette douleur qui le rongeait de l’intérieur. Aujourd’hui, j’en étais incapable et ce sentiment d’impuissance était un véritable fléau. Je restais sur ce rocher, proche de lui mais silencieuse pendant un long moment. Mes doigts s’entortillaient les uns contre les autres ; un geste typique pour signaler ma gêne, mon angoisse. Je toussotai quelque peu, essayant de calmer ce syndrome anxiogène qui grandissait davantage, laissant mes larmes coulaient sur mes joues.


    J'aurais aimé que tu te souviennes de tout ça également. Sache que je partage ce sentiment, peut être pas de la même façon que toi et peut être également de façon moins terrible mais sache que je suis tout autant perdue et triste que toi. Je dirais même dévastée par tout ça… » ajoutais-je.


Le silence pris place à la conversation nous laissant entendre le bruit des feuilles sous les souffles du vent. Les oiseaux chantaient et il même facile d’entendre les cœurs battirent de différents animaux présents non loin de nous. Cet instant était celui que nous préférerions avec Jasper auparavant. Une ballade en amoureux dans la forêt pour le petit déjeuner. Profiter de la nature et des bruits qu’elle nous laisse percevoir. Je fermais alors les yeux un instant dans le but de profiter un peu plus de tout ça. Puis sa voix vint couper cet instant.J’ouvris alors les yeux me retrouvant face à lui, plus proche que je ne l’aurais pensé. Je sursautais avant de baisser la tête honteuse de lui avoir fait vivre cet instant de faiblesse. J’avais appris à baisser ma garde depuis bien des années en sa présence et encore aujourd’hui je ne savais faire autrement. « Ce n’est pas de ta faute. Tu n’as pas à te blâmer pour ça… »


    « Alors, qu’est ce qui fait que l’on mérite tout ce qui nous arrive depuis quelques mois maintenant ? Je dois avoir quelque part ma part de responsabilité dans tout ça. Tu n’es pas le seul fautif dans tout ça, nous sommes deux dans un couple et si l’un part à la dérive, c’est que l’autre l’y a poussé. » ajoutais-je à mon tour.


Puis il s’approcha encore. Nous n’étions plus très loin l’un de l’autre ; je ne savais comment réagir, ni que faire. J’aurais aimé sauter des étapes, j’aurais aimé sauter dans ses bras, sentir à nouveau ses lèvres contre les miennes, me blottir contre lui. Le sentir mien ; et pourtant, j’en étais les poings liés. Sa main se posa délicatement sur ma joue, me laissant fermer les yeux à se contact, heureuse d’avoir tout de même un morceau de lui contre moi puis écouta attentivement ses paroles. Ma tête se posa contre la paume de sa main, laissant mon regard se plonger dans le sien. « Je suis terrifié. Je ne veux pas rester tout seul encore. Et je ne sais pas pourquoi, mais je ne supporte pas l’idée de te savoir triste… Reste avec moi… »

Puis, ma main se posa contre la sienne, la laissant contre mon visage, m’approchant doucement davantage.


    «  Je le suis tout autant que toi, je ne sais ce qui peut nous attendre. Mais, tout ce que je sais c’est que je suis mariée à toi Jasper, pour le meilleur comme pour le pire, dans la richesse comme dans la pauvreté… Et, ma place est auprès de toi mais ne me demande pas de rester avec toi parce que sache que je ne serai jamais loin de toi. »

Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Alice Cullen le Ven 17 Aoû - 15:56, édité 2 fois

_________________
A lost heart.
Chaque personne que l'on s'autorise à aimer, est quelqu'un que l'on prend le risque de perdre. Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois, ça fait encore plus mal de décrocher... •°¤ Mags.


>

descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz

Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
Jasper ne comprenait rien. Et toutes les informations que lui donnait Alice lui donnait plus mal à la tête qu'autre chose. Il fixait d'ailleurs maintenant les alliances d'un regard vide, essayant en vain de se souvenir de ce mariage. Et pourtant, au vue de la sincérité qu'il ressentait dans les sentiments de la jeune fille, il aurait tellement tout voulu faire pour se souvenir.

- J'arrive pas à me souvenir de tout ça. Ni de ce voyage sur cette île. J'ai mal à la tête et je me sens perdu... Et triste aussi. Pas triste, mais totalement dévasté en réalité. Mais...

Mais c'était comme si ce n'était pas de lui qu'émanaient tous ses sentiments. Il releva son regard pour observer la brunette, en arquant les sourcils, cherchant à comprendre alors qu'elle lui parlait de leur famille. Et de comment tous les deux les avaient fait souffrir. Et lorsque la tristesse qu'il ressentait fut plus intense, il observa Alice et constata qu'elle pleurait. Sans vraiment le réaliser, il se rapprocha d'elle, voulant la calmer à tout prix. Pas uniquement pour elle, mais pour lui aussi, qui ressentait son mal-être...

- Ce n'est pas de ta faute. Tu n'as pas à te blâmer pour ça...

Parce que d'après ce qu'elle lui racontait, c'était lui qui avait commencé, n'est ce pas ? S'il n'avait rien fait de tout cela, rien ne serait arrivé. La famille serait toujours unie et lui-même aurait encore toute sa tête, n'est ce pas ? Alors, il posa la question fatidique, ne sachant pas ce qu'il allait advenir par le futur... Et la réponse d'Alice ne lui convenait pas tellement. Mais s'il était son mari, il se devait aussi de la protéger. Et il n'aimait pas tellement voir ses larmes dans ses yeux, alors qu'elle gardait ses distances. Sans le réaliser réellement, il se rapprocha d'elle, posant délicatement sa main sur sa joue, pour effacer ses larmes de son pouce, avant d'avouer, à demi mots :

- Je suis terrifié. Je ne veux pas rester tout seul encore. Et je ne sais pas pourquoi, mais je ne supporte pas l'idée de te savoir triste...Reste avec moi...
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz
Amnésia

Désemparée, voilà précisément où j’en étais. J’avais beau m’expliquer, trouver n’importe quelles informations pour le ramener à la raison ; rien ne faisait. Il observait les alliances que je venais de lui mettre entre les mains comme des objets inconnus. Dieu seul sait comme ça fait mal : aimer quelqu’un éperdument, qui ne se rappelle plus une seule chose de vous, ne sait même plus qui vous êtes. Vous fait involontairement passer pour une véritable inconnue. « J’arrive pas à me souvenir de tout ça. Ni de ce voyage sur cette île. J’a mal à la tête et je me sens perdu… Et triste aussi. Pas triste, mais totalement dévasté en réalité. Mais… » répondit-il.

Je restais là devant lui, sans même vraiment savoir quoi lui répondre pour le réconforter. C’est tellement étrange et tellement douloureux. Auparavant, je n’aurais jamais manqué de mots pour le savoir heureux, pour lui retirer toute cette peine, cette douleur qui le rongeait de l’intérieur. Aujourd’hui, j’en étais incapable et ce sentiment d’impuissance était un véritable fléau. Je restais sur ce rocher, proche de lui mais silencieuse pendant un long moment. Mes doigts s’entortillaient les uns contre les autres ; un geste typique pour signaler ma gêne, mon angoisse. Je toussotai quelque peu, essayant de calmer ce syndrome anxiogène qui grandissait davantage, laissant mes larmes coulaient sur mes joues.


    J'aurais aimé que tu te souviennes de tout ça également. Sache que je partage ce sentiment, peut être pas de la même façon que toi et peut être également de façon moins terrible mais sache que je suis tout autant perdue et triste que toi. Je dirais même dévastée par tout ça… » ajoutais-je.


Le silence pris place à la conversation nous laissant entendre le bruit des feuilles sous les souffles du vent. Les oiseaux chantaient et il même facile d’entendre les cœurs battirent de différents animaux présents non loin de nous. Cet instant était celui que nous préférerions avec Jasper auparavant. Une ballade en amoureux dans la forêt pour le petit déjeuner. Profiter de la nature et des bruits qu’elle nous laisse percevoir. Je fermais alors les yeux un instant dans le but de profiter un peu plus de tout ça. Puis sa voix vint couper cet instant.J’ouvris alors les yeux me retrouvant face à lui, plus proche que je ne l’aurais pensé. Je sursautais avant de baisser la tête honteuse de lui avoir fait vivre cet instant de faiblesse. J’avais appris à baisser ma garde depuis bien des années en sa présence et encore aujourd’hui je ne savais faire autrement. « Ce n’est pas de ta faute. Tu n’as pas à te blâmer pour ça… »


    « Alors, qu’est ce qui fait que l’on mérite tout ce qui nous arrive depuis quelques mois maintenant ? Je dois avoir quelque part ma part de responsabilité dans tout ça. Tu n’es pas le seul fautif dans tout ça, nous sommes deux dans un couple et si l’un part à la dérive, c’est que l’autre l’y a poussé. » ajoutais-je à mon tour.


Puis il s’approcha encore. Nous n’étions plus très loin l’un de l’autre ; je ne savais comment réagir, ni que faire. J’aurais aimé sauter des étapes, j’aurais aimé sauter dans ses bras, sentir à nouveau ses lèvres contre les miennes, me blottir contre lui. Le sentir mien ; et pourtant, j’en étais les poings liés. Sa main se posa délicatement sur ma joue, me laissant fermer les yeux à se contact, heureuse d’avoir tout de même un morceau de lui contre moi puis écouta attentivement ses paroles. Ma tête se posa contre la paume de sa main, laissant mon regard se plonger dans le sien. « Je suis terrifié. Je ne veux pas rester tout seul encore. Et je ne sais pas pourquoi, mais je ne supporte pas l’idée de te savoir triste… Reste avec moi… »

Puis, ma main se posa contre la sienne, la laissant contre mon visage, m’approchant doucement davantage.


    «  Je le suis tout autant que toi, je ne sais ce qui peut nous attendre. Mais, tout ce que je sais c’est que je suis mariée à toi Jasper, pour le meilleur comme pour le pire, dans la richesse comme dans la pauvreté… Et, ma place est auprès de toi mais ne me demande pas de rester avec toi parce que sache que je ne serai jamais loin de toi. »
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
A lost heart.
Chaque personne que l'on s'autorise à aimer, est quelqu'un que l'on prend le risque de perdre. Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois, ça fait encore plus mal de décrocher... •°¤ Mags.


>

descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz
sujet archivé

descriptionRe: Amnesia [Alice ♥]

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum