Intrigue en cours

Le réveil

Vous vous réveillez dans un monde inconnu, vous regardez autour de vous ne reconnaissant rien, ni personne. Qui êtes-vous ? Vous ne vous en rappelez même plus. Il fait sombre, il fait froid et vous vous sentez affamé et assoifé. Découvrez ce monde prison créait pour vous, Blackstone city.
Lire plus (2026) Lire plus (1942)

Nos membres à l'honneur

à adopter de toute urgence !

Petites annonces

24/10/2018 — Rp commun : Halloween en furie venez ici pour y participer ...
19/09/2018 — Atelier écriture 3 venez ici pour y participer ...
19/09/2018 — Atelier écriture 2 venez ici pour y participer ...
10/09/2018 — Atelier écriture 1 venez ici pour y participer ...

Musique

©️linus pour Epicode
En bref


 

Partagez | 
 

 Une bombe = des blessés - Carlisle

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain mort
Humain mort
On me confond souvent avec : Hale Berry

Message() Sujet: Une bombe = des blessés - Carlisle Dim 16 Sep - 19:14

Une bombe = des blessés

Ma tête tournait. J'avais des hauts le cœur. Mes oreilles bourdonnaient et je ne tenais plus sur mes deux jambes, mais sinon j'allais parfaitement bien. J'avais été emmené jusqu'au cabinet médicale en urgence par un inconnu. Je n'étais pas la seule blessée visiblement. J'entendais des pleurs un peu partout autour de moi. Je n'étais visiblement pas dans un hôpital classique, il avait l'air nettement plus archaïque. J'avais beau avoir mal à la tête certaines choses me revinrent en mémoire : un réveil dans une nouvelle ville, un bâtiment aux couleurs nazis, un bruit d'avion et une explosion non loin de moi. J'avais été propulsé dans les airs avant de venir m'écraser sur le sol assez durement. J'avais donc été touché par une bombe, une bombe venu d'un autre âge, d'une guerre passée depuis longtemps, une bombe de la Seconde Guerre Mondiale.
Je suis allongée sur ce qui s'apparente à un lit et je tente de m'asseoir. Les gens s'affolent autour de moi. Et plus je les vois s'agiter pour x ou y raisons et plus j'ai envie de vomir. Je pose ma main sur mon front pour essayer de trouver un peu de fraîcheur et m'apaiser. Je n'ai qu'une envie, retrouvé rapidement Elias et arrêter le monde de tourner ne serait-ce que cinq minutes.

Lorsqu'une infirmière vient me parler, je me rends compte que nous sommes arrivé dans ce monde de fou... avant-hier! Enfin infirmière? Disons que vu la panique toute aide est bonne à prendre : les choses s'organisent peu à peu. Des gens ont trouvés des maisons libre et peu à peu les lieux sont occupés. C'est la seule chose à faire de toute façon tant que l'on ne saura pas comment repartir d'ici. je tente de me lever, mais je ne tiens pas encore bien sur mes jambes et je me retiens in-extremis à ... à un homme. OK, je l'avais pas vu venir ça. C'était pas dans mes intentions, mais il est comme tombé du ciel et puis je ne dis pas non, juste pour ne pas tomber.

Afterglow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire végétarien
Vampire végétarien
On me confond souvent avec : Peter Facinelli

Message() Sujet: Re: Une bombe = des blessés - Carlisle Mar 18 Sep - 6:53

Une bombe = des blessés

Apparemment, il n'y a pas que l'ambiance qui se pense être au gout de la seconde guerre mondiale. Nous l'avons compris quand un avion a survolé cette ville où nous avons atterri avant de lâcher une bombe qui a explosé trop près de civils. Les secours se sont mis en place rapidement, traitant les blessés par l'importance de leurs blessures, devant admettre être arrivé trop tard pour d'autres.

Alors que je passe dans une tente où les cas sont moins graves, j'aperçois une infirmière tentant d'empêcher une jeune femme de quitter le lit qu'elle n'est pas en état de quitter. Preuve en est que je dois user d'un peu de ma vitesse surnaturelle pour l'empêcher de tomber, la rattrapant juste à temps sous le commentaire de l'infirmière sur mes réflexes. Pas si mal pour un homme de près de quatre siècles, en effet. La femme commençant à s'excuser, je l'aide à se réinstaller sur le lit , levant une main devant moi pour lui intimer d'occuper ses forces à autre chose.

"Il n'y a pas de mal. Je suis là pour ça. Je peux savoir si vous êtes blessée, ou si vous souffrez de quelque façon que ce soit?"

Je laisse l'infirmière me tendre une feuille où ont été gribouillées à la va-vite les quelques informations recueillies sur ma patiente à son arrivée, mais dans la cohue générale, je préfère avoir les véritables impressions de la jeune femme. Ces quelques notes ont été davantage utiles pour séparer les gens grièvement blessés des autres, pas pour établir un diagnostic fiable.

Afterglow


_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain mort
Humain mort
On me confond souvent avec : Hale Berry

Message() Sujet: Re: Une bombe = des blessés - Carlisle Mar 18 Sep - 19:08

Une bombe = des blessés

Je suis debout, enfin façon de parlé. je suis debout uniquement parce qu'un homme me retient pour ne pas tomber. Il m'aide à ma rasseoir, je l'en remercie d'un sourire. Il me dit que c'est son métier, qu'il est là pour ça que je n'ai pas le remercier et pourtant... Il me demande si je souffre, si je suis blessée.

- Non à part les oreilles qui sifflent, je vais bien.

J'avais la tête qui tournait, mais était il vraiment nécessaire de le souligner vu que j'avais faillit tomber à l'instant. Je regarde cet homme un instant et je reste scotchée sur ces yeux dorés. Il a un charme certain et un teint plus que pâle. J'étais persuadé de l'avoir déjà vu quelque part ou au moins quelqu'un comme lui. J'avais le cerveau en surchauffe pour essayer de me rappeler, mais rien à faire, je n'arrivais pas à faire 1+1=2. Ça devait être le choc.

- Que c'est-il passé ?... Je me souviens d'une explosion et plus rien, je me suis réveillée ici, sous cette tente.

Mes yeux se posent sur les lits à côté. Les gens autour de moi non visiblement rien de bien méchant, ils sont surtout perdu, désorienté par le choc peut-être d'avantage par le changement d'époque que par la bombe. Enfin c'est tout du moins ce que j'imagine en faisant une petite introspection personnelle.

Afterglow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire végétarien
Vampire végétarien
On me confond souvent avec : Peter Facinelli

Message() Sujet: Re: Une bombe = des blessés - Carlisle Mer 7 Nov - 9:45

Une bombe = des blessés

Les oreilles qui sifflent et une perte évidente d'équilibre. Rien d'inhabituel après un choc tel que celui que nous avons subit. Si Esmée a raison concernant  ce changement d'époque - et j'ai confiance en ma femme -, il faudra bien s'y habituer, parce que ce n'est que la première d'une longue série. L'Europe a fait la Une des journaux américains en ce temps là, davantage encore que pour la première guerre.

"C'est normal, avec le bruit de l'explosion. Vos tympans n'ont pas du apprécier. Ça risque d'être un peu long à passer. Je vous dirait bien d'éviter de prendre l'avion dans les prochains jours, mais j'ai comme l'impression qu'on ne va pas être étouffés par les correspondances d'American Airlines."

J'aide la jeune femme à se rasseoir sur son lit, gardant ses coudes dans mes mains pour lui garantir un semblant d'équilibre.

"Vous savez ce qu'on dit aux patients trop pressés après une anesthésie? Vous partirez quand vous serez capable de sortir de votre chambre. C'est pareil ici. Il y a bien assez de lits et de personnel pour soigner tout le monde..." Pas exactement la vérité, mais elle n'a pas besoin de le savoir. "... Alors vous partirez quand vous serez capable de quitter cette tente, ça marche?"

Elle résume assez bien la situation comme l'ont vécu les gens qui se trouvaient les plus proches de l'explosion. Du moins, assez proches pour la subir, sans faire partie des cas les plus graves.

"Dans les grandes lignes, à défaut d'avoir plus de détails à vous offrir. Nous nous sommes réveillés dans cette ville étrange, et il ne s'est pas passé un quart d'heure avant que cette bombe n'explose en plein ciel. La suite n'a été que débâcle et tentative d'un semblant d'organisation en vue d'évacuer les blessés les plus graves, et ceux qui ont surtout besoin d'une bonne nuit de sommeil et d'une oreille attentive. Vous n'avez pas raté grand chose, je vous rassure."

M'assurant qu'elle tient assise, ou qu'elle puisse se rallonger sans se faire de mal, je relâche ma prise sur ses bras pour prendre un calepin et un stylo dans ma poche. Pas très officiel mais on n'en a rien à faire de l'officiel.

"Je peux vous demander quelques informations vous concernant? Nous essayons de faire la liste des gens qui se trouvent ici, et de la comparer avec celle des gens recherchés par leurs proches. Ça ne sera pas long. Nom, prénom, la ville où vous vous trouviez avant tout cela, et si vous avez des proches à contacter. Pour l'essentiel."

Je sais que les gens ont tendance à se livrer davantage quand on se livre le premier, c'est donc un exercice auquel je compte me plier.

"Pour ma part, je suis le docteur Carlisle Cullen, de l'hôpital de Forks."

Afterglow


_________________
+we sloow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain mort
Humain mort
On me confond souvent avec : Hale Berry

Message() Sujet: Re: Une bombe = des blessés - Carlisle Jeu 15 Nov - 9:15

Une bombe = des blessés

Je me souviens de la bombe, je me souviens de ma tête touchant le sol, puis plus rien. J'essaie de me lever, mais je perds l'équilibre. Je n'ai plus l'habitude qu'on s'occupe de moi ainsi, il y a bien des années que je n'ai pas vu un médecin. Surement mes gènes de loup dont j'ignore encore l'existence. Il m'explique que mon état est normal au vu de la situation. Je réagis enfin à ses paroles quand il parle d'American Airlines.

- Ah oui pourquoi ça ? Et c'était quoi cette explosion ? Je ne me souviens que du bruit et du choc.

Il lâche enfin mon bras et je me rallonge. Il a raison sur un point, je suis bien mieux comme ça. Bon il ne l'a pas dit comme ça, mais c'était sous-entendu. Il m'explique rapidement les évènements du jour où nous sommes arrivés ici. Effectivement je ne semble pas avoir loupé grand chose et pourtant j'ai l'impression que quelque chose me manque encore. Mais sans réussir à mettre de mots dessus, je préfère me taire. Rapidement, il me parle d'une bombe.

- Oh!!

Je ne trouve rien de mieux à dire. Une bombe, dans l'afterlife? De plus en plus étrange.  Je ne sais pas quoi dire de plus. Il me demande quelques informations sur moi ensuite, comme une liste de personnes recherchés après une catastrophe pour savoir où chercher le mot venu. Il commence par se présenter lui.

- Enchantée Docteur Cullen. Je suis Marie Sanders. Je me trouvais avec mon ami Edward Masen, juste avant d'arriver ici. Nous étions à Chicago. J'espère qu'il va bien. Il n'était pas près de moi durant l'explosion, il a du en réchapper.


Afterglow



* J'avais carrément zappé que Marie ne se souvenait pas d'Ambre et de tout ce qui se passe après, en 1942. Ca va être drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞


Message() Sujet: Re: Une bombe = des blessés - Carlisle
Revenir en haut Aller en bas
 
Une bombe = des blessés - Carlisle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» désamorcer la ‘‘bombe populaire’’.haiti
» SUJET TERMINE - Bombe Humaine - Caractère explosif? [Eris]
» update des blessés du canadien ce soir
» Wyclef Jean blessé dans une fusillade (PAS CONFIRMEE)
» Al Qaida aurait la bombe nucléaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Deadly Hunters :: Blackstone 1942 :: Centre-ville :: Cabinet médical-
Sauter vers: